Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 4.

16 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Jane the Virgin

Critiques Séries : Jane the Virgin. Saison 2. Episode 4.

Jane the Virgin // Saison 2. Episode 4. Chapter Twenty-Six.


Ce n’est pas compliqué de voir que dans ses sempiternels triangles amoureux, Jane the Virgin est une série qui réussi à associer ses idées à quelque chose de vraiment original. L’épisode précédent sur les traditions était parfait, c’était une façon de rappeler à quel point cette série fonctionne. Cet épisode permet de se concentrer sur la relation entre Jane et Lina, notamment leur danse rituelle sur « Hot in Herre » de Nelly. J’aime bien ces deux là et je dois avouer que l’ensemble est même assez drôle. Avant de s’achever sur un baiser entre Jane et Michael. J’aime beaucoup Jane et Michael et c’était même au début de la série le couple que j’avais envie de croire. Puis il y a eu Rafael et j’ai appris à aimer sa relation avec lui. Maintenant qu’elle n’est ni avec l’un, ni avec l’autre, je me demande vraiment comment cela va évoluer par la suite. Il y a quelque chose de terrible dans cet épisode tout de même et c’est pour Rafael. Ce dernier aime Jane, il n’a pas envie de la quitter et va même tout faire afin de pouvoir s’occuper de Mateo (car il estime qu’en tant que père il a des droits). L’histoire du babyphone était tout de même assez cocasse, d’autant plus que c’est ultra prévisible mais ça fonctionne très bien. Si Rafael a entendu Jane dire que le bon pour elle c’est Michael, je me demande dans quelle rage Rafael va bien pouvoir plonger.

Pauvre Jane, elle pense toujours bien faire mais en fait elle fait les mauvais choix, ou en tout cas elle ne s’y prend pas de la bonne façon. Le truc c’est que Jane a aussi énormément de choses à gérer dans sa vie entre le bébé qui est arrivé (et qui a été kidnappé), l’école, trouver le bon parmi ses deux amoureux potentiels, la grossesse surprise de Petra (que cette dernière est déjà en train de regretter car elle dit ne même pas savoir pourquoi elle l’a fait vraiment) mais Jane a oublié avec tout ça d’organiser l’anniversaire des 25 ans de Linda, sa meilleure amie. Elle avait promis de lui organiser une fête d’anniversaire digne de ce nom après que Lina ait organisé la parfaite baby-shower pour Mateo. Si je comprends que Lina soit déçu, je ne comprends pas qu’elle soit aussi énervée contre Jane. Cette dernière a tellement de choses à gérer dans sa vie actuellement, ce n’est pas facile. Par ailleurs, je comprends aussi la détresse de Rafael qui a peur de perdre Mateo dans cette affaire. Du coup, cela peut se comprendre que Rafael vienne voir Jane afin de lui demander de s’occuper de tout ça et d’accorder un droit de visite au père du bébé. Jane réalise surtout que tout ce qu’elle a fait dans sa vie jusqu’à présent ce n’est rien par rapport à ce qui l’attend, ce n’est pas quelque chose qu’elle avait prévu avant de mettre Mateo au monde.

Jane a en tout cas droit à une petite soirée de frivolité car Rafael a tellement envie de prendre un peu plus de responsabilités face à Mateo et aux choix à faire dans la vie de ce dernier. Il veut prouver à Jane qu’il mérite la garde partagée. Et tout cela malgré les efforts de Petra qui cherche toujours autant à saborder la relation entre son ex mari et la mère de son enfant. Rafael est en tout cas parfait papa poule et rien que pour cela, on a presque envie que Jane le choisisse. C’est tout un tas de choses de ce genre là que la série parvient à utiliser à son avantage et c’est une très bonne nouvelle. Ensuite, le baiser entre Jane et Rafael était presque trop rapide dans l’épisode précédent, comme une façon de dire : on l’a fait. Là, le baiser entre Michael et Jane était complètement différent, beaucoup plus calme et posé. Rien que l’idée de la neige artificielle fait beaucoup je dois l’avouer. Sans compter le message post-baiser de Michael : « Best. Kiss. Ever. ». J’imagine déjà Michael vivre à nouveau sur un petit nuage. La tension sexuelle qu’il y a entre ces deux personnages est de toute façon tout ce qu’il y a de plus palpable et c’est une bonne chose, car Jane the Virgin se raccroche justement à ce qu’elle a toujours su faire de bien dans sa manière de gérer les relations des personnages.

Enfin, les intrigues plus annexes avec Xo et Rogelio notamment n’ont pas l’impact nécessaire. Mais je dois avouer que Sin Rostro et ses activités en Suisse, cela m’intrigue toujours autant et j’ai même hâte de découvrir la suite. Il en va de même avec l’histoire de Petra et du retour de son ex. C’était un personnage tellement drôle que son retour ne peut qu’apporter de bonnes choses à mon humble avis.

Note : 8/10. En bref, les aller-retour amoureux dans Jane the Virgin ont toujours été la plus belle chose de cette série (et cela continue de l’être).

Commenter cet article