Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Strictly Criminal (2015)

25 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Strictly Criminal (2015)

Strictly Criminal // De Scott Cooper. Avec Johnny Depp, Joel Edgerton et Benedict Cumberbatch.


Les films de gangster, j’ai tendance à me méfier en grande partie car j’ai toujours peur de tomber sur un navet qui gère ses personnages de façon étrange et qui ne trouve pas un bon équilibre entre les intrigues. Inspiré d’une histoire vraie, celle de Whitey Bulger, un criminel psychopathe de Boston, Strictly Criminal est un film assez fascinant pour son approche. En voulant dépeindre l’histoire du plus grand gangster américain (arrêté il y a quelques années après une traque sans relâche de près de 12 ans), Scott Cooper rappelle énormément son précédent film Les brasiers de la colère (2013). Ce dernier avait déjà divisé la critique entre ceux qui étaient fascinés et ceux qui ne comprenaient pas trop l’engouement. Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup ce réalisateur qui en trois films nous a délivré 3 solides histoires complémentaires et différentes à la fois. Basé sur le livre de Dick Lehr et Gerard O’Neill, le film se veut donc assez réaliste et choisit de nous raconter les moindres détails de l’existence de Whitey. On voit ce dernier dans sa vie personnelle (la façon dont cette dernière va le piéger et le rendre encore plus paranoïaque et cinglé).Très attendu, ce film est vraiment étonnant.

Le quartier de South Boston dans les années 70. L'agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James "Whitey" Bulger de collaborer avec l'agence fédérale afin d'éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l'histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d'échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s'imposer comme l'un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

Ce qui m’a surtout séduit dans Strictly Criminal c’est avant tout Johnny Depp (Pirates des Caraïbes). Pour une fois j’ai l’impression qu’il ne recherche pas ses rôles précédents et incarne quelque chose de vraiment différent. C’est le premier rôle depuis longtemps où il peut montrer une autre facette de lui-même et de son jeu d’acteur. Pourtant, Strictly Criminal n’est pas fondamentalement le film le plus original du monde. Il y en a déjà eu un plus tôt cette année, le très intéressant A Most Violent Year (avec Oscar Isaacs et Jessica Chastain) sauf que je ne sais pas trop pourquoi, celui-ci était différent dans le bon sens du terme. C’est un film intelligent qui nous plonge petit à petit dans l’histoire de chacun de ses protagonistes car le but est certain de montrer qui était Whitey mais cela se passe aussi par la présentation des autres personnages. J’aime bien la place qu’ont des personnages comme Connolly et le reste des agents du FBI. Kevin Bacon (The Following) par exemple a un rôle très discret et pourtant, je trouve que ce rôle lui colle à la perfection. Ce n’est donc pas si étonnant que ça de le voit exceller dès qu’il peut. Dans Strictly Criminal on retrouve aussi un peu de Martin Scorsese. Je ne vais pas le mettre au même niveau que le film du grand maître des films de gangsters mais il y a une vraie ressemblance par moment.

Scott Cooper s’est peut-être inspiré du Monsieur et ce ne serait pas une mauvaise idée. Le polar mafieux est un genre qui était autrement réservé à Scott Cooper et je pense que Strictly Criminal est dans la même lignée. C’est très beau visuellement et peut-être qu’au fond le seul problème de ce film c’est le manque de sentiments. Un peu comme son héros. Quoi de mieux que de faire un film où l’on ne ressent rien quand le héros est un psychopathe qui ne ressent rien. Il y a des scènes qui sont d’ailleurs assez glaçantes comme celle de la recette à un moment du film. C’est un moment ultra prenant et surtout assez fou que le film utilise à son avantage. En somme, Strictly Criminal est donc un film qui joue énormément avec le côté méconnaissable de son acteur principal (les lentilles bleues, le crâne dégarni, la peau vérolée, les dents jaunes). On a donc enlaidi Johnny Depp pour le transformer en l’un des hommes les plus recherchés par le FBI. Dans le fond, cela reste donc un film assez classique mais qui a de bonnes idées et qui trouve un moyen bien à lui de nous offrir un spectacle assez vivant et efficace. On ne s’ennuie pas alors que les personnages ont toujours quelque chose à nous raconter, si ce n’est pas un retournement de situation.

Note : 7/10. En bref, un agréable film de gangster.

Commenter cet article