Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 3.

2 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 3.

Jane the Virgin // Saison 2. Episode 3. Chapter Twenty-Five.


Parfois, les traditions c’est ce qu’il y a de plus intéressant dans une série comme Jane the Virgin. En tout cas, la série veut mettre en scène ces traditions de façon intelligente et soignée. L’épisode prend d’ailleurs son temps pour installer les choses autour du baptême de Mateo Gloriano Reglio Solano Villanueva. Mais cet évènement se retrouve au milieu de plusieurs évènements importants : Petra qui est enceinte du sperme qu’elle a volé à Rafael et Jane est acceptée dans un programme au sein d’une école. Le fait que Petra soit enceinte de Rafael est une excellente idée pour la suite de la saison. Bien entendu, c’est faire fonctionner en partie la saison sur le même schéma que celui développé l’an dernier mais ce n’est pas bien grave car de toute façon ce n’est pas ce qu’il y a de plus important. Au contraire, Petra n’est pas Jane, elle a une sale idée derrière la tête. Si la situation n’est pas très simple entre Jane et Rafael, tout cela ne va faire que créer plus de problèmes où il ne devrait pas y en avoir. Jane a ses priorités en tant que mère et en tant qu’écrivaine en devenir. Tout cela permet aussi de compliquer un peu plus les intrigues entre les personnages et les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres.

La grossesse de Petra est quelque chose d’assez sympathique qui permet aussi de relancer l’intérêt autour de ce personnage qui avait perdu de sa superbe à la fin de la saison. C’est d’ailleurs une intrigue qui touche à tous les bons éléments de la série de façon intelligente. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Petra prenne une place aussi importante dès le début de la saison. Le flashback de cet épisode est une façon assez étonnante d’ouvrir l’épisode. On retrouve Alba à 25 ans et son mari Mateo dans la maison où sa famille va pouvoir vivre pendant des générations. Elle se demande ce qu’ils vont pouvoir faire pour le baptême de Xo, leur bébé qui vient de naître. C’est un parallèle assez intéressant avec ce qui se passe actuellement pour Jane, d’autant plus que Jane the Virgin fait un flashback sur ce qui s’est passé pour Jane avec Xo. Les traditions dans Jane the Virgin ont toujours été très importante et cela se voit encore plus dans un tel épisode. Gina Rodriguez est vraiment mignonne comme tout dans cet épisode qui permet de rappeler aussi à quel point l’actrice est proche de son rôle et de la tendresse qu’elle est sensée véhiculer. L’histoire du baptême est l’une des plus belles que la série ait développé depuis ses débuts. Si l’épisode précédent pouvait être décevant, celui-ci est merveilleux.

Ce n’est pas ce qui se fait de plus rare en télévision et pourtant, la façon dont cet épisode est construit et utilise chacun de ses personnages est fait de façon merveilleuse. Le but est vraiment de nous plonger dans l’univers des personnages, permettant d’associer les traditions de chacun à des moments générationnels totalement différents. Notamment la façon dont Alba et Mateo ont commencé à créer de nouvelles traditions pour leur nouvelle vie aux Etats-Unis, des traditions qui sont par la suite devenus une partie importante de l’identité de leur famille par la suite. La religion est une façon pour Alba d’avoir gardé enraciné sa famille dans les traditions du pays dont elle vient. Jane a beau avoir envie de s’éloigner du comportement de sa mère, elle accepte volontairement la perspective que Alba lui offre. La relation entre Alba et Jane a toujours été très différente de celle que la fille entretient avec la mère, Xo. C’est aussi un épisode qui permet de rappeler que Jane et Michael ont une relation qui sort vraiment du lot. J’aime bien la façon dont Jane préfère aller voir Michael pour demander un conseil plutôt que d’aller voir Rafael. Cela a toujours été comme ça avec cette série et cela lui a toujours été salutaire. Rafael fait bouger rapidement les intrigues et c’est ce qu’il faut car une telenovela fait bouger les choses rapidement de façon générale.

Note : 10/10. En bref, merveilleux.

Commenter cet article