Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Strain. Saison 2. Episode 13.

12 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Strain

Critiques Séries : The Strain. Saison 2. Episode 13.

The Strain // Saison 2. Episode 13. Night Train.
SEASON FINALE


Je pense que The Strain est une série perdue. Elle s’égare, a du mal à proposer quelque chose de consistant et cohérent. En somme, c’est une série qui a du mal. Cet épisode est une sorte de compilation, comme si l’on arrivait au point culminant de toutes les erreurs faites cette années, notamment au travers de l’évolution très étrange des personnages, de ces intrigues qui n’ont eu de cesse de stagner. The Strain cherche depuis pas mal de temps à faire énormément de remplissage, ce qui ne lui a malheureusement jamais réussi. Bien que cet épisode accélère les intrigues à un rythme effréné, ce que je ne comprends pas vraiment c’est pourquoi tout semble aussi inutile, impersonnel et peut-être aussi ennuyeux. Il ne se passe finalement que très peu de choses semble avoir de l’intérêt dans cet épisode alors que pourtant, il se passe énormément de choses différentes. On a l’impression que chaque action n’a pas vraiment de sens ou de conséquence, que tout est fait uniquement dans le but de faire du zèle et de donner l’impression au téléspectateur qui s’est éclaté devant quelque chose qui ne veut finalement rien dire. Enfin, c’est comme ça que je l’imagine et c’est vraiment bête. The Strain passe une grande partie de la saison à se concentrer sur des conflits assez peu intéressants, des triangles amoureux sans grande envergure et la série veut nous faire avaler la couleuvre du dernier épisode.

C’est un peu trop pour moi, Fet-Dutch-Nikki est l’exemple même de ce qui n’a pas fonctionné cette année. A vouloir s’éparpiller dans tous les sens sans trop donner de sens à l’intrigue de la saison, The Strain s’est égarée. Peut-être que la seule chose qui fonctionne vraiment dans ce dernier épisode c’est l’histoire de Setrakian. Ce dernier a su rester constant tout au long de la saison même si tout n’a pas été passionnant non plus. Eichorst a su se faire une parce dans ce dernier épisode mais aussi par moment dans la saison, pendant que Palmer n’est pas le perosnange intéressant qu’il devrait être. C’est censé être l’ennemi de Eph cette année et j’ai l’impression qu’il passe plus son temps à errer entre les intrigues et les personnages qu’autre chose. Et c’est l’une des autres grosses erreurs de la saison. A vouloir ne pas donner de sens aux personnages et aux quêtes qu’ils ont, alors on se perd et le téléspectateur part. Heureusement finalement que Eichorst est là. Ce dernier est un bon personnage, en grande partie grâce au charisme d’allemand machiavélique, maintenant avec une image encore plus folle et nazi depuis que la saison a passé du temps sur son terrible passé (même si d’un autre côté, The Strain a aussi voulu nous attendrir et nous faire comprendre qu’il est devenu ce cinglé à cause de sa vie misérable).

Si le Lumen contient des informations sur les origines du Master, et potentiellement des informations sur comment le détruire, du coup un face à face entre Setrakian et Eichorst a du sens. Le face à face est donc assez jouissif car les deux acteurs ont beaucoup apporté à cette série et continuent de nous imposer leur charisme. Cela fonctionne particulièrement bien alors que je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais vraiment que The Strain n’allait jamais réussir à m’offrir au moins un truc bien dans ce dernier épisode (comme l’épisode final raté de l’an dernier). Mais étrangement, même si cet épisode est en partie raté, je trouve qu’il est un peu plus intéressant que les autres. Peut-être car les personnages sont organisés de façon un peu plus intelligente. C’est en tout cas comme ça que je l’imagine et que j’ai envie de l’imaginer. D’un autre côté, le plus gros problème de cet épisode est qu’il se construit sur un moment, certes bon et important, mais rien de véritablement plus. C’est bête car The Strain échoue dans sa façon de confronter d’autres personnages sans jamais leur donner l’intérêt que l’on devrait leur porter. Eph n’est pas mon personnage préféré mais il devrait plus ou moins l’être ou en tout cas être moins ennuyeux qu’il ne l’est actuellement. Un peu comme Nora, Kelly et les autres. J’ai vraiment du mal à imaginer la suite de la série qui a été renouvelée pour une saison 3. En espérant qu’elle soit la dernière…

Note : 4.5/10. En bref, un final en demi-teinte.

Commenter cet article