Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Témoin sous Silence / Øyevitne. Saison 1. BILAN (Norvège).

8 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Témoin Sous Silence, #Eyewitness, #Øyevitne

Critiques Séries : Témoin sous Silence / Øyevitne. Saison 1. BILAN (Norvège).

Témoin sous Silence - Eyewitness - Øyevitne // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Prendre pour point de départ l’histoire de deux adolescents homosexuels était une bonne idée. Les norvégiens sont tout de même forts dans les séries policières et celle-ci, bien que basée sur quelque chose d’assez simpliste, parvient à fonctionner. Cette brillante série policière confirme donc une fois de plus qu’il y a bien un style scandinave. Dans cette série, les choses sont assez simples alors que l’on suit les histoires de plusieurs personnages. Nous avons la relation entre ces deux adolescents, mais pas seulement. Il y a leur relation privée et publique, celle qu’ils entretiennent chacun avec leurs parents, et puis il y a l’affaire policière qui va petit à petit les impliquer et les confondre dans cette affaire. Tout cela jusqu’à ce que l’action commence à prendre un peu plus place au fil des épisodes. Alors que des révélations sont faites au fil des épisodes, nous savons exactement ce qui se passe puisque comme dans un épisode de Columbo, l’action pour le téléspectateur est surtout de savoir comment tout ce qui s’est passé dans l’ouverture de la série va retomber sur les deux adolescents et les personnes qu’ils aiment. On nous présente ainsi l’univers de Témoin sous Silence, une société paisible dans laquelle quelque chose de terrible va se dérouler.

Deux adolescents sont témoins de meurtres brutaux entre gangs de motards. Pour ne pas avoir à dévoiler leur relation homosexuelle, ils décident de garder le silence. Mais ce mensonge entraîne une réaction en chaîne qui implique toute la communauté…

L’avantage de Témoin sous Silence est ses deux adolescents. J’aime beaucoup la relation qu’ils entretiennent, en grande partie car tout n’est pas si facile que ça. Ils ont passer un bon moment et puis tout d’un coup ils sont le témoin d’un massacre. Et puis vont devoir s’enfuir et vous être recherché par un criminel qui veut leur peau. Tout cela est forcément d’autant plus intéressant que rapidement nous allons découvrir ce qui s’est passé chez lui et ce que cela a pu impliquer derrière. Aussi pugnaces et déterminés qu’ils sont, ces braves, garants de la sécurité et de la loi, pourront-ils éradiquer les maux qui gangrènent leur société ? Telle est la question que l’on est en droit de se poser. Du coup, rapidement les choses vont évoluer au travers de ces 6 épisodes. Ce n’est pas long mais justement, il n’en fallait pas beaucoup plus. Se distille petit à petit l’aventure, au travers de personnages soignés, alliant suspect et psychologie des personnages. Car la psychologie est un élément très important dans Témoin sous Silence. Permettant aussi de donner un vrai rythme à la série, de bout en bout. Côté casting, c’est là aussi plutôt réussi. Ils ne sont pas les plus grands mais ils font le boulot qu’on leur demande de façon assez intelligente et efficace.

C’est une association qui est faite de façon très soignée. Les personnages sont tous développés en prenant soin de leur intrigue, qui évolue constamment au fil des épisodes, et je trouve que la Norvège prouve encore une fois qu’elle sait utiliser à merveille les lieux qu’elle a sous le coude. Ce n’était pas forcément simple de créer une série suffisamment forte, tant sur les personnages que sur l’intrigue policière avec un sujet qui est éculé en long et en large. Mais étrangement, avec des personnages intéressants et différents de ceux que l’on a pour habitude de voir, on se rapproche de ce que j’attendais aussi en regardant cette série. Le dernier épisode est entièrement dédié au besoin de raconter tout ce qui s’est passé cette nuit là. Henning est entre la vie et la mort et Phillip décide qu’il est temps de ne plus se cacher. L’ambiance installée dans le dernier épisode est particulièrement forte et donne aussi à Témoin sous Silence tout son intérêt. Merci à Arte de nous proposer ce genre de séries, sorties de pays qui ne sont plus si confidentiels que ça depuis quelques années maintenant. Ainsi, j’espère voir d’autres séries de cet acabit très prochainement.

Note : 6.5/10. En bref, un agréable surpris venu de Norvège.

Commenter cet article