Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 1.

3 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Blacklist

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 3. Episode 1.

The Blacklist // Saison 3. Episode 1. The Troll Farmer.


Liz est maintenant fugitive et s’est transformée en blonde. J’ai aussi été surpris que cet épisode ne cherche pas à nous offrir un saut dans le temps par rapport aux dernières évènements du dernier épisode de la saison 2. J’étais donc prépare au fait que Liz et Red se retrouvent à milles lieux des problèmes à Washington D.C. Maintenant, je suis aussi très content de voir qu’ils ont décidé de suivre les aventures de Liz et Red directement après le dernier épisode de la saison 2. C’est une façon de nous mettre à nouveau dans le feu de l’action sans devoir nous expliquer comment ils ont fait pour s’échapper. Les sauts dans le temps dans ce genre de série ce n’est jamais une bonne idée. Du coup, de suivre la manière dont ils tentent de s’échapper de Washington D.C. est quelque chose de très intelligent. Encore une fois, dans le prolongement de la fin de la saison 2, The Blacklist est en train de reprendre du poil de la bête après avoir complètement perdu tout mon intérêt. Cet épisode est presque une renaissance pour la série alors que James Spader reste fidèle à lui même sous les traits de Red mais c’est aussi l’épisode où Liz se dévoile vraiment. Les duos forment un duo efficace, parfois un peu drôle, parfois un peu plus concentré et dans le feu de l’action.

C’est dans ce genre de moments que l’on se rend compte que The Blacklist est une série qui fonctionne. Car là, tout est géré de façon millimétré, sans laisser l’occasion au téléspectateur de s’ennuyer. Cela faisait un bout de temps que la série n’avait pas réussi un épisode de cette façon. On découvre alors un autre aspect de la série. Liz et Red forment un duo inattendu et surtout inespéré. Cela fait des années maintenant (enfin, deux exactement) que la série tente de donner de la personnalité à ces deux là et un lien qui peut fonctionner à l’écran. Le mystère de leur relation n’est pas ce qui donnait envie de suivre leurs aventures. Mais maintenant qu’ils partagent tous les deux la cavale, c’est tout de suite beaucoup plus passionnant, d’autant plus que The Blacklist ne cherche pas à conclure l’histoire le plus rapidement possible. J’aime bien aussi que leur cavale soit imprévisible. Les deux personnages ont beau travailler plus ou moins main dans la main, il y a aussi quelque chose qui permet à Liz de se retrouver à se défendre elle-même dans la ville. C’était assez fun aussi de voir Liz clamer qu’elle est une espionne russe et demander une immunité diplomatique au consulat. Il fallait du cran pour le faire et le résultat est assez étonnant. Je ne m’y attendais pas du tout et je suis curieux de voir comment l’histoire va aller à partir de ce point là.

Cela pourrait permettre à The Blacklist d’introduire les autorités russes et de nous offrir une vision là aussi légèrement différente de l’univers de The Blacklist. Du côté du cas de la semaine, la série a fait du bon boulot pour intégrer le Troll Farmer sans en faire pour autant le personnage le plus important de l’histoire. Et Ressler parvient à l’arrêter à la fin de l’épisode de toute façon. Même quand Red est un fugitif, il est donc capable d’aider. De toute façon, l’histoire du Troll Farmer n’est là que pour justifier le besoin de la série de rester proche de sa formule de base et elle n’en avait pas vraiment besoin. Je préfèrerais presque que The Blacklist ne devienne qu’une série sur Liz et Red en cavale pendant que le FBI est à leurs trousses. Les affaires de la semaine n’ont pas de grand intérêt pour le moment même si cela permet aussi de ne pas trop habituer le téléspectateur à cet arc narratif qui va forcément avoir une fin à un moment et donc nous permettre de retourner à ce que la série fait depuis le départ. Finalement, la saison 3 de The Blacklist démarre sur les chapeaux de roues. C’est fun, efficace et l’on ne peut qu’en redemander. Alors que la série était en train de partir en sucette l’an dernier, elle trouve cette année une façon de se relancer, de se redéfinir et de transformer ses personnages. Notamment Liz qui prend enfin conscience de ses forces et il était temps. Megan Boone a beau avoir le melon dans la vraie vie, cela colle bien à son personnage dans la série.

Note : 7.5/10. En bref, un retour efficace qui donne envie de voir ce que The Blacklist a encore en stock pour nous.

Commenter cet article