Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cuffs. Saison 1. Pilot (UK).

5 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cuffs

Critiques Séries : Cuffs. Saison 1. Pilot (UK).

Cuffs // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Créée par Julie Gearey (Coronation Street, Journal intime d’une call girl, Prisoners Wives), la nouvelle série policière de BBC 1 nous embarque à Brighton au sein d’un quartier difficile où la violence fait rage tous les jours. L’idée est assez bonne même si au fond cela reste un peu trop gentil et loin d’être le nouveau The Shield (ou série policière dans le même genre, nous plongeant dans un endroit pas toujours facile). Ce premier épisode laisse entrevoir quelques possibilités et de bonnes idées mais elle tente de jouer sur tellement de terrains en même temps qu’elle nous laisse perdre parfois un peu le fil. Cuffs m’a fait un peu penser à Babylon (Channel 4) produite par Danny Boyle. Le registre de la série policière c’est quelque chose que l’on connait très bien mais qui ne nous délivre rien de neuf. Ce n’est pas toujours facile de dépeindre la difficulté du boulot de flic, la difficulté de travailler dans un quartier à risques, etc. L’atmosphère de cette série n’est pas suffisamment pesante alors que certaines scènes sont à la limite bâclée. Je pense notamment à l’agression dans la supérette qui donne l’impression d’être là uniquement pour choquer et rappeler que ce quartier est dangereux, pas vraiment pour impliquer quelque chose d’autre. Peut-être que c’est justement le problème de cette série, de ne pas vraiment creuser les problèmes, plutôt de rester en surface.

L'immersion dans le quotidien difficile et plein de violence d'une équipe de policiers de première ligne.

Cela passe par la mise en scène, dont l’âpreté vient cruellement à manquer. Les personnages sont sympathiques mais très rapidement plongés au coeur d’une ambiance très légère, sans grandes surprises. Sauf que Cuffs ne parvient pas non plus à très bien définir son univers, laissant par moment entrevoir une série policière satirique, ou très classique, ou bien quelque chose d’un peu plus irrévérencieux (mais pas trop non plus car sinon ce serait très facile). Cuffs me donne donc plus l’impression d’être en face d’un épisode de Rookie Blue sauf que cette dernière s’assumait en tant que série sur des rookies en intervention. Là, tout s’enchaîne sans qu’il n’y ait le temps de s’attarder vraiment sur les personnages. Les seuls moments où l’on peut voir la personnalité de chacun. Ensuite il y a la façon dont Brighton est dépeinte. Je ne connais pas cette ville mais je suis persuadé qu’il y a largement mieux à faire pour dépeindre la vie de cette communauté. A passer énormément de temps sur les moments de franche camaraderie, la série fait des choses assez simplistes. Et tout d’un coup, il y a une intervention à faire car quelque chose se passe. La façon dont les cas sont amenés est un peu compliqué.

Et d’ailleurs, tout est un peu trop facile pour ces policiers. Cuffs tente de nous offrir des courses poursuites, des moments où l’on pourrait ressentir le danger mais non, il n’y a aucune maîtrise de ce registre là et l’on se retrouve donc avec quelque chose de particulièrement médiocre. Tous les tics dans la mise en scène qui tentent de donner à Cuffs l’impression qu’elle est différente des autres ne sont pas mauvaises mais il manque là aussi un petit quelque chose. C’est dans compter sur la légèreté qui se fait un peu trop ressentir dans cette série (notamment quand Jake, le jeune policier, donne la mauvaise route et qu’ils se retrouvent donc à crever les pneus de la mauvaise personne). C’est tout un tas de choses de ce genre là, rien de plus. Et puis tout d’un coup on est reparti pour un tour alors que l’histoire change légèrement de direction. C’est tout au long de ce premier épisode comme ça et c’est loin d’être ce à quoi je m’attendais malheureusement. Ainsi, Cuffs est trop gentille, trop polie, pas assez surprenante et reprend parfois un peu trop tous les poncifs de la série policière. Moi qui m’attendais à quelque chose de différent, je suis vraiment déçu du résultat. J’attendais mieux d’une scénariste de Prisoners Wives.

Note : 4.5/10. En bref, un premier épisode utilisant parfois trop de poncifs et parfois trop de personnages et d’histoires en même temps. On en perdrait presque le fil. Dommage.

Commenter cet article