Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Flesh and Bone. Saison 1. Episodes 4 et 5.

23 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Flesh and Bone

Critiques Séries : Flesh and Bone. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Flesh and Bone // Saison 1. Episodes 4 et 5. Boogie Dark / M.I.A..


Ce n’est pas facile de maintenir la qualité d’une série quand elle démarre fort. En effet, cela induit forcément qu’à un moment le ton va redescendre et les personnages vont devenir un peu moins passionnant. Ce qui est étrange avec Flesh and Bone et qui est probablement dû au fait que la série a mis énormément de temps à être développée (je crois que cela fait 2 ans qu’elle est en projet chez Starz). La créatrice a donc pu faire attention à tous les détails et à surtout n’en laisser aucun au hasard. Le spectacle reste entier, toujours soignée et passionnant. « Boogie Dark » est une plongée assez sombre au coeur de la psychologie des personnages et surtout de ce que chacun se voit proposer afin d’accéder au rang suivant. Dans cet épisode Claire est la star car elle se voit proposer encore et encore le rôle de la star. Elle ne sait pas si elle est à la hauteur et elle est tiraillée car au fond c’est une fille bien qui n’a pas besoin d’être cabossée par ce monde qu’elle a voulu intégrer uniquement pour sa passion pour la danse. Mais au début de l’épisode, Flesh and Bone veut aussi montrer que Claire est prête à faire face à son frère. La façon dont elle dit qu’il doit partir est assez étonnant. Cela permet de dénoter avec le personnage que l’on avait vu au début de la saison. Claire est en train de grandir et d’évoluer au milieu d’un récit qui ne peut que la faire grandir. Cela reste un monde superficielle et artificiel qui la fait grandir et tout n’est qu’apparence.

Mais pour le moment, elle utilise les instruments qui lui sont donné à son avantage. Elle est capable d’être ferme et c’est une très bonne chose. Cependant, Bryan, le frère, ne se laisse pas faire. C’est là qu’il se laisse dans une opération afin de poursuivre sa soeur jusqu’à ce que cela atteigne son paroxysme au moment où Bryan se retrouve au sex-club dans lequel travaille actuellement Claire afin d’arrondir ses fins de mois difficile. Claire a beau être quelqu’un d’étrange par moment, elle sait aussi être quelqu’un de beaucoup plus coriace, capable de donner envie du pire, quand elle voit son frère se faire frapper par les vigile du sex-club, elle va leur faire savoir qu’ils peuvent continuer sans problème. C’est à ce moment là que Claire devient encore plus forte, qu’elle s’impose et qu’elle devient une femme différente. Je crois que cet épisode est clairement celui qui fait valser notre héroïne dans une toute autre dimension du personnage. Elle a gagné en assurance et s’éloigne ansi de sa pureté, de sa fragilité. C’est ce genre de choses que j’aime dans cette série et elle me le rend plutôt bien dans son ensemble. C’est là aussi que son innocence peut poser problème dans le monde qu’elle tente d’incarner alors que le nouveau professeur, Toni, ne trouve pas qu’elle a ce que Paul lui trouve.

Les questions se posent et forcément, là aussi Flesh and Bone brille une nouvelle fois par sa façon de parler de chacun de ses personnages. Du côté de Daphné, cette dernière a trouvé les 250 000 dollars et je suppose donc que cela va être l’une des grandes intrigues de la suite de la saison. J’ai hâte de voir la suite, encore plus pour Paul. Ce dernier se retrouve au coeur d’un léger petit problème qui va se suivre tout au long de ces deux épisodes. Tout commence quand il entraîne Ross. Il va lui faire savoir un peu trop facilement, en le touchant, qu’il aimerait bien coucher avec lui et en échange il aurait ainsi une place assurée dans son ballet. Car si Paul sait que Ross peut être quelqu’un de talentueux, Ross n’a pas du tout envie d’aller plus loin. Cette intrigue va donc avoir des conséquences sur Paul et sa relation avec les autres personnages. Paul est quelqu’un de très torturé et cela va se voir tout au long des deux épisodes. Peut-être encore plus quand son « plan cul » ou « prostitué » va lui offrir un petit cadeau dans « M.I.A. » sur son lit. Le petit cadeau est un moment assez cocasse qui rappelle à quel point Paul est vraiment quelqu’un qui n’a pas une vie de rêve mais plutôt une vie de… merde.

Car Paul n’est pas heureux. On sent qu’il recherche encore et toujours le bonheur. Notamment quand il veut Ross, ou encore qu’il accepte l’offre de son plan cul de rester avec lui par défaut car il n’a personne d’autre qui cherche à l’aimer. Paul est seul, terriblement seul et je crois que « M.I.A. » est l’épisode parfait pour le démontrer. Cela a beau être un homme respecté pour son travail, il n’en reste pas moins quelqu’un de seul. D’ailleurs, « M.I.A. » cherche à montrer encore une fois à quel point Flesh and Bone est une série particulièrement dense avec énormément d’intrigues en tout genre. Peut-être encore plus quand Claire se rappelle du moment où elle s’est faite violer alors que sa coloc s’apprête à passer un moment torride dans les toilettes avec un beau gosse. Ce moment est terrible et rappelle une fois de plus à quel point notre héroïne est fragile et a peut-être plus de mal que l’on ne pourrait le penser à être à la hauteur des attentes. La scène de danse sur le bateau est très élégante et probablement l’une des plus belles (plus belle encore que le shooting). C’est un moment unique d’élégance qui sort un peu Flesh and Bone de son cadre habituel - la salle de danse -. D’ailleurs, toute la scène sur le bateau est importante pour la série et elle démontre à quel point Flesh and Bone ne cherche pas à se cantonner à quelque chose que l’on a déjà vu.

Dans sa façon de nous faire vibrer avec le monde de la danse, Flesh and Bone démontre qu’elle brille et qu’elle a encore énormément de choses à raconter. J’ai hâte de découvrir ce qu’elle a en réserve d’autant plus que les personnages les plus mystérieux (notamment notre mystérieux homme d’affaires et ses liens qui semblent amener énormément de danger autour du monde de la danse et de Claire).

Note : 8/10. En bref, encore deux très solides épisodes de Flesh and Bone.

Commenter cet article

marc 24/11/2015 10:00

La scène dans les toilettes ne concerne pas Claire mais sa colocataire...