Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Modern Family. Saison 7. Episode 4.

24 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Modern Family

Critiques Séries : Modern Family. Saison 7. Episode 4.

Modern Family // Saison 7. Episode 4. She Crazy.


Ce nouvel épisode est surtout une façon assez sympathique de mettre en scène un Phil Dunphy efficace. Ce dernier apporte de la joie à un épisode qui en avait sacrément besoin. Cet épisode délivre quelque chose de beaucoup plus intéressant que l’épisode précédent et c’est une très bonne chose. Si la série ne cherche pas pour autant à associer les personnages et les intrigues de la meilleure des façons, cela ne veut pas pour autant dire que le tout est raté. Je dirais même que c’est plutôt le contraire. Il y a des intrigues que l’on a l’impression d’avoir déjà vu des dizaines de fois auparavant, notamment de celle qui implique Cam. Ce dernier fait encore et encore les mêmes choses que l’on a déjà vu précédemment dans la série. Mais malgré tout, Cam reste un élément important et intéressant de la série. Par contre, cet épisode tente de nous raconter à quel point Cam s’adapte aux personnes qui l’entoure. Ce n’est pas nouveau, surtout qu’il a toujours eu un côté masculin assez bien exploité par l’univers de la série au fil des années. Après tout, il vient du fin fond des Etats-Unis alors il sait ce que c’est que d’être viril. C’est d’ailleurs toujours quelque chose qui m’a fait rire dans cette série (et qui me fera encore rire dans les années à venir).

C’est un gag parfois un peu tiré en longueur par Modern Family mais qui fonctionne globalement assez bien dans cette série, en tentant certes dans la caricature mais assez agréable et pas irritante. L’histoire de Gloria est elle aussi à problèmes. J’aime bien l’idée que Modern Family tente de dire au travers du personnage de Manny que Gloria est le genre de personne sur qui on se retourne dans la rue, à laquelle on rit aux blagues même si elles ne sont pas drôles, etc. alors que Manny n’est pas du tout ce genre de personne. En somme, Gloria doit prendre conscience que les choses ne sont pas aussi facile pour son fils qu’elles ne peuvent l’être pour elle. La série n’utilise donc pas ici le potentiel comique de Sofia Vergara et ce n’est pas la première fois de la saison qu’elle rate ce genre de choses. Claire n’est pas si différente que ça de Gloria dans cet épisode. Elle n’a pas de grand moment à elle et cette histoire d’innovations (qui sont en fait des idées resucées d’années précédentes) n’a pas de grand intérêt. Si c’est sympathique de voir Claire et Jay travailler ensemble et créer une sorte de sentiment de conflit entre les deux, ce n’est pas suffisant.

J’aimerais bien que Claire ait plus à jouer que ce qu’elle a dans cet épisode. Elle n’a pas grand chose et c’est bête car c’est un personnage que j’aime bien. Si je ne m’attends pas à ce que Modern Family soit à nouveau une série innovante et fraîche, elle peut au moins nous surprendre par moment. C’est en tout cas ce que j’ai envie de croire. Mais le résultat n’est malheureusement pas présent. Du coup, il faut se reposer sur les valeurs sûres et parmi elles, nous avons notamment Phil Dunphy. Heureusement que celui-ci est là parfois. Je pense que Phil c’est un peu le Homer Simpson des sitcoms. Il y a des traits qui ne trompent pas et des similitudes chez ces deux personnages qui sont plutôt bonnes dans leur ensemble. Dans cet épisode, il se retrouve avec une histoire aussi ridicule que drôle, tout cela dans le bon sens du terme car cela permet de créer de bonnes idées avec un personnage. Ty Burrell mérite amplement le dernier Emmy qu’il a pu gagné grâce à Modern Family (et il en mériterait parfois d’autres). Mitch et Luke ont eux aussi quelques trucs assez funs à nous offrir mais ce n’est pas suffisant. Ainsi, ce nouvel épisode de Modern Family, sans être brillant, réserve quelques bons moments pour les téléspectateurs et ne pas nous décevoir trop souvent.

Note : 5/10. En bref, correct.

Commenter cet article