Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 1.

6 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Leftovers

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 1.

The Leftovers // Saison 2. Episode 1. Axis Mundi.


Etrange ce premier épisode de The Leftovers mais l’ouverture se fait sur l’une des scènes les plus fascinante de la série. Il y a quelque chose de véritablement étonnant dans cette scène, de très métaphorique voire même de biblique. Ce n’est pas la première fois que The Leftovers cherche à mettre en scène la religion mais c’est justement ce que j’aime le plus. L’ouverture de l’épisode se fait donc sur la scène d’une femme, enceinte, coincée derrière un mur de pierre. Le fait qu’elle se retrouve enfermée pourrait être une sorte d’image de la tombe de Jésus. Puis l’on est ensuite emmenés à Jarden au Texas, une ville qui a été surnommée Miracle. Pourquoi ? Car aucun des 10 000 habitants de cette ville n’a disparu lors de la disparition des 2% de la population. La série continue de créer des mystères mais Damon Lindelof a dit qu’il n’était pas prêt à répondre aux questions de la série, ce qui est une excellente nouvelle. En adaptant le livre de Tom Perrotta, il fallait aussi s’attendre à ce que The Leftovers puisse s’en émanciper à un moment donné de son histoire et cet épisode est la preuve que la série peut véritablement sortir du lot. « Axis Mundi » aurait pu être le pire épisode de la série et par chance, c’est un épisode fascinant.

C’est un épisode fort, chargé d’émotions et d’une réflexion assez étonnante. On retrouve ce qui faisait le succès de la saison 1 mais pas seulement. On voit aussi que les conséquences de la disparition des 2% a une influence différente ici et là. A Jarden, l’influence est différente de celle de Mapleton mais cela ne veut pas pour autant dire que le ton est beaucoup plus optimiste. Les personnages sont donc toujours aussi cabossés par les problèmes de la vie. Il y a des scènes qui sont assez fascinantes au delà de la scène d’ouverture qui te secoue un téléspectateur. Il y a le moment où cet homme doit faire face aux pompiers qui sont là pour lui brûler sa maison. Je pense qu’il n’y a rien de plus intelligent que la construction de cet épisode, navigant entre les personnages en créant petit à petit des liens et des rencontres, tout cela accompagné des petits secrets de chacun. Notamment les pompiers, cette femme, Evie Murphy, (incarnée par Regina King) qui garde un oiseau dans une boite enterrée, etc. Mais pour en revenir à la scène d’ouverture, qui nous permet de nous retrouver à un moment proche de la préhistoire, c’est assez étrange cette façon que la série cherche à donner autant de détresse (la chute de pierre) avant de redonner de l’espoir (la naissance) et ensuite en tuant la mère d’une morsure de serpent.

Dans cet épisode, nous suivons les aventures de la famille Murphy durant presque toute l’heure entière. Il y a quelque chose de très étonnant aussi dans cet épisode par rapport à cette image biblique qu’il cherche à nous offrir (le sacrifice du mouton en est un autre par exemple). Les références religieuses sont là, très imagées et très perchées mais toujours soignées. C’est très étrange de voir la série aller dans cette direction, avec les peurs de chacun. Notamment du point de vue de John Murphy. Ce dernier est capable de tenir la série lui-même, et le reste de la famille a ses propres petits secrets (Evie dans la forêt, le rituel des oiseaux d’Erika, Michael, etc.). Tous ont des influences plus ou moins spirituelles mais toujours aussi intéressantes. Puis la série intègre une partie de la première saison avec l’arrivée de Kevin, Nora, Jill et Lily. Ils arrivent très de temps avant la fin de cet épisode mais The Leftovers parvient à intégrer de façon très intéressante les personnages dans la dynamique Murphy. Les Murphy vivent maintenant à côté de gens qui savent très bien ce que c’est que de perdre quelqu’un. Le barbecue pour l’anniversaire de John est donc une bonne façon de faire se rencontrer la première et la seconde saison. J’ai beaucoup aimé ce premier épisode et j’ai hâte de voir les prochains, surtout s’ils savent rester aussi bon que celui-ci… Le cliffangher est d’autant plus étonnant et j’ai hâte de voir la suite…

Note : 10/10. En bref, pouvait-on rêver meilleur épisode pour ouvrir la saison ?

Commenter cet article

Nelson 09/01/2016 07:03

J'ai eu la chance d'écouter la première saison pendant un soir et nuit en location. Il me semble que cette série est si profonde, que d'être obligée de voir la saison 2 sans avoir pu revoir la saison 1 présentée au Québec en...2014, vous imaginez? Alors, je ne suis pas parvenue à entrer dans l'épisode à cause de ce facteur. 2014. J'aimerais savoir de quelle façon en terme de durées entre les saisons et les épisodes sont présentées des séries comme "leftovers", " dexter" ou encore "Hannibal" . pouvez vous me répondre svp, je tenterais de comparer avec le mode d'ailleurs qu'aux États-Unis. Merci.

Nelson 09/01/2016 06:56

Moi, contrairement à l'article ci haut, j'en suis à 34 minutes de l'épisode un de la saisin 2, il me tardait de retrouver les personnages que notre tristement longue attente même d'une chaîne payante au Québec, alors que c'est en 2014 que fut présenté la saison 1, qu'ils n'ont pas jugé pertinent de nous re-offrir la saison 1 afin de se remettre dans la série. C'est l'unique chaine francophone qui présente cette série en plus. Nous sommes voisins des USA et nous avons les séries après la France. C'est comme notre système de santé : rien n'est simple au Québec. On m'explique qu'ils doivent attendre des autorisations x ou y, pour finalement nous présenter en plus les séries au compte-gouttes; comme nous devons attendre 2 et 3 ans pour avoir un médecin de famille. En plus, ils nous imposent une immigration qui va sûrement tendre vers la reproduction alors que nous n'avons aucunement les effectifs médicaux pour répondre aux besoins de la population en place, déjà bcp trop nombreuse pour avoir des soins médicaux et quand par miracle, on voit un médecin d'urgence à l'hôpital ou quand je voyais mon médecin, elle était tellement surchargée, que c'est juste si nous sommes traitées adéquatement. Par exemple, c'est moi qui lui demande des examens, les médicaments dont j'ai besoin, et la pauvre me prescrit à partir de 600 kilomètres. Oh. Excusez moi, ca n'a rien à voir avec la série adorable si ce n'est qu'au Québec, nous devrions vivre ca mais en plus, voir disparaître 10% de la population sauf chez nos professionnels de la santé. On se sens en terre dévastée, oubliée,nous n' existons plus pour ainsi dire, au yeux de nos dirigeants qui eux, ne verront pas leur filles se faire violer parce que non voilées, ni leurs fils gais s'être fait tabasser au sortir d'un bar parce qu'une certaine immigration ordonne la mort de ses derniers et cautionne le "viol des captives de guerre en autant qu'elles soient dûment la propriété de leurs acheteurs". Coran, 4:24, Dawud, 2, numero 2150.

johan 07/10/2015 21:43

J'étais un peu sceptique quand a l'intérêt d'une seconde saison surtout que le bouquin se termine a la fin de la première mais j'avoue que je suis assez surpris en bien. Je n'en attendais pas moins de Damon Lindelof qui sait créer des séries très forte émotionnellement avec pas mal de mystères et de questions métaphysiques, tout ce que j'aime finalement.

johan 07/10/2015 21:43

J'étais un peu sceptique quand a l'intérêt d'une seconde saison surtout que le bouquin se termine a la fin de la première mais j'avoue que je suis assez surpris en bien. Je n'en attendais pas moins de Damon Lindelof qui sait créer des séries très forte émotionnellement avec pas mal de mystères et de questions métaphysiques, tout ce que j'aime finalement.