Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 5.

20 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Mindy Project

Critiques Séries : The Mindy Project. Saison 4. Episode 5.

The Mindy Project // Saison 4. Episode 5. Stay At Home MILF.


Cette saison 4 de The Mindy Project va contenir 26 épisodes. Nous en avons déjà consommé 5 et j’ai l’impression que l’on a déjà vu la moitié de cette saison 4. Ce serait sacrément dommage mais l’épisode est assez riche dans son ensemble car il parvient à parler là aussi d’un sujet assez moderne sur la mère qui doit rester (ou non) à la maison. Mindy est parfait dans le rôle de la femme qui reste au foyer afin de s’occuper de son enfant. Mais elle a aussi besoin d’aller au boulot car son boulot lui manque. Cela peut se comprendre et je trouve que c’est vraiment mignon. La façon dont Mindy et Danny évoluent dans cet épisode jusqu’à la scène finale, pleine de bons sentiments et d’amour, The Mindy Project vient rappeler à l’ordre le fait que ce n’est pas qu’une comédie mais aussi une vraie romance, avec son côté plus riche en émotions. Être parent à plein temps, c’est probablement le boulot le plus difficile du monde et Danny ne s’en était probablement pas rendu compte avant de tenter l’expérience lui-même. C’est d’ailleurs aussi terrible car la pire chose c’est qu’il n’y a jamais de pause possible. Oubliez tout ce que vous pouviez faire quand vous aviez du temps, votre enfant va venir tout chambouler. C’est justement ce qui est drôle et l’épisode se construit là dessus.

Sur la construction d’une semaine de 7 jours, 24h/24. C’est une façon de nous dire que The Mindy Project est une série originale qui colle parfaitement à l’image que l’on peut se faire de son univers cherchant parfois à bousculer la mécanique huilée de la série afin de construire ses épisodes de façon originale. C’est là que les choses évoluent et tout d’un coup, on passe de Mindy en femme au foyer à Danny. La scène qui sert de transition est assez drôle sur « Worth It » des Fifth Harmony. Outre le fait que j’adore ce titre, elle s’insère étrangement bien à l’écran. Pourtant, ce n’est pas le genre de titre que j’aurais probablement choisi. Mais peu importe, la morale de cet épisode vent dire à quel point Mindy et Danny n’ont pas vraiment l’énergie nécessaire pour un boulot aussi épuisant que celui d’être parents. Mais qui peut bien l’avoir cette énergie en même temps ? Avant de baisser les bras, Mindy nous offre encore ses meilleures idées et ses meilleurs moments. Ce que fait la série cette année avec le personnage de Mindy une brillante idée. La façon dont le scénario explore la parentalité sous différents aspects. C’est aussi un épisode qui parvient à montrer à quel point Mindy aime son boulot et en revenant, elle se rend compte à quel point ce boulot lui avait manqué. C’est mignon.

Accessoirement, elle va aussi se rendre compte de ce dont Danny a besoin et qu’il ne peut pas être le père à la maison que l’on aurait peut-être pu espérer à un moment donné. Dommage tout de même qu’elle ne puisse pas dire à Danny ce qu’elle ressent, ce besoin de revenir au boulot, etc. Mais bon, on ne peut pas trop en vouloir à la série car globalement, elle a réussi à faire quelque chose d’assez agréable avec cet épisode auquel je ne m’attendais pas du tout. Avec l’arrivée de Jody dans l’épisode précédent, je dois avouer que je suis un peu plus septique quant à l’intérêt de Garret Dillahunt dans la série après cet épisode. Il ne sert pas à grand chose et j’ai largement préféré Colette. Si cette dernière a eu du mal à se faire une place la semaine dernière, elle trouve cette semaine un peu plus intéressant à incarner mais ce n’est pas ce que je préfère pour autant. Le problème c’est que Colette et Jody semblent pour le moment être en test. La série ne sait pas trop quoi faire d’eux alors elle tente des possibilités (comme cela a pu être le cas dans cet épisode par moment). Finalement, je reste curieux de voir où est-ce que tout cela va bien pouvoir nous emmener.

Note : 7/10. En bref, la série continue de poser les bonnes questions.

Commenter cet article