Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Downton Abbey. Saison 6. Episodes 3 et 4.

24 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Downton Abbey

Critiques Séries : Downton Abbey. Saison 6. Episodes 3 et 4.

Downton Abbey // Saison 6. Episodes 3 et 4. Episode Three / Episode Four.


S’il y a une série dont on ne parle plus du tout c’est bien Downton Abbey. Autrefois l’un des piliers de ITV et ancienne série à succès, la dernière saison de la série semble passer inaperçu. Et pour cause, la saison manque globalement d’un certaine maintient et c’est vraiment dommage. Au travers de ces deux épisodes, les intrigues des personnages continuent d’évoluer tout en cherchant aussi une sorte de légèreté bienvenue. On ne veut apparemment pas nous plonger le morale. C’est en tout cas ce que ne semble pas faire notre très cher Julian Fellowes cette année pour le moment. Avec l’épisode 6.03 par exemple, nous avons un mariage attendu depuis un bout de temps (enfin, en quelque sorte). Le mariage de Mrs. Hughes et Mr. Carson est quelque chose que l’on attendait forcément depuis un bout de temps maintenant et c’est vraiment mignon comme tout. Je ne m’attendais peut-être pas à autant de moments de légèreté mais cela fonctionne plutôt bien et c’est tout ce que j’attendais de la part de cette série. Si ces deux là sont au coeur de cet épisode, cela ne veut pas pour autant dire que d’autres sont là pour leur voler la vedette. Je pense notamment à Lady Mary qui est là pour nous prendre par surprise et nous offrir quelque chose d’assez efficace en son genre là.

Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela soit fait dans ce sens là mais je suis assez content de voir qu’ils peuvent encore faire de belles choses autour des personnages dont on a pourtant l’impression de tout savoir. Car après 6 saisons, Downton Abbey a aussi énormément de mal à proposer des nouveautés. Le mariage de Carson et Hughes fait partie des rares nouveautés que l’on attendait même si ce mariage est tout de même très prévisible (même dans l’épisode 6.04 où cette intrigue se poursuit de plus belle. Je sais que je dois probablement trop en demander de la part de Julian Fellowes cette année mais je suis persuadé qu’il aurait pu aussi beaucoup mieux faire. On ne retrouve pas le Downton Abbey des débuts, celui qui était tout frais, tout guilleret. On a parfois l’impression de suivre un soap d’époque qui s’est encrouté au fil des années, simplement car il a énormément de mal à faire tourner ses personnages. Maintenant que tout le monde est plus ou moins installé, dès qu’il n’y a pas de drames (ou de naissance, de grossesse ou de mariage) alors les choses sont un poil moins remarquables. Ou en tout cas, on ne retient plus nécessairement les choses comme auparavant (et c’est bien un gros problème dans une série comme celle-ci, qui devrait mettre parfois ses personnages un peu plus en avant).

Lady Edith s’est aussi peut-être bien trouvé un nouvel intérêt amoureux. Du côté des amours cela me fait rire car je trouve que Downton Abbey parvient à rendre les histoires touchants chaleureuses et l’on a envie d’en voir encore un peu plus. C’est une sensation qui sort du commun même si Downton Abbey repose sur des us et des coutumes assez classiques. Les intrigues les plus secondaires n’ont pas de relief et c’est là que le bas blesse justement. Car c’est là que Downton Abbey fait des erreurs. Heureusement qu’à la fin de l’épisode 6.30, Mrs. Hughes a le mariage dont elle a toujours rêvé. Enfin, jusqu’à ce que Tom Branson débarque et annonce son retour à Downton pour de bon. Il faut bien que quelqu’un vienne gâcher la fête de toute façon, sinon ce ne serait pas drôle. L’épisode 6.04 est plus intelligent, surtout en surface, mais plus intelligent malgré tout. Il n’y a pas énormément de choses qui semblent se dérouler et pourtant, je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu l’impression de retrouver un peu plus du Downton Abbey que j’aime. Vous savez, cette série que l’on aime déguster avec une tasse de thé et des petits biscuits à tremper, le tout sous un plaide à côté de la cheminée. Je ne dis pas que c’est mon rituel, mais je me souviens avoir fait cela une fois en regardant cette série et c’était lors de la saison 2 pour l’épisode de Noël.

Je vous ai avoué un truc, j’en ai presque honte mais peu importe, c’est du passé. Surtout que cet épisode me rappelle ce moment que j’ai vécu devant Downton Abbey, à faire la petite mamie qui regarde sa série fétiche qui lui rappelle la belle époque. L’histoire de Lady Mary et Henry Talbot est l’une des lumières de cet épisode et quelque chose que la série exploite de façon assez intelligente, sans temps mort. Ce n’est pas toujours facile de créer des choses neuves avec ce qui semble avoir été rebattu et pourtant, Mary est là pour apporte un peu de fraîcheur au récit. Ce n’est pas ce que j’ai préféré dans cet épisode (je préfère largement les remous autour du mariage bien évidemment) mais sincèrement, Mary donne à l’épisode les clés du succès. Accessoirement, nous avons aussi Miss Baxter et Mr. Molesely, sans parler de Daisy et Andy Parker. Tous ces personnages, plus secondaires parviennent malgré tout à installer leur emprunte au milieu de tout ça. Je reste dans l’attente de surprises et ce n’est pas Lady Grantham qui va nous les apporter ou encore tout le drame hospitalier. Thomas continue de son côté d’installer un climat pesant à Downton Abbey. Peut-être est-ce en vue d’une suite des plus passionnantes. Enfin, c’est tout ce que j’espère en tout cas.

Note : 6/10. En bref, deux épisodes à l’allure et l’élégance différente.

Commenter cet article