Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Festival Lumière 2015 - Nuit de la Peur

18 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Festival, #Festival Lumière, #Ciné Express

Festival Lumière 2015 - Nuit de la Peur

La Nuit de La Peur fait suite à la Nuit Alien de l’an dernier. Chaque année, durant toute la nuit, le Festival Lumière diffuse des films à la Halle Tony Garnier. Cette année, c’était les films d’horreur avec une sélection éclectique de 4 films dont le point commun est le huis clos : The Thing (de John Carpenter), La Nuit des Morts Vivants (de George A. Romero), Insidious (de James Wan) et Evil Dead (de Sam Raimi). Ces 4 films partagent donc un point commun. Si l’idée de s’enchaîner 4 films durant toute la nuit est un projet ambitieux, 4000 personnes se sont réuni dans l’immense salle de cinéma créée pour l’occasion. Animée par Alain Chabat, la soirée a été pimentée de quelques interventions de l’acteur/réalisateur et d’hommages bienvenus (Wes Craven notamment).

Tous les fans de films d’horreur ne pouvaient qu’apprécier une telle initiative qui arrive certes un peu tôt par rapport à Halloween. La soirée s’est donc ouverte sur The Thing, l’un de mes films préférés de John Carpenter. Si vous ne le savez pas déjà, John Carpenter est l’un de mes réalisateurs préférés (surtout dans le registre du fantastique et de l’horreur). The Thing a d’ailleurs pas mal influencé la fiction et notamment un épisode de X-Files, « ICE » (saison 1). The Thing avait même connu un remake il n’y a pas si longtemps que ça qui n’était pas honteux pour autant. Quoi qu’il en soit, découvrir ce film que j’adore pour la première fois sur grand écran est particulièrement fort. On apprend d’ailleurs encore plus certains détails, notamment la grande scène finale ou même la première apparition de la dite chose.

C’en est suivi La Nuit des Morts Vivants. Je ne m’attendais pas du tout à retrouver un tel film dans une telle programmation mais comme d’autres l’ont dit, c’est ambitieux. C’est un film qui reste relativement peu accessible aujourd’hui (tant pour se le procurer que pour l’apprécier). Les anecdotes autour de ce film sont beaucoup plus intéressantes que le film en lui-même mais il reste un film de genre qui a révolutionné un certain cinéma. The Walking Dead n’existerait probablement pas sans La Nuit des Morts Vivants. George A. Romero ne délivre pas ici son oeuvre la plus spectaculaire mais la plus importante pour ce qu’elle a modifié par la suite dans le pays cinématographique. C’est aussi ambitieux puisque c’est un film en noir et blanc, au casting amateur et aux décors minimaliste. Le film cherche uniquement à créer une ambiance d’oppression, sans se soucier vraiment des personnages et de leur développement au sein de l’histoire. Ce qui est aussi assez drôle c’est le fait que La Nuit des Morts Vivants est classé interdit aux moins de 16 ans, certainement pour cette scène de « cannibalisme ».

La Nuit de la Peur c’est aussi des films plus récents et notamment Insidious de James Wan. C’est la troisième fois que je vois ce film et la deuxième fois sur grand écran. L’impact n’est plus vraiment le même quand on connait tous les ressorts de l’horreur que le film cherche à nous proposer mais ce qui me plait énormément dans ce film c’est la façon dont James Wan utilise les couleurs afin de générer une certaine forme d’ambiance différente. Le film a son impact à certains moments, ne serait-ce que lors de la première apparition (voire même la seconde). Insidious n’a pas modifié le cinéma autant que les deux oeuvres précédentes n’ont pu l’influencer mais cela reste une oeuvre majeur, une sorte de retour réussi aux films de possession, une alternative au found footage à une époque où Oren Peli (producteur d’Insidious) avait redonné l’envie d’en faire avec son Paranormal Activity.

La nuit s’achève sur Evil Dead que je n’ai malheureusement pas pu prendre le temps de revoir. La fatigue l’a emporté sur moi à l’issue d’Insidious. Je me fais la promesse de re-regarder Evil Dead tout de même avant de regarder Ash vs. Evil Dead, la série tirée du film qui sera bientôt diffusée sur A&E aux Etats-Unis avec notamment Bruce Campbell au casting.

Commenter cet article