Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 6.

7 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grey's Anatomy

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 12. Episode 6.

Grey’s Anatomy // Saison 12. Episode 6. The Me Nobody Knows.


Parfois, souffler un peu ce n’est pas une mauvaise chose. Après l’épisode précédent riche en émotions, la série fait un pas en arrière afin de prendre le temps de se poser d’autres questions. C’est une très bonne idée, d’autant plus que l’envie de se venger qu’il y a chez Meredith est ce qui drive plus ou moins cet épisode et l’encourage à être fort, d’une certaine mesure. La meilleure chose que Grey’s Anatomy pouvait faire cette année c’est de se concentrer sur le cas de Meredith Grey. C’est l’héroïne de la série et la façon dont cette dernière est en train de nous le rappeler me plaît énormément. Pendant un moment, l’histoire avait changé et n’était plus trop centré sur Meredith. Je me demande si Shonda Rhimes ne cherchait pas juste à préparer petit à petit la sortie de l’actrice si jamais cette dernière voulait partir. Ellen Pompeo semblait bien souvent avec Patrick Dempsey être les seuls membres du casting dont les négociations étaient un peu plus complexes que pour les autres. Même si je suis persuadé que cela n’a jamais été si complexe que ça pour eux de signer alors que la carrière de chacun en dehors de Grey’s Anatomy est au point mort. Quoi qu’il en soit, Meredith est bien de retour sur le devant de la scène cette année et c’est forcément une très bonne nouvelle. Cela permet en plus de gérer toujours aussi bien les conséquences de la mort de Derek et la façon dont rencontrer celle qui n’a pas pu le sauver change plus ou moins sa vie.

Car dans l’épisode précédent, les émotions étaient là et la série a choisi de garder Penny dans les parages dans le but de confronter Meredith au problème, de lui permettre d’apprendre à passer outre. Ce n’est pas facile c’est sûr et certain, mais j’aime bien le fait que la série parvienne à le faire plus ou moins bien et à sa façon. Accessoirement, Penny arrive donc à l’hôpital et ce sera Meredith qui va être en charge d’elle et de ce qu’elle va faire. La définition de tyran est forte mais elle tente d’être dure comme il se doit. Le seul truc c’est qu’elle ne doit pas laisser ses sentiments l’envahir et la faire douter. La mort de Derek est importante pour Grey’s Anatomy mais ce n’est pas pour autant un but en soi. Il faut qu’elle aille de l’avant. Le « savon » (et c’est à prendre entre parenthèse) que Richard lui passe à la fin de l’épisode était logique et bien placé. Il en va de même pour la scène entre Penny et Callie à la fin de l’épisode qui laisse à supposer que finalement les deux vont enfin pouvoir aller de l’avant avec leur relation. Ce serait une très bonne chose. Bien entendu, cela ne va pas empêcher Meredith et Amelia d’être un peu irritée par le fait de devoir travailler avec celle qui a tué (sans le vouloir) Derek car elle n’a fait pas le bon diagnostic. Il aurait pu être sauvé mais Penny n’a pas fait le bon choix et elle va le payer toute sa vie.

Bien entendu, tout ce qui se passe autour de Grey’s Anatomy cette semaine ne donne pas une impression ultra réaliste mais peu importe, car le but semble être complètement différent. Je me demande si au fond la série ne cherche pas plutôt à nous permettre de nous prendre compte que tous les actes des personnages ont des conséquences et permettent aussi d’apporter un plus à la narration. L’histoire de Penny fait partie de ces petits plus qui ne plongent pas pour autant cet épisode dans un flot d’émotions. Les émotions riches c’était dans l’épisode précédent. Cette semaine, Grey’s Anatomy se pose un peu plus et prend le temps d’analyser la situation. Cela donne un épisode un peu banal de Grey’s Anatomy mais souvent, même dans les épisodes les plus banaux se cache de bonnes idées. Je pense que c’est ce qui se cache avec les autres personnages, notamment Richard et Bailey qui savent très bien comment gérer Meredith, Jackson et April qui ont toujours leurs problèmes (et il serait temps de les régler au risque de nous perdre complètement) ou encore cette reprise aussi étrange que surprenante de Oops! I Did it Again de Britney Spears. Du coup, le prochain épisode va devoir apporter un peu plus à la saison au risque de briser la bonne dynamique qui s’était installée jusqu’à présent.

Note : 6/10. En bref, un épisode un peu en deçà des précédents.

Commenter cet article