Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Significant Mother. Saison 1. BILAN.

25 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Significant Mother

Critiques Séries : Significant Mother. Saison 1. BILAN.

Significant Mother // Saison 1. 9 épisodes.
BILAN


Significant Mother n’a jamais été une très bonne comédie, utilisant à tire larigot les clichés de la cougar et pourtant, malgré toutes les tentatives ratées de cette série, elle a su garder un certain charme. Au fil des épisodes, on se laisse avoir par la relation entre Jimmy, Nate et la mère de ce dernier. C’est un trio qui fonctionne en grande partie car la série parvient à créer un environnement propice. Ce n’est pas vraiment l’humour qui nous importe dans Significant Mother mais plutôt ce que la série peut faire d’un point de vue plus doux-amère. Car derrière la relation entre ces trois personnages se cache quelque chose d’assez étrange, presque touchant par moment et ce même si ce n’est pas toujours très bien incarné non plus. Le casting de cette série n’est pas le meilleur de tous et Josh Zuckerman a beau être le fils un peu bêta par moment dont la série avait besoin mais le résultat n’est peut-être pas aussi réussi que prévu. Il en va de même pour Nathaniel Buzolic. Si j’aimais beaucoup ce dernier dans The Vampire Diaries ou The Originals sous les traits de Kol, je ne suis pas convaincu qu’il soit aussi bon ici. Jimmy, le personnage qu’il incarne, est parfait pour les clichés de la cougar et du top boy qu’il incarne. Il n’y a rien de neuf au fond dans cette série et l’on a parfois même l’impression que The CW n’a pas été très regardante sur le script.

Mais ce qui permet à Significant Mother de tenir le choc c’est Krista Allen. C’est elle qui parvient à donner un peu de caractère à la série ce qui évite de nous donner l’impression que finalement ce n’est pas une bonne série. Pourtant, Lydia est probablement l’un des personnages qui en fait le plus dans cette série. Côté histoire personnelle, le fait que Jimmy et Nate soient meilleurs amis depuis la maternelle est un peu facile et surtout, n’aide pas vraiment à croire à tout ce que cette série raconte. Si vous êtes une mère et que vous avez vu grandir un enfant, avez vous envie de coucher avec lui une fois qu’il est majeur et vacciné ? Il y a quelque chose d’un peu difficile à comprendre et l’on ne peut pas dire que Significant Mother pose les bonnes questions au bon moment on plus. Certes, cela permet de justifier l’animosité de Nate mais cela ne veut pas pour autant dire que Jimmy et Lydia ont une relation que la série peut vraiment intégrer de façon intelligente. La série ne cherche pas non plus à parler de la différence d’âge ou alors ce n’est qu’au travers d’une petite référence ici et là. Ce qui aurait été intéressant c’est que la série cherche à creuser un peu plus les enjeux qu’il y a derrière être une cougar, la façon dont les autres (et nos enfants) nous perçoivent.

Sauf que là aussi, Significant Mother ne parvient pas à développer les choses de façon intelligente. Lydia est donc autorisée d’être sexuelle sans que cela ne fasse partie d’une blague. Si c’est une bonne chose que les femmes ne soient pas traitées comme du poisson pourri dans cette série, je ne comprends pas forcément où est-ce que Significant Mother a voulu en venir. Au fil des neuf épisodes qui composent cette première saison (compte tenu des audiences, difficile d’espérer une saison 2 de Significant Mother), on a parfois l’impression que le schéma se répète, comme si la série se devait de constater des choses sans véritablement entrer dans le vif du sujet. Ensuite, plutôt que de présenter Lydia comme une MILF, la série préfère prendre le point de vue de la femme qui se redécouvre sexuellement après avoir passé 26 ans dans un mauvais mariage. Etait-il nécessaire de le faire avec un garçon aussi jeune que son fils ? Je n’en suis pas sûr. Je pense même que si Significant Mother n’avait pas utilisé le registre de la cougar, on aurait pu avoir droit à une série beaucoup plus drôle, plus intéressante qui aurait pu sortir du lot. La série tente aussi parfois un peu trop de forcer le rire du spectateur ou même son appréciation et c’est vraiment dommage.

Note : 4.5/10. En bref, si Significant Mother a son charme (et c’est indéniablement ce qui m’a donné envie de rester jusqu’au bout), cela ne veut pas pour autant dire qu’elle a réussi à aller au bout de son sujet. Tout est superficiel et presque à côté de la plaque.

Commenter cet article