Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Episode 2. Hostile Makeover.

27 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Muppets

Critiques Séries : The Muppets. Saison 1. Episode 2. Hostile Makeover.

The Muppets // Saison 1. Episode 2. Hostile Makeover.


Je ne suis pas le plus grand fan de Josh Groban mais dans le monde de la comédie, je dois avouer qu’il est toujours un bon client. Il l’a déjà été dans The Office, dans 30 Rock et maintenant dans The Muppets. J’aime bien le Kermit de The Muppets version 2015 et ABC. Ce n’est pas le vieux Kermit, ni même celui des films de Jason Segel mais étrangement, je le trouve drôle. Il est capable de faire des blagues pourries sur Miss Peggy, et faire tout un tas de choses que l’on pourrait réserver à quelqu’un d’un peu salaud. Mais c’est aussi ce qui fait le succès de la série et lui donne tout son intérêt. Dans cet épisode, le but de Kermit est de trouver un fan afin de faire en sorte que Josh Groban et Piggy rompent. Et tout cela c’est après qu’il ait été celui qui a été derrière leur association. Oui, il le fait pour Up Late with Miss Piggy, que Groban est en train de transformer en un talk show ennuyeux mais c’est aussi ce qui fait l’intérêt de The Muppets. J’aime bien la façon dont cette série s’amuse des coulisses d’émissions et de leur fabrication. Cela me rappelle énormément ce que 30 Rock faisait il y a quelques années de ça mais avec les Muppets dans les rôles titres bien entendu. Il y a une envie de la part des créateurs de la série de faire en sorte de développer les relations entre les personnages, notamment entre Kermit et Peggy. On sent qu’il y a toujours des atomes crochus entre ces deux là.

Mais Josh Groban n’est pas le seul bon ajout de cet épisode, il y a aussi Jay Leno qui va faire une apparition remarquée, ou encore Laurence Fishburne. D’ailleurs, ce dernier est vraiment drôle dans sa façon de mettre en rogne Kermit en lui disant que son émission c’est de la merde, c’était assez drôle mais j’avais presque de la peine pour Kermit. Dans cet épisode les choses prennent une forme assez amusante, d’autant plus que certaines répliques, certaines références, etc. sont vraiment drôles. Notamment la place de Jay Leno que j’ai bien aimé. Ce dernier n’apparaît pas forcément longtemps dans la série mais de toute façon, ce n’est pas le plus important. The Muppets est une bonne série, une bonne série sur les Muppets (et peu importe ce que les fans du Muppets Show dirons, dans le sens où The Muppets est plus sur les coulisses que véritablement le Muppets Show). C’est quelque chose qui fonctionne car les personnages sont originaux et touchants en grande partie car justement ils savent toujours très bien utiliser les personnages et l’univers de ceux-ci. La série continue aussi de faire une utilisation assez intelligente de ses personnages secondaires. De Big Mean Carl dans le rôle du réceptionniste criard à Uncle Deadly dans le rôle du chef de garde robe de Miss Peggy, nous avons vraiment des tas de choses qui fonctionnent là aussi.

Au fond, The Muppets continue de nous démontrer qu’elle a du potentiel au travers d’un épisode qui sert toujours d’exposition. L’univers de la série n’est pas encore totalement installé mais ce n’est pas bien grave car de toute façon il y a tellement de choses là dedans que l’on ne peut pas en vouloir à la série de ne pas toujours réussir tout ce qu’elle entreprend. L’histoire de Jay Leno et des toilettes m’a donné l’impression de retrouver la blague de Ted 2 dans lequel il est tourné en ridicule. The Muppets pourrait devenir aussi brillante que 30 Rock a pu l’être en son temps, mais il y a encore quelques ajustements à apporter et peut-être donner à Kermit une occasion supplémentaire de nous toucher un peu plus, ou peut-être de nous donner l’impression qu’il est peut-être un peu moins pète-sec.

« The best part is that even though you’re the only female host on late night, it shows that you’re brave enough to say I can’t do it without a man. »

Je suis très curieux de voir comment la saison va évoluer, surtout que The Muppets est une série qui peut rapidement s’embourber et avoir une mécanique pas suffisamment huilée (et donc échouer à la porte).

Note : 7/10. En bref, des guests apportent un peu plus de fraîcheur.

Commenter cet article