Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Minority Report. Saison 1. Episode 4.

11 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Minority Report

Critiques Séries : Minority Report. Saison 1. Episode 4.

Minority Report // Saison 1. Episode 4. Fredi.


FOX a annoncé qu’elle réduisait sa commande pour la première saison de Minority Report à 10 épisodes au lieu des 13 initialement prévus. C’est une façon d’implicitement faire comprendre aux téléspectateurs que la série est annulée sans l’assumer complètement. Vu les audiences, c’est compréhensible et ce n’est pas la qualité de la série qui va donner envie de dire le contraire. En effet, avec ce tout nouvel épisode, Minority Report continue d’être la série de SF la plus décevante depuis un sacré bout de temps. En utilisant encore et encore sa formule, le seul aspect qui semble pouvoir sauver la série est la façon dont est utilisé les personnages de la série. « Fredi » est un épisode qui cherche donc à développer un peu mieux les personnages que cela n’a pu être fait jusqu’à présent. Ce n’est pas toujours facile non plus mais il y a une tentative et c’est presque louable de la part des scénaristes. Cet épisode est un changement bienvenu dans la dynamique de la série mais cela ne veut pas pour autant dire que cette dernière est devenue bonne en un clin d’oeil. Les défauts sont toujours présents et malheureusement, on ne peut rien faire à cela. Une partie de la réussite de cet épisode vaut surtout pour la présence de Sheila Van. Avec ce personnage, Minority Report ressemble par moment à un épisode décent de Sleepy Hollow (et encore… plus de la nouvelle époque que de l’ancienne).

La mythologie de la série manque toujours autant de développement à cause du peu d’intérêt que les scénaristes semblent vouloir lui donner. Tout d’un coup, les personnages semblent être plus ou moins au centre de l’attention des scénaristes, changeant un peu la configuration de la série et ce, dans le bon sens du terme. Pour la première fois depuis le pilote de la série, il y a aussi quelque chose qui semble honnête, voire presque original dans ce que Minority Report tente de raconter. Si je commence à apprécier cette série, je ne sais pas vraiment ce que je vais bien pouvoir continuer à penser par la suite (et si je venais à regretter l’annulation de la série ?). Quoi qu’il en soit, Dash et Aghata ont plus à faire dans cet épisode que dans les trois précédents. C’est une occasion de se pencher un peu plus sur les émotions des personnages et sincèrement, c’est le bienvenu. On a ainsi l’impression que l’histoire est beaucoup plus réelle et que le téléspectateur peut donc commencer à s’y attacher. Je me demand haussais si finalement les changements opérés avec cet épisode ne sont pas dû au changement de showrunner (car Minority Report a connu quelques déconvenues de ce côté là avant d’arriver à l’antenne).

Ensuite, le cas de la semaine a beau ne pas être brillant, il n’en reste pas moins assez agréable dans son ensemble. Stark Stands parvient à donner une dimension supplémentaire à son personnage et ce n’était pas trop tôt. Au contraire, je dirais même que c’est enfin le cas. La micro romance entre Dash et Fredi n’est pas croyable (et c’est bien dommage) mais ce n’est presque pas ce qu’il y a de plus important dans cette série. Au contraire, je crois que Minority Report préfère garder quelques trucs encore pour la route dans les prochains épisodes tant le développement de ses personnages semble enfin prendre tout son sens (même s’il y a encore du boulot à faire). Quant à la mythologie, elle est toujours autant cachée derrière les cas de la semaine les plus redondants. Je pense que « Fredi » est le premier épisode de Minority Report qui donne l’impression qu’il y a quelque chose à creuser derrière, sauf que je ne sais pas si l’on aura vraiment la chance de pouvoir grignoter un peu plus de l’univers de cette série quand on voit que c’est un flop qui perd des téléspectateurs de semaines en semaines (et que les sweeps de novembre arrivent à grand pas, ce serait tout de même dommage pour FOX de ne pas profiter de quelques rentrées d’argent alors que tout semble se gaufrer chez eux).

Note : 4.5/10. En bref, le premier épisode qui semble prendre conscience qu’il y a des personnages dans cette série.

Commenter cet article