Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 7.

11 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Quantico

Critiques Séries : Quantico. Saison 1. Episode 7.

Quantico // Saison 1. Episode 7. Go.


Au début, j’avais envie de croire en Quantico. C’était une série sympathique, rythmée qui nous donnait envie de voir où est-ce que les personnages pouvaient bien aller et puis d’un coup d’un seul les choses se sont gâtées. L’épisode précédent était même l’un des pires. Dans ce nouvel épisode, nos candidats au FBI doivent passer un test. Combien de temps pour préparer ce test ? Tout cela va nous conduire à la fin de l’épisode autour de l’histoire d’une bombe qu’ils vont devoir désarmer et c’est sacrément drôle car la leçon à retenir est de savoir s’ils sont tous capables de se sacrifier pour leur pays. C’est un peu fort comme morale, d’autant plus que le résultat n’est peut-être pas aussi intéressant que l’on aurait probablement pu l’espérer. Afin de changer un peu les choses, la série se concentre cette semaine sur Brandon incarné par Jacob Artist (Glee). Si je m’attendais à ce que ce personnage soit aussi inintéressant que les autres, j’ai été agréablement surpris et ce n’est pas plus mal. Ce que je ne comprends pas cependant c’est ce que Quantico veut vraiment faire avec ses personnages car il y a d’un côté cette impression que la série cherche à développer le mystère que chacun cache et de l’autre, la série développe des romances particulièrement redondantes et sans saveur. Je pense notamment au baiser gay de l’épisode qui tombe comme un cheveu sur la soupe.

Et ce n’est pas la seule chose un peu niaise que cet épisode cherche à développer et c’est vraiment dommage. Ce qui est d’autant plus problématique c’est que ce qui se passe dans les flashforwards est bien plus intéressant mais la série ne parvient pas à faire grand chose de ce point de vue là car dès que les choses commencent à devenir plus palpitante, la série revient à l’académie du FBI et autrement dire que c’est probablement ce qui se fait de pire en ce moment. Sincèrement, si je suis américain et que je vois Quantico, je me demande si j’ai envie de faire confiance en les agents du FBI. Je sais bien que cette série est une fiction mais elle se veut réaliste et je pense que des gens qui sont aussi niais c’est une très mauvaise idée. Et puis il y a de sacrées incohérences. Imaginez, vous avez en joue celle qui est pour le FBI la plus grande terroriste du pays mais car il y a quelqu’un qui est en danger de mort, elle décide de la laisser partir alors qu’elle aurait très bien pu arrêter Alex, appeler une ambiance pour Ryan et faire d’une pierre deux coups. C’est très mal justifié pour le coup et ce même si l’attachement que les personnages créent les uns avec les autres à l’académie tentent de nous faire croire que tout cela est plausible. Mais je n’ai pas envie de croire que c’est plausible.

Car c’est tellement mal amené. Pour en revenir à l’académie du FBI, nous suivons encore les aventures de Simon, le personnage que je pense détester le plus. S’il joue un double jeu et que c’était fun au départ, la série a rapidement fait redescendre sur terre les téléspectateurs en créant un personnage antipathique. Car je déteste Simon au point de ne pas comprendre pourquoi la série ne décide pas de s’en séparer. Il n’a pas énormément de potentiel et l’acteur n’offre rien de particulièrement fun non plus. Puis il y a Caleb à l’académie. Là aussi la série a du mal à associer le fait que son père est celui qui donne des ordres à Simon et aussi le fait qu’il a envie de prouver à son père qu’il n’a pas besoin de lui pour se débrouiller et qu’il est capable de devenir un agent du FBI. Heureusement qu’il y a Shelby dans cette série. C’est devenue au fil des épisodes et par la force des choses mon personnage préféré. C’est peut-être dommage pour Alex mais cette dernière nous donne l’impression d’être plus un pion qu’autre chose. Finalement, ce nouvel épisode de Quantico reste dans la continuité du précédent avec un peu plus d’action qui parvient difficile à me garder éveillé. C’est vraiment un gros problème et cette série me laisse de plus en plus indifférent. Moi qui m’attendais à quelque chose de différent…

Note : 4/10. En bref, la série a énormément de mal à nous surprendre depuis qu’elle a ralenti le rythme drastiquement…

Commenter cet article