Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Vampire Diaries. Saison 7. Episode 3.

24 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : The Vampire Diaries

Critiques Séries : The Vampire Diaries. Saison 7. Episode 3.

The Vampire Diaries // Saison 7. Episode 3. Age of Innocence.


Ce nouvel épisode me donne l’impression que The Vampire Diaries cherche toujours ses marques avec le départ de Nina Dobrev. Le départ de l’actrice a forcément influencé la série et surtout sa structure. Mais cela ne veut pas pour autant dire qu’elle a perdu le fil. Car globalement, les intrigues restent assez proches de ce que la série peut faire depuis des années maintenant. Mais justement, tout est presque trop automatique à mon goût. « Age of Innocence » apparaît donc comme un épisode classique de The Vampire Diaries avec son lot de flashbacks, de romances, de surprises et de twists relationnels, mais il manque aussi quelque chose à cet épisode qui manque peut-être à cette saison d’un point de vue plus global : la relation entre les personnages est toujours aussi mal fichue. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien d’intéressant, mais tout sembler manquer de l’entrain que cela devrait avoir. Je me souviens du passé de la série que The Vampire Diaries tente ici de reproduire, celui de la seconde partie de la saison 1, de la première partie de la saison 2, vous savez, ces passages où la série pouvait briller en associant le classique à la mythologie, tout en développant les relations entre les personnages.

Cet épisode se concentre en grande partie sur Valerie l’hérétique et sa relation avec Stefan. C’est une façon classique de la part de The Vampire Diaries de rappeler qu’il y a toujours une relation derrière ce que la série tente d’avancer. Mais le résultat n’est pas aussi efficace et intelligent que je m’y attendais. J’aurais tellement aimé que l’histoire de Valerie soit un peu plus puissante, plus charismatique. C’est toujours sympathique de voir Stefan dans des flash-backs mais il faudrait que ceux-ci soit aussi efficaces et nous donnent envie d’avoir de l’intérêt pour eux. Sauf que ce n’est pas le cas. Stefan a connu tellement de romances au fil des années (et cela peut se comprendre étant donné qu’il est vampire depuis des siècles) mais justement, cela commence presque à faire beaucoup à avaler étant donné que ce n’est pas justifié de la meilleure des façons. De plus, les flashbacks sont souvent la force de cette série et ici, c’est presque sa faiblesse. Le passé n’a rien d’important à nous offrir, sauf peut-être du point de vue de Valerie qui explique comment elle est devenue la première hérétique. D’un autre côté, on a l’impression que l’histoire de Katherine est proche de celle de Valerie, donnant une impression de répétition pas toujours très soignée non plus.

L’histoire de Valerie est aussi une façon de nous préparer à l’arrivée d’un nouveau vilain, Julian. Julian est l’amour de Lily et forcément, c’est un sadique diabolique. Mais je me demande si au fond le truc le plus intéressant avec Valerie c’est peut-être ce que cela signifie pour Caroline. Il y a des choses assez funs dans cet épisode mais c’est uniquement grâce à Damon, Bonnie et Alaric. Ceux là sortent The Vampire Diaries de son côté romanesque qui commence à devenir légèrement redondant. Ce trio est forcément l’un des plus efficaces de la série pour le moment. Si cet épisode a donc quelques bons moments à nous servir,, il reste globalement assez classique pour du The Vampire Diaries qui veut se renouveler. La série cherche à créer de nouvelles intrigues mais elle le fait de façon tellement maladroite que l’on a l’impression qu’elle se moque complètement du téléspectateur, comme s’il n’y avait pas d’envie de faire de nouvelles choses maintenant que l’un des personnages principaux est parti. J’ai besoin de plus de Bonnie, d’Alaric, ou même d’autres personnages qui n’ont aucun rapport avec la structure originelle de la série et de son triangle amoureux maintenant terminé depuis le départ de Nina Dobrev.

Note : 5/10. En bref, The Vampire Diaries offre ici quelque chose de très classique et peu surprenant. Cela reste correct mais pas brillant.

Commenter cet article