Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episode 2.

12 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blue Bloods

Critiques Séries : Blue Bloods. Saison 6. Episode 2.

Blue Bloods // Saison 6. Episode 2. Absolute Power.


La série continue d’exploiter des cas de la semaine assez passionnants, mettant aussi en scène toujours un peu plus la violence. J’ai par exemple trouvé assez sympathique le face à face entre Danny et le meurtrier dans la seconde partie de l’épisode. Danny est quelqu’un qui peut parfois forcer un peu mais c’est aussi ce qui le rend aussi intéressant. Je ne pense pas qu’il serait quelqu’un d’aussi charismatique sans son côté un peu violent par moment. Mais ce qui est intéressant aussi c’est le fait que Blue Bloods a pris soin de développer cela petit à petit. C’était un épisode assez efficace en termes de rebondissements et d’action. Danny nous en donne pour notre visionnage et il était temps. Alors que le premier épisode posait des questions assez tendancieuses (et ce même si les débats restent toujours animés dans cette série), cette semaine on revient un peu à ce que Blue Bloods peut faire de mieux quand elle est un peu plus sombre et violente. La saison en promet pas d’être calme. Déjà que le premier épisode avait plus ou moins donné le ton, je sens que l’on se dirige vers quelque chose de beaucoup plus sombre pour les personnages ce qui est un mal pour un bien. Pour une série policière, Blue Bloods reste toujours très classique. La formule ne change pas et pourtant, cette année on a l’impression qu’ils ont trouvé un truc en plus.

Peut-être est-ce dans la mise en scène (même si je n’ai pas l’impression que grand chose ait changé non plus) ou alors dans l’écriture beaucoup plus sombre des personnages. Danny et ses excès de violence, ce n’est pas nouveau mais je trouve que cela s’est construit au fil des saisons et l’an dernier on avait d’ailleurs atteint un nombre assez important d’excès de violence pour le personnage. Je suis content de voir que l’évolution sous-jacente des personnages est réelle dans une série qui donne parfois l’impression d’être assez statique. Car les personnages ne meurent pas, tout le monde semble toujours à la même place (sauf la plus grande fille de la dernière génération Reagan par exemple qui s’est trouvé des occupations assez intéressantes au fil des années). Baez de son côté a énormément de mal à faire face à Danny et cela peut se comprendre. En tout cas cet épisode m’a aussi donné l’impression d’avoir déjà vu cela ailleurs (ou même dans Blue Bloods). Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose car globalement, l’histoire est gérée de façon assez intelligente et parvient à ne pas être redondante. J’ai aussi beaucoup aimé Linda dans cet épisode. L’expression de son visage à l’hôpital, fou de rage, fait partie de ces meilleures idées. Car l’on sent que tout le monde est sous tension.

Depuis la saison dernière, se pose aussi la question de la place de Frank et de sa volonté (ou non) de rester Commissaire. Je pense que toute la saison 6 va se poser la question de la légitimité de Frank à cette position après tant d’années. Est-il en train de penser à la retraite ? Je me le demande. Les discussions de Frank sont toujours aussi riches même si je trouve que là aussi la série se répète un peu par rapport à ce qu’elle a déjà pu faire l’an dernier.

Mayor Poole - « Who are you trying to protect? »
Frank - « Nobody in particular, just the standards of this office. »

Jamie et Eddie vont eux aussi avoir une intrigue assez tendue à nous raconter. C’est agréable de voir qu’une série comme Blue Bloods peut faire évoluer sa dynamique même si par moment cela semble un peu forcé par les besoins de tout faire évoluer d’un coup d’un seul. La famille Reagan est donc toujours bonne à nous trouver de bonnes histoires. J’ai hâte de voir la suite d’une saison qui n’était pas forcément aussi bien partie que je n’aurais pu l’imaginer (tout le côté républicain appuyé n’est pas vraiment ma tasse de thé).

Note : 6.5/10. En bref, une saison qui entame un chapitre assez sombre de l’histoire de la série.

Commenter cet article