Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Dernière Leçon (2015)

7 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : La Dernière Leçon (2015)

La Dernière Leçon // De Pascale Puzadoux. Avec Sandrine Bonnaire et Marthe Villalonga.


Pascale Puzadoux, responsable du désastreux La croisière (2010) n’avait pas sorti de film depuis 5 ans. Elle a bien eu raison de préparer son retour même si La Dernière Leçon n’échappe pas à certaines conventions. Le film tient surtout sur la prestation de Marthe Villalonga et de l’alchimie qu’elle parvient à créer avec Sandrine Bonnaire tout au long du film. Il y a des moments surréalistes (notamment l’accouchement dans la rue qui est une scène ridicule alors qu’elle aurait dû être teintée d’émotions). Mais justement, derniers ces scènes qui n’ont pas grand chose d’exceptionnel se cache un film plein de tendresse qui n’en fait jamais trop. Ce n’est pas un film émouvant dans la surenchère. De plus, le film n’est pas toujours aidé par des scènes étranges qui perdent un peu le spectateur (comme ces moments où le film tend plus du côté du téléfilm). Mais cela n’a rien de honteux de ressembler à un téléfilm (je me souviens notamment récemment du très sympathique L’étudiante et Monsieur Henri) mais disons que c’est du cinéma tendre et bienveillant qui n’a pas beaucoup de choses neuves à offrir d’un point de vue de la mise en scène.

Madeleine, 92 ans, décide de fixer la date et les conditions de sa disparition. En l’annonçant à ses enfants et petits-enfants, elle veut les préparer aussi doucement que possible, à sa future absence. Mais pour eux, c’est le choc, et les conflits s’enflamment. Diane, sa fille, en respectant son choix, partagera dans l’humour et la complicité ces derniers moments.

Du coup, La Dernière Leçon repose en grande partie sur l’alchimie entre Marthe Villalonga et Sandrine Bonnaire. Cette alchimie se construit petit à petit au détour des moments les plus émouvants comme les plus tendres. Une séquence où elles regardent de vieilles photos de famille (accompagnée d’un moment onirique qui ne sert strictement à rien, surtout pour parler de popo dans les bois, c’est franchement pas très intéressant), une autre où l’une retrouve l’autre sur le sol à l’agonie, etc. C’est un film qui parler de l’âge et de ce que cela a comme conséquence sur cette femme. Marthe Villalonga n’a pas peur de se montrer, le corps nu et abîmé par le temps. C’est beau à son âge d’assumer autant son corps et les effets de l’âge. Le film a d’ailleurs cette tendre afin de montrer à quel point ce n’est pas facile d’avoir 92 ans. Au delà de la sincérité de ce que La Dernière Leçon nous raconte, c’est aussi tout un périple qui est mené d’un côté pour la mort et de l’autre pour la vie. En effet, Madeleine pense qu’il est temps pour elle de mourir. Elle souffre et n’a plus plaisir à vivre. De l’autre, sa fille cherche à l’aider à reprendre goût à la vie, aux choses simples qui pourraient lui manquer si elle venait à mourir.

La scène du bain est peut-être la plus symbolique du film et le moment où celui-ci brise la chaîne. En effet, à ce moment là la fille abdique et accepte la mort de sa mère. Ce que je trouve dommage avec La Dernière Leçon c’est le fait que le film accessoirise certains moments et Pascale Puzadoux tente d’en faire des effets de style particulièrement médiocres, inspirés des pires choses qui se font dans le cinéma (et la fiction) française. Les personnages secondaires sont quant à eux très mal exploités dans des intrigues qui ne parviennent pas à les justifier de façon intéressante (comme Antoine Duléry qui, en bon acteur qu’il est, méritait peut-être un rôle différent et moins cliché). C’est un peu comme les idées comiques de La Dernière Leçon qui donnent l’impression que l’on plonge dans les pires travers de la comédie bienveillante qui ne cherche pas trop à surprendre ses spectateurs. La Dernière Leçon a le mérite de tenter de parler de quelque chose dont il est difficile de parler aujourd’hui : l’euthanasie. Etant donné qu’elle ne peut pas mourir avec l’aide de quelqu’un, elle choisit le suicide.

Note : 5/10. En bref, grâce à son duo d’actrice, La Dernière Leçon est un film qui fonctionne mais qui ne brille malheureusement pas à cause d’idées comiques ennuyeuses et de personnages secondaires décevants.

Commenter cet article

isabelle 07/11/2015 12:43

on nous serine partout avec ce film, quand il est trop fait de pub pour un petit film, peu de gens vont le voir.