Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 7.

21 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 7.

Castle // Saison 8. Episode 7. The Last Seduction.


Le premier anniversaire de mariage de Castle et Beckett est un évènement mais je dois avouer que cet épisode l’utilise de façon assez intelligente afin de délivrer une bonne dose de bons sentiments et d’un peu d’humour. Si j’avais été déçu par les deux ou trois premiers épisodes de la saison, depuis la série est clairement en train de se reprendre en main. Elle ne renouvelle pourtant rien dans le sens où elle reprend des tas de choses que l’on a l’impression d’avoir déjà vu précédemment dans la série mais le résultat est assez étonnant. De toute façon, tout n’est pas encore réglé dans le monde de Castle et je pense que cela va prendre plus d’un épisode pour permettre au couple principal de reprendre des couleurs. Mais « The Last Seduction » est un pas intéressant dans la bonne direction. L’affaire de la semaine me rappelle un épisode de la saison 4, « Til Death do us Part » (4.11) où la victime de meurtre couchait avec plusieurs femmes. Quoi qu’il en soit, il y a tout de même des différences entre l’affaire de la saison 4 et l’affaire de cet épisode. Cet épisode accueille aussi Lindsay Price de nouveau dans le rôle de la psychiatre. J’aime bien ce genre de personnages dont les surprises peuvent s’enchaîner. Lindsay Price est parfaite dans le rôle de la méchant de l’épisode.

Mais ce qui fonctionne aussi avec Castle cette semaine c’est la façon dont Ryan et Esposito cherchent à permettre aux deux héros de se renouveler. Chacun va discuter avec l’un des deux et offrir son point de vue afin de raconter le fait que les mariages ce n’est pas forcément voué à l’échec. C’est probablement ça qui nous emmène à la fin de cet épisode, mélancolique et c’est peut-être la première fois depuis le début de la saison que l’on retrouve la complicité que les deux personnages avaient dans la saison 5 (et qui avait aussi fait le charme de cette relation). Je pense que Castle avait besoin de cette mélancolie, de prendre le temps de jouer avec les émotions. C’était particulièrement bien trouvé, surtout quand il y a tout un tas de choses qui se préparent encore dans le dos de Castle et qui pourraient mettre Beckett en danger. Je me demande vraiment comment cela va évoluer, d’autant plus que cet épisode semble donne l’impression que la série est en train de retourner dans ses recoins les plus sombres. Si c’est fait avec toujours autant d’entrain alors je suis ravi. Je pense aussi que le nouveau showrunner de Castle cette année a eu besoin d’un petit temps d’adaptation et je pense que peut-être en regardant d’anciennes saisons de la série, le showrunner a pu comprendre ce qui n’allait plus aujourd’hui.

Castle - « Kate, I have never given up hope, not since the day we met and that will never change until you tell me it should. »
Beckett - « Then don't change, ever. »

Et ce qui ne va plus aujourd’hui avec Castle c’est qu’elle avait perdu de sa folie. Fort heureusement que cet épisode rappelle la folie des personnages à la rescousse. Que cela soit quand Castle prépare un cadeau pour celle qu’il aime (notamment dans son bureau, et c’est un moment assez drôle) mais ce n’est pas seulement ça, c’est aussi l’affaire de la semaine qui est réglée de cette façon. La réconciliation de Ryan et Esposito est quant à elle aussi très importante et sert de parallèle pour nos deux héros et leur mariage. Car la relation entre Ryan et Esposito c’est un peu comme deux personnes mariées tout de même. Mais bon, tout rentre dans l’ordre, surtout quand Esposito accepte l’invitation de Ryan à venir manger le tofu fait maison de Jenny. Finalement, Castle avait tout un tas de bonnes choses à nous offrir cette semaine entre un bon petit cas de la semaine et les relations entre les personnages qui sont en constante évolution. Il y a encore des mystères et la série les rappelle là aussi afin de préparer le terrain pour la seconde partie de la saison.

Note : 7/10. En bref, un épisode classique mais mignon comme tout.

Commenter cet article