Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 4.

27 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Leftovers

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 4.

The Leftovers // Saison 2. Episode 4. Orange Sticker.


Miracle a beau s’appeler Miracle, ce n’est pas la ville des miracles. Désormais, la série est divisée en deux parties distinctes dans une seule et même série. Les deux histoires sont touchantes, racontées de façon intelligente mais c’est toujours compliquer d’associer les deux. La série tente en tout cas d’être à la hauteur des attentes de ce point de vue là et parvient même à délivrer au fil des épisodes quelque chose de particulièrement étonnant, voire même fascinant. Cette saison 2 est pour le moment peut-être encore meilleure que la première qui s’appuyait sur un livre et donc pour laquelle il était plus facile d’avancer. Cette année que ce sont que des nouveautés que The Leftovers tente, en marge de ce livre qui a inspiré la série. Le retour à Miracle cette semaine est une occasion de nous plonger toujours un peu plus au coeur des problèmes de chacun des personnages et de ce manque d’espoir qui a terni la vie de tout le monde. Il ne faut pas se leurrer, Miracle est une ville qui tente de vivre comme si le passé n’était pas là, comme si tout était loin derrière eux sauf que ce n’est pas du tout le cas et la série vient rappeler tout cela à l’ordre, notamment lors d’une scène mettant en scène notre prêtre préféré.

Plutôt que de répondre aux mystères de la disparition des 2% de la population, le fameux « Sudden Departure », la série accentue ses efforts sur le reste. Le statut de cette ville, celle de ville miracle où rien n’a disparu, est en train de voir ses « miracles » s’en aller car finalement, rien n’est si différent que ça. La disparition d’Evie et ses amies est une façon particulièrement intelligente de faire avancer la saison et l’histoire qu’elle veut nous raconter. D’autant plus que le but n’est pas de répondre aux grandes questions. La disparition de ces trois jeunes filles dans une petite ville du Texas avec une population assez petite a le même impact sur cette communauté que le Sudden Departure a eu sur le reste du monde. Et la perte est d’autant plus ressentie dans cette fille alors que la série est plus ou moins restée la même pendant que la planète a changé complètement depuis le départ des 2%. La série parvient à nous faire ressentir cette disparition de façon assez intelligente. Cet épisode continue également de développer l’histoire de Kevin qui continue d’avoir des apparitions toujours plus troublantes. D’ailleurs, les apparitions de Pati sont importantes pour Kevin car elles sont le double effet : celui de permettre à Kevin de se rendre compte de tout un tas de choses et celui de le hanter un peu plus.

Musicalement, The Leftovers poursuit son sans faute terminant l’épisode sur la reprise de « The One That I Want » par Lo-Fang (utilisée par Chanel pour l’une de ses pubs N°5 avec Gisele Bündchen). La musique colle parfaitement avec ce que l’épisode cherche à nous proposer en plus de créer un moment envoutant. Du coup, Kevin a beau être sain et sauf pour le moment, je pense que l’on peut aisément dire qu’il ne va pas l’être pour longtemps car la fin de l’épisode 2.02 suggérait déjà pas mal de choses encore plus terribles que l’on ne pourrait l’imaginer. Le fait que la nouvelle famille de Miracle, étrangère à Miracle, se retrouve directement à la disparition d’une jeune fille locale, c’est tout ce que l’on pouvait attendre de la part d’une telle série. Et le résultat est vraiment bien mené, surtout du point de vue de Kevin, avec l’aide de Patti bien évidemment sinon ce ne serait pas drôle. Finalement, ce nouvel épisode de The Leftovers porte un nom qui peut sembler étrange au premier abord mais la série explique plutôt bien ce mystère alors que les stickers orange sont sur les maisons que le gouvernement a inspecté afin de vérifier qu’il n’y avait vraiment pas eu de disparition dans la ville, faisant ainsi de Miracle la ville officielle qui n’a perdu aucun membre.

The Leftovers n’oublie pas non plus Nora. J’ai beaucoup aimé la façon dont le personnage navigue dans l’épisode, même entre Nora et le pasteur à la fin de l’épisode. C’est peut-être facile pour The Leftovers de délivrer autant de beaux épisodes mais cela fait 4 semaines que The Leftovers est en train de vivre une sorte de sans faute à sa façon.

Note : 9.5/10. En bref, une plongée riche en émotions.

Commenter cet article