Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 3.

19 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 3.

The Good Wife // Saison 7. Episode 3. Cooked.


Si cette saison 7 aurait pu être la pire des idées, c’est tout le contraire qu’elle semble être pour le moment. Il y a des moments presque originaux, qui sortent un peu du lot. Je pense par exemple au moment où Howard Lyman qui, après être passé chez Alicia et rencontré Jackie Florrick, commence à la draguer ouvertement. La scène dans l’ascenseur (et encore une fois les ascenseurs sont très importants dans cette série) était tellement fun. C’est ce genre de scènes que j’aime dans cette série la plupart du temps, de celles qui sortent un peu du lot et savent être amusantes. Jackie et Howard pourraient donc bien être des personnages véritablement intéressants ensemble. Ensuite, ce que j’aime énormément c’est la scène entre Alicia et Diane. Cela faisait un sacré bout de temps que les deux femmes ne se sont pas retrouvé dans la même pièce. Cet épisode offre aux deux femmes une occasion de prendre le temps de passer un bon moment dans le salon d’Alicia. Je ne sais pas si la scène a été tournée en deux ou si elle a été tournée avec les deux actrices l’une en face de l’autre mais peu importe, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. « Cooked » est aussi un épisode passionnant pour sa façon de voir les choses autour de l’univers de la justice et de la possible corruption. Car c’est de ça dont il est question aujourd’hui.

L’affaire de la semaine, cette histoire de jeune homme qui a fait du GHB, etc. ce n’est pas ce que je préfère dans cet épisode. Au contraire, The Good Wife a réussi à faire d’autres choses beaucoup plus intéressantes avec ça, notamment du point de vue du juge. Roland Hlavin, le client d’Alicia cette semaine a décidé de fabriquer une drogue plus sûre mais similaire au GHB dans le but de sauver son frère, accro au GHB. Sauf que ce n’est pas facile de construire tout un épisode sur une affaire comme celle-ci. Du coup, The Good Wife ajoute quelques éléments plus piquants comme le fait qu’il s’agit d’un agent sous couverture du FBI ou encore que le juge se laisse facilement corrompre. Avec tout ça, la série nous offre largement de quoi passer de bons moments. D’autant plus que la série développe là aussi toujours un peu plus la relation entre Alicia et Lucca. Je trouve que les deux vont vraiment bien ensemble et leur relation s’avère beaucoup plus fraîche. C’est un épisode qui utilise aussi très bien la paranoïa. Pas seulement autour du cas de la semaine mais également autour de Diane et cie, qui ont peur que Alicia marche sur leurs plates bandes. C’est intéressant de voir Diane venir proposer à Alicia une sorte de paix pour mal comprendre les choses et se rendre compte que la paix n’est peut-être pas quelque chose de faisable.

L’épisode donne aussi à Alicia l’occasion de retrouver sa mère, toujours bonne cliente de ce genre de choses. J’aime bien leur moment sur l’émission de cuisine qui tourne au règlement de comptes et tue dans l’oeuf la bonne idée que la directrice de campagne de Peter avait au départ. Margo Martindale est toujours aussi drôle à suivre face à Alan Cumming. Je trouve que les deux vont vraiment bien ensemble. Il y a une rivalité qui se construit et qui permet constamment à chacun des deux personnages d’innover. En plus de rester assez drôle, cette relation est forcément importante pour la suite de la série. Ruth et Eli sont donc des personnages qui sont amenés à faire beaucoup plus par la suite (enfin, je suppose). Cet épisode est assez intense, tant d’un point de vue de l’écriture que d’un point de vue du reste. La série semble mettre pas mal de choses dedans et c’est donc particulièrement riche. Je me demande bien ce que The Good Wife peut faire de plus cette année mais c’est vraiment excellent pour le moment. C’est bourré d’intrigues en tout genre et toutes sont intéressantes (contrairement à l’épisode précédent qui m’avait déplu sur ce qu’il avait entrepris au sujet de Lockhart/Agos & Associates. Le rythme est ici bien trouvé entre tous les protagonistes. Une vraie réussite.

Note : 9/10. En bref, un épisode dense et équilibré.

Commenter cet article

Charlotte 19/10/2015 19:42

Le début de cette saison est très bon, j'étais assez sceptique après la fin de la dernière saison mais ils se sont bien repris, espérons que ça dure.
Par contre, le quiproquo sur Howard entre Diane et Alicia était par contre un peu vu et revu, on y avait déjà eu droit la saison dernière quand les 2 parties s'accusaient de vouloir se piquer des clients au moment du départ d'Alicia, alors qu'ils n'en étaient rien que ce n'était qu'un malentendu, utiliser à nouveau ce procédé, pas des plus subtils, est assez inutile je trouve.

réveil. des.masses.urgent 19/10/2015 14:56

Il est prédit une époque où une partie des hommes aura une connaissance exponentielle alors que l 'autre partie ne comprendra pas ce qui se passe.....choisissez votre camp



http://laveritenevousplaira.wix.com/laverite#!informations/c21ta