Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Heroes : Reborn. Saison 1. Episode 7.

19 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Heroes Reborn

Critiques Séries : Heroes : Reborn. Saison 1. Episode 7.

Heroes : Reborn // Saison 1. Episode 7. June 13th (Part 1).


Faire revenir Angella Petrelli et Mohinder Surresh après Hiro Nakamura, est une bonne idée ou plutôt une meilleure idée. Hiro n’a rien apporté d’intéressant dans l’épisode précédent. Il était donc temps que les choses prennent enfin du sens et dès le début, cet épisode nous permet de comprendre que Heroes : Reborn ne peut pas s’émanciper totalement de la série mère et doit donc rester fidèle à elle-même. Avec cet épisode, on reprend là où l’on avait laissé les choses dans l’épisode précédent et rapidement tout est mis en place afin de nous dire ce dont cet épisode sera fait : Noah et Hiro ont seulement trois heures pour enquêter et éviter une explosion au sommet de la paix organisé à Odessa. Vous vous souvenez probablement d’Odessa, cet endroit où il y avait Primatech dans la série originale (et l’on va même revenir là bas dans cet épisode). Cet épisode est aussi une occasion de revenir sur le passé de ces personnages et ce qu’ils sont devenus entre temps. Notamment Noah et l’histoire de sa fille morte en donnant naissance à un enfant, Hiro qui s’est retrouvé coincé dans un jeu vidéo, etc. Je me demande finalement si ce qu’il y a de plus intéressant là dedans ce n’est pas la nostalgie que cela peut installer.

Tous les personnages ont des besoins dans cet épisode et des motivations : Noah doit retrouver Claire, Hiro a besoin de protéger la timeline, Erica a besoin que son plan ne tombe pas en cacahuète, même Luke est à la recherche de quelque chose. Nous sommes maintenant arrivé à mi chemin de la saison, les personnages ont donc la possibilité de pouvoir discuter de ce qu’ils ont sur le coeur. Luke n’est pas du tout le personnage qui m’intéresse le plus dans cet épisode et c’est peut-être bien ce qu’il y a de plus problématique car Luke n’a rien à raconter dans cet épisode qui vaut vraiment la peine. J’aurais justement trouvé intéressant que les personnages comprennent plus rapidement l’idée u’il y avait derrière cet épisode mais le résultat est tout de même assez étonnant. La série retourne aussi à son précepte de base avec le fameux « You save Claire, you save everybody ». C’est ce qui est de nouveau annoncé ici. Le mélange des timelines n’est pas bête mais cela donne parfois un peu une impression confuse que Heroes : Reborn ne sait pas où est-ce qu’elle doit aller. Ce n’est cependant que la première partie d’un double épisode. Il y a donc forcément beaucoup plus à attendre par la suite. Hiro passe son temps à se téléreporter dans cet épisode et c’est plus fun que ce qu’il a pu faire dans l’épisode précédent.

Il fallait que l’on retrouve le Hiro que l’on aime et cet épisode nous permet de le retrouver. L’explosion à Odessa doit avoir lieu et ce même si le fait que la saison dépend justement énormément là dessus. La mort de Claire dans cet épisode est quelque chose d’important mais aussi dommage dans le sens où Hayden Panettiere n’apparaît pas du tout à l’écran et son absence se fait ressentir. Heroes : Reborn aurait très bien pu continuer d’ignorer Claire et faire comme si elle n’était pas là. Cela aurait été tout de suite beaucoup plus sympathique à mon goût. Je suis maintenant curieux de voir ce que la seconde partie de « June 13th » a à offrir car nous sommes ici face au meilleur épisode de Heroes : Reborn jamais produit pour le moment. Les anciens permettent de nous faire oublier certaines erreurs commises par la série et donc évitent de trop se concentrer sur des nouveaux personnages qui n’évoluent pas très bien. Comme Luke bien évidemment. Je ne comprends toujours pas trop ce que la série veut faire de lui alors que c’était plus ou moins sensé être le héros d’après ce que j’avais compris.

Note : 8/10. En bref, on retrouve le Heroes que l’on aime ici avec toute la nostalgie que cela peut impliquer.

Commenter cet article