Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hemlock Grove. Saison 3. Episodes 3 et 4.

24 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Hemlock Grove

Critiques Séries : Hemlock Grove. Saison 3. Episodes 3 et 4.

Hemlock Grove // Saison 3. Episodes 3 et 4. The House in the Woods / Every Beast.


Pour une série comme Hemlock Grove, avoir autant d’intrigues différentes à associer ce n’est pas toujours très facile. Mais étrangement, cet épisode n’a pas grand chose à nous apprendre. J’ai comme l’impression que la série est en train d’accumuler les mauvaises idées ou bien qu’elle ne sait plus trop quoi faire de chacun de ses personnages. S’il y a bien quelque chose que j’ai apprécié dans le second épisode c’est bien l’histoire de nos kidnappées perdues dans les bois. C’était réussi car l’on avait l’impression de plonger dans une sorte de thriller horrifique avec un cinglé qui a kidnappé des jeunes filles pour les torturer. Bien entendu il y a un twist fantastique. Mais le titre de cet épisode le réfère pas à cette cabane dans les bois, plutôt à tout autre chose. Il est question de l’histoire d’Annie alors qu’elle, Roman et un professeur qu’elle connait se retrouvent tous ensemble dans une maison paumée à combattre des créatures au beau milieu de l’épisode. « The House in the Woods » trouve encore une fois un intérêt particulier dans des séquences comme celle-ci, donnant à Hemlock Grove l’occasion de ressembler à un huis clos dans les bois où il n’y a pas d’issue à part se cacher dans une maison et tenter de survivre. Dans un sens, cette partie de l’épisode me rappelle des films de home invasion ou même de créatures comme La Cabane dans les Bois ou dernièrement Animal.

Ce ne sont pas forcément toutes de bonnes références mais elles sont intelligemment utilisées ici. Ce qui manque cependant à cet épisode c’est peut-être un peu plus de Roman et Peter. J’ai comme l’impression que Hemlock Grove est en train de laisser tomber la relation entre ces deux personnages alors que durant les deux premières saisons c’était justement l’un des trucs les plus intéressants. Avec l’arrivée d’Annie au casting de la série, cette dernière doit se concentrer sur les problèmes de la vie de cette dernière et sa relation avec Roman. C’est un peu beaucoup et c’est aussi pour cela sue des séquences comme celle de ces sortes de zombies ou je ne sais pas trop quoi sort un peu du commun. Le fait que cet épisode se concentre aussi un peu plus sur le Dr Pryce est une très bonne chose alors que ce dernier est l’un des bons points de cette saison 3. La série a tenté cette année de lui donner une importance supplémentaire aux entreprises Godfrey. Cela change tout de même de ce que l’on avait pu voir précédemment. Quand on pense donc un peu plus à cet épisode, on se dit qu’il y a énormément de choses intéressantes et palpitantes sauf que rapidement, on se rend aussi compte qu’il y a pas mal de moments creux.

Comme la relation entre Andreas et Destiny. Le fait d’avoir intégré Peter dans l’univers de ces deux personnages tente de garder Peter en vie au sein de la série. C’est donc de façon très artificielle que Hemlock Grove continue de donner de l’importance à quelqu’un qui a énormément de mal à justifier tout son intérêt cette année. C’est comme j’aime bien Shelley. Elle est mignonne (enfin, par rapport à son histoire) et touchante comme tout mais sincèrement, j’ai l’impression que Hemlock Grove nous perd pour très peu de choses dans les méandres de sa propre histoire. Je préfère largement quand cette série se concentre sur des choses qui font véritablement avancer la mythologie (comme le Dr Pryce qui découvre quelle est la créature et cherche une connexion avec Spivak). Spivak est pourtant un personnage intéressant là aussi car curieusement, Hemlock Grove aime raconter tout un tas de choses différentes. « Every Beast » ne va pas vraiment changer la direction prise avec Peter alors que ce dernier continue de nous plonger dans des intrigues décevantes. Le seul intérêt ici c’est probablement ce qui se passe avec le Dr Pryce et les recherches qu’il entreprend. Tout au long de l’épisode l’intérêt provient en grande partie de l’évolution de ce personnage.

Pourtant, Peter a des choses terribles à nous raconter autour de son pack. J’aime bien les loup-garous et les intrigues qui les entoure. Je préfère ça au fait que Hemlock Grove introduise des zombies mais bon, Peter n’arrive pas à tenir l’intrigue à lui tout seul. Il aurait bien besoin de Roman pour le faire et ce dernier est déjà très occupé ailleurs. Ce qui est compliqué maintenant c’est pour Pryce de venir à bout des problèmes qu’il rencontre. Encore plus dans « Every Beast » alors que son état mental est testé. Il fallait bien quelque chose de ce genre là de toute façon alors qu’il est en train de se rapprocher de plus en plus des réponses. En parallèle, j’aime bien le fait qu’Olivia semble dépérir à sa façon. C’est d’ailleurs quelque chose de plutôt fun dans son ensemble alors qu’Olivia est justement le genre de personnages que Hemlock Grove ne semble pas vouloir trop déstabiliser. Ce début de saison est donc parfois un peu chaotique à jongler entre diverses intrigues. Il est temps que la plupart des personnages se retrouvent ou parviennent à être liés par leurs aventures. Notamment car si Roman et Annie se rapprochent de plus en plus, on a aussi besoin que les deux soient liés à d’autres personnages. Car bon, ce n’est pas avec une bonne petite scène de « cuvage » de sang et de sexe en même temps que je vais trouver Hemlock Grove passionnante de nouveau.

Note : 5.5/10. En bref, ce début de saison est parfois un peu chaotique à tout mélanger et en ayant un peu de mal à tout relier.

Commenter cet article