Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 11. Episode 3.

26 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 11. Episode 3.

Esprits Criminels // Saison 11. Episode 3. ’Til Death Do Us Part.


Difficile de trop savoir ce que cette saison de Criminal Minds va pouvoir faire alors que la série ne semble pas évoluer dans la bonne direction assez rapidement. Dans ce nouvel épisode, nous avons pourtant un bon cas de la semaine qui n’est pas aidé par le développement des personnages. L’histoire se concentre sur une femme qui souffre d’un problème de romance illusoire avec un photographe. Elle pense qu’ils sont des âmes soeurs et que rien ni personne ne pourra les arrêter. Sauf qu’elle n’a jamais réalisé qu’en fait, son amoureux, son fantasme, est en fait amoureux de sa soeur et pas d’elle. Elle va alors voir toutes les femmes qui flirtent avec cet homme comme des menaces et imagine qu’il lui demandait de les tuer. C’est ce qu’elle a fait, en lui obéissant comme une amoureuse transit. Cela a pris du temps pour arriver au point où l’on comprend ce qui se passe réellement. Le suspense nous captive et nous investi dans la série alors que la BAU a du mal à savoir quel genre de personne était là pour tuer toutes ces femmes qui étaient prêtes à devenir des mariées. Mais justement, c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans cet épisode. Le cas est truffé de surprises et surtout d’un bon twist que l’on ne voit pas nécessairement venir tout de suite au sujet de cette femme.

C’est aussi intéressant pour la façon dont Criminal Minds s’amuse à jouer avec ses propres codes du personnage complètement dégénéré. Si les femmes ne sont pas forcément rares du côté des méchants dans Criminal Minds, je dois avouer que celle de cette semaine valait le coup d’oeil. J’aime bien la façon dont les théories s’accumulent là aussi afin de créer un vrai sentiment de suspense. La série avait besoin de quelque chose de ce genre là afin de nous surprendre et de nous offrir un spectacle efficace. C’est une série qui revient à certaines de ses idées précédentes qui faisaient son succès auparavant. On a besoin de ça. La théorie de Reid est quant à elle assez intéressante et permet de donner, non pas vraiment une nouvelle dimension à l’histoire, mais un coup de pouce à l’épisode. Ce qui manque cependant derrière toute cette affaire, ce sont des développements de personnages. Je me demande si au fond la série n’attend pas le retour de J.J. afin de véritablement aller au fond des choses. Certes, nous avons Tara Lewis sauf que cette dernière n’arrive pas à être aussi intéressante que prévu. Cette dernière a bien évidemment des choses à cacher mais ce n’est pas suffisant pour nous tenir en haleine.

L’obsession de Reid et des détails va à l’avantage de ce dernier mais presque au désavantage de l’histoire de la semaine. J’ai eu la mauvaise impression que Criminal Minds n’allait pas vraiment où elle devait aller, comme si tout était bâclé. J’aime bien quand les séries policières sortent un peu des carcans du genre avec leurs personnages sauf que ce n’est pas vraiment le cas ici. En effet, j’ai l’impression d’avoir plus ou moins vu et revu tout un tas de choses qui me déplaisent légèrement. C’était donc d’un côté un agréable épisode pour son cas de la semaine intelligent et soigné, mais beaucoup moins sur l’évolution ultra mécanique des personnages. On a l’impression qu’en attendant J.J la série se met un peu en sommeil profond, dans l’attente de quelque chose d’un peu plus palpitant. Je ne sais pas trop si Criminal Minds peut sortir des problèmes dans lesquels elle peut bien se mettre mais j’ai envie de croire qu’elle est capable de beaucoup plus que ça et que donc elle peut donner à Tara Lewis l’occasion de prouver que sa place est gagnée dans l’univers de la série. J’espère aussi qu’elle restera là quand J.J. revient (normalement à l’épisode 7 d’après ce que l’on a pu me dire).

Note : 6/10. En bref, dommage que les personnages ne soient pas au rendez-vous d’un bon cas de la semaine.

Commenter cet article