Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 3. Episode 3.

27 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Sleepy Hollow

Critiques Séries : Sleepy Hollow. Saison 3. Episode 3.

Sleepy Hollow // Saison 3. Episodes 3 et 4. Blood and Fear / The Sisters Mills.


Même si je ne suis toujours pas convaincu par le reboot de Sleepy Hollow, je dois être forcé de reconnaitre l’efficacité de ces deux épisodes. « Blood and Fear » par exemple s’inscrit parfaitement dans la lignée des bons épisodes que la série peut nous offrir quand elle se doit vraiment les moyens de le faire. C’est quelque chose de simple pourtant mais justement, même si c’est simple parfait les scénaristes ne savent pas s’y prendre. Car l’on ne peut pas dire que Sleepy Hollow soit la série la plus complexe à fabriquer. Faire un bon épisode de cette série c’est s’appuyer sur le duo principal et un bon cas de la semaine. Rien de plus. Il nous faut un monstre qui apporte une dose de charisme à la série mais qui peut aussi être crédible en termes de menaces qu’il impose. Cet épisode n’est pas un grand classique de la série mais c’est le premier épisode de la saison qui semble être enfin efficace et suffisamment original pour sortir un minimum du lot. Ce n’était pas gagné d’avance car au départ, je pensais que la série allait encore nous jouer les mêmes cartes que dans les deux premiers épisodes (et qui étaient déjà des cartes ennuyeuses). Mais par change, cet épisode sait aussi utiliser de façon intelligente les personnages et ce à quoi Sleepy Hollow nous a habitué en termes d’histoires.

Le monstre de la semaine n’est pas le meilleur mais cette variation de Jack l’éventreur n’est pas si mauvaise que ça non plus. La série utilise l’idée de façon intelligente, recréant un peu le côté presque glauque de la série qu’elle avait perdu dans des cas trop génériques durant les deux premiers épisodes. Sauf que le mal est déjà fait et les téléspectateurs ont déjà probablement fuit la série. Quoi qu’il en soit, l’histoire de notre tueur fonctionne car les scénaristes savent toujours utiliser le tout à son avantage, sans chercher pour autant à créer du twist à la seconde qui à la fin de l’épisode va laisser le téléspectateur avec de nouvelles questions sans réponses. Là ce n’est pas du tout le cas et c’est donc une bonne chose. C’est aussi sympathique de voir Ichabod et Abbie travailler encore une fois ensemble mais comme à l’époque de la première saison. La dynamique retrouvée permet aussi de faire glisser l’épisode un peu plus facilement. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance non plus. L’épisode reste assez intelligent aussi dans sa façon de répondre aux besoins des téléspectateurs qui regardent encore cette série. Nos deux héros restent l’atout charme de la série, ceux que l’on a envie de voir plus souvent faire des conneries en tout genre. La série n’est pas encore au bord du gouffre, fort heureusement.

Ici, Sleepy Hollow vient de nous prouver qu’elle a encore des idées pour nous surprendre et nous faire plaisir. Rien de révolutionnaire cependant, mais je ne crois pas que cela soit ce que l’on vient chercher avec cette série. Lors du lancement de Sleepy Hollow, je m’attendais à la pire série de la rentrée 2013. J’ai été content de voir que j’avais tord et que finalement c’était l’une des meilleures nouveautés de la dite saison. Au fil des saisons (et des saisons surtout trop fournies en nombre d’épisodes), Sleepy Hollow s’est égarée et a tenté de se retrouver avec cette nouvelle saison. Avec « The Sisters Mills », la série revient à l’une des choses qui faisait son succès précédemment. Revenir sur les soeurs Mills c’est forcément un grand classique pour Sleepy Hollow mais là aussi (et c’est étrange), cela fonctionne particulièrement bien. Le montre de la semaine est probablement l’un des meilleurs que la série nous ait offert depuis un bout de temps. C’est Abyzou, aka « la petite souris », qui aspire la vie des enfants une fois qu’ils ont perdu une dent. Aussi fou et fun que cela peut apparaître, j’ai trouvé que cet épisode colle parfaitement à l’image que j’ai de cette série. Ce qui est aussi original avec cette série c’est le fait qu’elle est fun, parfois un peu effrayante, mais fun et que tuer des enfants ce serait dommage donc.. les enfants ne meurent pas vraiment.

Avec Ichabod, Abbie et Jenny, la série se créer donc une nouvelle histoire assez efficace en son genre. Durant une grande partie de l’épisode, les enjeux restent forts et les personnages efficaces en leur genre. Sleepy Hollow utilise à merveille l’alchimie qu’il y a entre Ichabod et Abbie, tout en trouvant également de la place pour Jenny et Abbie (et leur histoire la plus personnelle). Le fait que Jenny sait pour son père depuis tout ce temps est inévitable. Mais en tout cas, c’est une façon de faire avancer un peu l’histoire des deux soeurs. Cet épisode permet aussi à Joe Corbin de faire une nouvelle apparition. Encore un choix judicieux et ce même s’il reste parfois un peu un ajout étrange à la série. L’apparition très minimaliste de Betsy Ross dans cet épisode tend à démontrer que la série a presque envie d’abandonner les idées qu’elle avait cette année pour se concentrer sur un retour aux sources. Ce n’est pas encore totalement réussi mais bon, on peut aussi s’attendre à quelque chose d’autre.

Note : 6.5/10 et 7.5/10. En bref, deux bonnes surprises dans une saison qui semblait avoir perdu de son intérêt.

Commenter cet article

4evaheroesf 27/10/2015 17:38

Tu as vraiment réussi à apprécier les monstres ?
Heureusement pour moi, il reste toujours la relation entre les héros pour sauver les épisodes.

delromainzika 11/11/2015 14:00

Ce n'est pas aussi bon que dans la saison 1 mais ouais, là c'était sympa j'ai trouvé