Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Empire. Saison 2. Episode 5.

5 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Empire

Critiques Séries : Empire. Saison 2. Episode 5.

Empire // Saison 2. Episode 6. A High Hope For a Low Heaven.


Associez le meilleur épisode de Empire aux plus grosses ficelles du soap et vous avez ce nouvel épisode d’Empire. Fondamentalement, l’idée de kidnapper Hakeem n’était pas une mauvaise idée. Au contraire, je dirais même que c’était une idée narrative assez sympathique qui permettait de rappeler qu’Empire est un soap. Le problème c’est que contrairement à l’épisode de la prise d’otages de l’an dernier, celui-ci n’a pas vraiment la même résonance. Le souci bien probablement de l’utilisation d’Hakeem et de sa captivité. On a l’impression tout de suite que l’on suit dans une sorte d’auto-parodie plus cocasse que véritablement intéressante. On sent que Hakeem va s’en sortir, que ce ne sont que des petites frappes avec lesquelles la famille Lyon va traiter très rapidement. Du coup, en ne se souciant pas vraiment de ce que le téléspectateur attendait, la série fonce droit dans le mur qu’elle n’aurait pas dû se prendre. Je me demande si au fond l’enlèvement d’Hakeem n’aurait pas dû durer plusieurs épisodes et créer un véritable nerf narratif permettant à Cookie, Jamal, Andre et Lucious de se retrouver comme au bon vieux temps, de nouer de nouveaux liens que la série s’est empressée de détruire cette année. J’avais besoin de quelque chose de ce genre là, d’une intrigue qui a une vraie envie de nous plonger au coeur des problèmes de la famille Lyon, et son manque d’unité.

Lee Daniels s’est moqué avec beaucoup d’auto-dérision du succès surprise d’Empire dans le premier épisode de la saison et j’aurais justement apprécié qu’il regarde les précédents épisodes et se dise : il est temps de faire une sorte d’introspection autour de la famille Lyon et de permettre de moquer un peu ces problèmes relationnels. Sauf que ce n’est pas du tout le cas, Empire s’associe aux ficelles assez pompeuses du soap afin de nous offrir des rebondissements plutôt digne d’un épisode des Feux de l’Amour que d’un épisode d’une série qui se veut de qualité. C’est le problème aussi de jouer parfois sur deux terrains. Empire a énormément de mal à s’assumer par moment en tant que soap délirant qui n’a aucun respect pour la structure narrative d’une série et qui s’amuse donc avec les twists et les cliffanghers. Si Empire voulait être The Haves and the Have Nots, qu’elle l’assume. Mais elle hésite tellement que cela donne un épisode comme celui-ci, naviguant entre deux eaux sans trouver le bon ton. Je pense notamment au problème qu’il y a quand Hakeem fait face à ses kidnappeurs avec une arme. La série utilise le choc traumatique vécu par son héros afin de le driver droit dans la tête du lion. Et à côté nous avons Cookie qui est là pour tenter de le raisonner.

Sauf que la série appuie lourdement sur le fait que Hakeem est très mal en point psychologiquement, qu’il a été très atteint par ce qui lui est arrivé. Des souvenirs remontent et la pression devrait se faire ressentir et être intense sauf qu’il n’en est rien. On sait pertinemment que Hakeem ne va pas tirer car Empire n’est pas capable de le faire. Elle ne peut pas prendre trop de risques avec ses personnages et elle a donc besoin de les bichonner. Sauf que si Hakeem avait tiré et tué l’un des braqueurs. Puis admettons que Cookie lui prenne l’arme et tue les autres, alors on aurait eu quelque chose de jouissif, l’une des scènes les plus surprenantes et ambitieuses de la saison. Car là, cela aurait permis aussi de donner un vrai but à la relation entre Cookie et Adam Rodriguez. Car là aussi j’ai énormément de mal à cerner où est-ce que Empire veut en venir. Il n’y a pas vraiment d’intérêt et la série fonce une fois de plus droit devant. Ce que cette saison 2 d’Empire a perdu c’est un élément essentiel et c’est Cookie. C’est aussi pour cela que je parle d’Hakeem comme du meilleur personnage d’Empire car il l’est devenu par la force des choses cette année pendant que sa mère, ancien meilleur personnage, navigue entre romances ridicules et dialogues particulièrement pauvres.

Pourtant, le premier épisode de la saison laissait envisager quelque chose de complètement différent. Ce n’est pas la faute de l’actrice qui se donne toujours autant à fond et qui permet presque au personnage de ne pas tomber aux oubliettes. Lee Daniels a créé une grande dame, une femme forte, et il vient de la détruire cette année au profil d’on ne sait quoi car le reste d’Empire respire une certaine fadeur qui ne va pas en s’arrangeant. Au delà de ça, l’épisode se concentre aussi sur Lucious qui n’a qu’une seule envie : le retour d’Hakeem au bercail. Il lui a écrit un titre, « Boom Boom Boom Boom, Bang Bang Bang Bang… ». Ce titre peut être railler mais il tient en tête jusqu’au bout et sincèrement, je pense que ce pourrait être le Drip Drop de cette année. Sauf que là aussi Empire ne sait pas trop quoi faire avec Lucious et Hakeem alors la série se contente de répéter encore et encore un schéma qu’elle a déjà utilisé auparavant. Tout va bien trop vite, on n’a même pas le temps de se plonger au coeur du kidnapping que l’on passe déjà au retour d’Hakeem parmi les siens. Et puis ensuite on passe à autre chose, et encore à autre chose. Je ne suis pas contre Anika et Hakeem mais là aussi c’est bâclé, au détour d’une scène presque psychédélique qui est insérée à un moment où cela n’a pas forcément le plus grand des sens.

Et tout l’épisode se construit de cette façon, enchaînant les scènes entre les personnages sans que cela n’ait de vrai impact sur l’histoire de la saison. Pourtant, il y a des tas de choses qui sont avancées et des sujets rebattus encore une fois (comme le fait que Lucious avait un problème avec l’homosexualité qui lui a causé de dire non à un label tenu par un personnage incarné par William Fichtner, alors qu’il était gay). Ce sentiment de répétition n’aide donc pas vraiment une série en mal d’idées. Et il y a Jamal. Ce dernier délivre encore une très belle chanson, et cela s’arrête là. Andre de son côté brasse énormément d’air et dès qu’il commence à parler de business, j’ai mal à la tête. Je crois bien que l’on a complètement perdu Empire cette année et le fait que la série n’enchaîne plus les records d’audience (pour le moment) laisse à supposer que le public se lasse aussi de ces intrigues qui ont perdu de leur fraîcheur et de leur piquant. Peut-être que Empire n’était qu’un succès « one-shot » pour FOX et que désormais le public est en train d’aller chercher ailleurs de nouvelles aventures plus palpitante.

Note : 3/10. En bref, en choisissant d’associer Hakeem à ce qui se fait de plus mauvais dans cette série, nous avons un épisode qui montre encore plus les faiblesses de la saison et les problèmes qu’Empire est en train de rencontrer.

Commenter cet article