Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 5 et 6.

21 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Profilage

Critiques Séries : Profilage. Saison 6. Episodes 5 et 6.

Profilage // Saison 6. Episodes 5 et 6. Sacrifiées / Démoniaque.


Ce n’est pas facile d’être une série policière comme Profilage et de tenter de se renouveler après 6 saisons. Cela fait déjà 6 ans que la série existe et j’ai l’impression qu’elle commence à perdre d’un peu de son éclat. Si Chloé est de nouveau pétillante et semble avoir retrouver de son attrait, je crois qu’il manque un petit quelque chose dans les cas que Profilage tente de traiter. Le premier par exemple, « Sacrifiées » ne semble se reposer que sur la présence de Nicole Croisille et sincèrement, c’est bien loin d’être quelque chose de particulièrement intéressant. Le meurtre de ce photographe et le fait que parmi les photos se retrouve une vieille connaissance est un peu mal fagoté. La série n’arrive pas à attiser la curiosité. C’est probablement aussi pour cela que l’affaire n’a pas de grand intérêt et que Profilage tente de camoufler ses problèmes derrière tout un tas d’autres choses dont elle a le secret. Je pense par exemple à Chloé. Je crois que sans elle, la série va avoir énormément de mal à se relever. J’ai envie de croire à la suite sans elle mais après ces deux épisodes, il ne reste que trois épisodes et elle va pouvoir partir. Il est sûr et certain que sans elle, l’univers de Profilage va avoir énormément de mal à se renouveler et à séduire.

Odile Vuillemin a tellement influencé l’univers de Profilage qu’il est difficile de savoir dans quelle direction cette série compte vraiment aller sans elle. Elle se doit de drastiquement évoluer. Quoi qu’il en soit, Chloé est de nouveau pétillante, prévenante et sensible, ce qui permet d’apporter à ces deux épisodes de bons moments détendus sans trop se prendre la tête. Je pense que Profilage n’est pas le genre de séries qui aime se prendre la tête de toute façon (ou en tout cas plus maintenant). Avec aucune intrigue sous jacente cette année, Profilage n’arrive pas non plus à nous surprendre de ce point de vue. Heureusement que la simplicité de chacun est utilisée de façon assez intelligente. J’aime bien aussi l’humour que nous apporte Hippolyte après les émotions des deux épisodes précédents. Il était temps qu’il retrouve son côté le plus cocasse et la série l’exploite de façon assez sympathique. Le second épisode est clairement le plus faible des deux. Si les personnages sont au rendez-vous, l’affaire donne une impression de déjà vu dans Profilage qui m’a un peu déplu. La première affaire avait au moins le mérite de nous proposer quelque chose d’un poil plus riche d’un point de vue des personnages. Les histoires de magie blanche et cie, ce n’est pas vraiment ce qui a le plus aidé « Démoniaque » à devenir particulièrement prenant.

Profilage ne parvient pas à faire quelque chose de mystique ou en tout cas de vraiment fun avec l’univers de la magie. L’univers est traité de façon très brut, comme si le but n’était pas d’aller au delà du cas de la semaine et donc de ne pas trop sortir des clous. Je pense que je suis légèrement en droit d’attendre un peu plus de la part d’une série qui autrefois était peut-être bien l’une des références françaises en termes de bonnes séries. C’est normal de voir une excellente série comme Profilage s’essouffler au fil des années mais cela reste tout de même décevant. En se concentrant sur l’humour de façon beaucoup plus drastique, je me demande vraiment comment ils vont faire partir Chloé de Profilage. Au début de la saison ils avaient déjà un très bon point de départ qui aurait pu permettre de passer une première partie de saison vraiment intéressante, beaucoup plus sombre et moins creuse que ce que j’ai l’impression de voir. Il y a bien entendu l’histoire de la femme des archives qui revient au galop dans « Démoniaque » mais là aussi, ce n’est qu’un petit gag qui n’a pas vraiment d’intérêt. Ca sort du pot à surprises et puis cela repart comme si cela n’avait jamais vraiment existé. Allez ! On va croire que cette saison 6 peut réellement devenir excellente avant le départ de son personnage le plus emblématique…

Note : 5/10 et 4.5/10. En bref, une saison qui s’embourbe dans des cas qui n’ont pas trop de saveurs. Reste les personnages égaux à eux-mêmes mais sans grande ambition pour autant. Dommage.

Commenter cet article