Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blood & Oil. Saison 1. Episodes 3 et 4.

27 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blood and Oil

Critiques Séries : Blood & Oil. Saison 1. Episodes 3 et 4.

Blood & Oil // Saison 1. Episodes 3 et 4. Hustle and Flow / The Birthday Party.


Il est véritablement difficile de comprendre pourquoi Blood & Oil a t-elle pu tomber dans de tels clichés et surtout dans des trucs particulièrement médiocres. J’ai eu l’impression que Blood & Oil ne voulait jamais être bonne, jamais être passionnante, jamais être le soap que j’attendais. Avant que la série ne débute elle était l’alternative à Dallas dans mon esprit. C’était la série qui pourrait me redonner des aventures de pétrole et de gros sous, sur fond de crises familiales et cie. Mais non, rien de tout ça car si Blood & Oil tente d’installer un climat de soap, à chaque fois le tout tombe légèrement à plat. Wick par exemple. C’est le genre de personnage qui est poussé dans tellement de directions différents que j’ai eu un peu de mal à comprendre ce que la série voulait bien raconter à son égard. Du coup, en passant de scènes en scènes, l’ensemble laisse une impression de vide, ou de soufflé qui retombe. Wick n’est pas non plus aidé par l’histoire qui l’entoure. Il a envie d’être quelqu’un, sans l’aide de son père, mais il a aussi besoin de l’approbation de Hap. L’amitié entre Hap et Billy est en train de transformer Wick en boule de nerf prête à éclater, tout cela à cause de la jalousie maladive dont il est atteint. Ce qui est drôle c’est que Hap le sait et il l’utilise à son avantage bien évidemment.

Sauf que voilà, Wick devrait être l’un des personnages les plus intéressants et est finalement tout le contraire. Je ne dis pas que je m’attends à ce que Blood & Oil soit particulièrement bonne mais de toute façon, on ne peut pas non plus trop en demander de la part de la série. J’aimerais tellement qu’elle m’offre des moments de surprise, des moments plus étonnants mais elle ne fait rien de tout ça. Elle fait même tout le contraire. A chaque fois qu’une bonne idée est émise, elle est tuée dans l’oeuf avant même d’éclore. Peut-être car la série ne sait pas gérer un casting aussi important et toutes les intrigues qui animent ces personnages. L’introduction de Finn est par exemple l’une des pires idées que Blood & Oil ait pu avoir. Alors qu’elle a déjà énormément de mal à gérer les personnages qu’elle a sous le nez, elle se retrouve déjà à introduire quelque chose de nouveau et Finn n’est pas la nouveauté que l’on aurait pu espérer pour autant. Tout cela nous ramène bien évidemment à Lacey et Carla. Ils continuent de faire leur petite vie de leur côté, sans que cela ne soit particulièrement passionnant non plus. Je me demande si Blood & Oil avait suffisamment de matière pour faire une saison de 13 épisodes ou bien uniquement un film. On a l’impression que tout est étiré plus qu’il n’en faut sans donner l’impression qu’il y a des idées.

Sauf du côté de Wick, Hap, du business familial, du pétrole, mais cela s’arrête là. Car il n’y a simplement rien d’autre à attendre. Blood & Oil a débuté avec une bonne idée de départ, un pilote qui avait du potentiel et puis tout d’un coup, tout s’est arrêté afin de délivrer une série des plus médiocres. « The Birthday Party » ne va pas vraiment me faire changer d’avis. Dans cet épisode, c’est l’anniversaire de Jules. Elle grandie et elle a besoin de prendre une décision au sujet de qui elle a envie de mettre dans son lit. C’est classique dans le registre du soap et au fond, ce n’est pas bête, mais je trouve qu’il manque un je ne sais quoi qui aurait pu permettre d’en faire un petit plus. Dans cet épisode, Wick continue de tenter d’être une sorte de héros qu’il n’est pas vraiment capable de devenir non plus. Ce n’est pas vraiment le gentil de l’histoire, ce n’est pas non plus le personnage le plus charismatique, du coup il ne lui reste pas grand chose. Alors que beaucoup d’aspects de cette série tombent à plat, le seul personnage qui semble intéressant pour le moment c’est Jules. Cela tombe bien car c’est justement son épisode. India de Beaufort est vraiment excellente sous les traits de cette femme et elle nous offre une performance digne et réussie. Tout ce que je pouvais attendre de la part de cette série en somme. Jules est cependant tourmentée, entre deux amours, l’un qui elle le sait n’est pas fait pour elle et l’autre qui va la faire plonger au fond du trou.

Difficile de choisir. Bien entendu, Jules semble avoir fait son choix mais je suis certain qu’une fois que l’implication de Wick dans le meurtre va ressortir, elle va changer son fusil d’épaule. Hap est toujours là pour s’amuser lui aussi et être le business man qu’il a toujours été…

Hap - « This is the oil business. They don't hand out trophies just for playing the game. For every gusher there's a thousand dry holes. And for every me, there's a million you. That's the way it works.  »

Finalement, Blood & Oil est une série tout ce qu’il y a de plus décevante qui n’arrive pas à la hauteur des attentes et c’est sacrément dommage. Je ne sais donc pas si je vais poursuivre l’aventure même si la perspective de voir un peu plus de Hap ne me dérange pas. Il en va de même pour Jules. Mais est-ce suffisant ? Je ne pense pas.

Note : 4.5/10. En bref, malgré de bonnes idées, la série continue de décevoir.

Commenter cet article