Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 2.

16 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Affair

Critiques Séries : The Affair. Saison 2. Episode 2.

The Affair // Saison 2. Episode 2. 202.


The Affair est en train de vivre une saison 2 étonnante, surtout que la structure de la série permet justement de renouveler un peu l’univers et les intrigues des personnages. Ce second épisode est peut-être un peu moins intéressant que le premier mais il n’en reste pas moins efficace. En donnant la part belle à Alison et Cole, la série s’assure de finir par avoir parlé de tous les personnages importants de cette série. En ajoutant l’histoire d’Helen (dans le 2.01) et de Cole (dans cet épisode), The Affair s’assure de renouveler un peu la dynamique et d’éviter de jouer la redondance entre Alison et Noah. D’ailleurs, j’apprécie aussi de voir que la série cherche constamment à proposer quelque chose de neuf, tant du point de vue qu’elle propose que du reste. Bien entendu, ce n’est pas toujours facile de tout concilier mais peu importe. Pour en revenir à cet épisode, l’histoire de Cole est peut-être la partie la plus intéressante, comme celle d’Helen dans le premier épisode. Ce sont des personnages que l’on a toujours suivi de façon très annexe, sans jamais leur donner vraiment la parole. Ces deux épisodes nous ont donc permis de connaître un peu mieux la vie de ces deux personnages « secondaires ». Le moins que l’on puisse dire c’est que Joshua Jackson est en forme et que ce dernier vient prouver qu’il sait apporter une vraie nuance à son personnage. L’acteur me rappelle un peu l’aspect dramatique qu’il proposait plus jeune dans Dawson.

Accessoirement, nous avons aussi ce meurtre et l’enquête. Noah est arrêté et accusé du crime mais ce que The Affair a besoin maintenant d’exprimer c’est ce que cela joue comme rôle dans le passé et surtout, comment on va être amené à cette histoire. Le fait que The Affair joue sur le flashforward est une occasion de donner une trame au téléspectateur afin qu’il ait envie de voir quelque chose d’autre en plus ces relations qui animent chacun des personnages. Par ailleurs, ce que j’aime aussi énormément avec The Affair c’est la façon qu’elle a de proposer quelque chose de toujours neuf et de toujours plus ample malgré la structure confinée de la série. Car après tout, c’est une structure qui ne permet pas forcément au premier abord d’aller beaucoup au delà alors que la série veut nous démontrer encore une fois qu’elle sait très bien ce qu’elle peut faire. Alison sert donc de première partie à cet épisode et ce n’est pas l’histoire la plus palpitante car ce n’est pas celle qui apporte le plus de neuf par rapport à l’histoire de Cole. Je préfère donc largement les interactions que Cole peut avoir avec Alison et ce même si ce n’est pas toujours facile de faire avec. Du point de vue de Cole, j’apprécie de voir que la série sait surprendre et nous offrir un point de vue différent.

Car c’est clairement ce qui se passe. On n’avait jamais vu cette perspective dans la série et l’idée d’en voir encore plus prochainement laisse à penser que The Affair pourrait véritablement se servir de lui (comme d’Helen d’ailleurs) pour construire tout autre chose. Car The Affair n’est pas que sur Alison et Noah et ces deux là ne sont pas interchangeables. Après tout, le titre de la série n’est pas The Affair of Alison and Noah. Et puis Helen démontrait dans l’épisode précédent que la relation extra-conjugale pouvait aller bien au delà de son mari alors qu’elle s’était adonnée à une belle partie de jambe en l’air avec le meilleur ami de son mari. Le Cole que l’on voit dans cet épisode n’est pas quelqu’un de colérique, pas quelqu’un de dangereux. Il est fatigué, déçu, etc. L’un des rares moments où Cole et Alison ont une vraie confrontation dans cet épisode est celui où Cole demande à Alison si elle revient à la maison et qu’elle rétorque par « non ». Puis lui court après et l’enlace pour lui dire au revoir. La perspective d’Alison autour de l’histoire donne l’impression qu’elle a besoin de sentir que sa décision de partir est justifiée alors que la perspective de Cole laisse entrevoir quelque chose de légèrement différent. C’est une autre force dans cette série, celle de pouvoir aller loin dans ce qu’elle entreprend simplement en donnant le point de vue changeant de chacun des personnages et pas le point de vue narratif.

Note : 8/10. En bref, la série donne la parole à Cole. Pour le meilleur.

Commenter cet article

Pascal 05/11/2015 16:45

@delro as tu déjà publié la critique de l'épisode 3 ?