Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 8.

13 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 8.

Scandal // Saison 5. Episode 8. Rasputin.


Olivia Pope est coincée. C’est peut-être aussi ce qu’il y a de plus problématique avec le personnage actuellement. Elle est coincée entre son besoin de gérer son boulot, sa vie amoureuse, la libération de son père et de tout un tas d’autres petites choses secondaires. Si Olivia reste importante, le cas de la semaine se déroule cette semaine à la Maison Blanche. Nous avons un dîner avec des représentations d’un pays du Moyen Orient avec lequel Fitz tente de négocier. Ce n’est pas toujours facile d’intégrer des intrigues géopolitiques dans une série comme Scandal dont le but a souvent été de se concentrer sur des problèmes de romances, de meurtres et d’espionnage. Mais pas vraiment de négocations entre les pays. C’est d’ailleurs bien souvent quelque chose qui réussit à des séries comme Madam Secretary car elles sont structurellement faites pour ce genre d’intrigues. Quoi qu’il en soit, cet épisode a tout de même des choses à raconter et c’est surtout une intrigue assez intelligente. Il y a un traducteur qui offre de donner des informations sur son pays en échange de l’asile. Il veut venir aux Etats-Unis, le pays de la liberté. L’épisode parle donc énormément de cette notion de liberté et de ce que cela implique pour les personnages. Le fait qu’il n’ait pas de gens qu’il aime dans on pays d’origine lui donne la liberté (et c’est ironique) de faire ça.

En tout cas, ce qui me fait plaisir au travers de « Rasputin » c’est la façon dont Scandal tente de parler des problèmes de liberté dans les pays du Moyen Orient. Ils tentent de nous vendre une certaine notion de la liberté sauf que les résidents de ces pays ne sont pas libres. C’est un sujet difficile à aborder mais la série le fait avec beaucoup de simplicité et c’est une très bonne nouvelle. Le fait qu’Olivia ait son rôle à jouer dans toute cette aventure me fait plaisir aussi. C’est une personne qui comprend ce qui se passe et qui va avoir les mots justes pour venir à bout de cette histoire. Si l’ensemble n’est pas plein de twists et de retournements de situations en tout genre, je trouve que la série trouve un moyen intelligent de venir des intrigues sur le devant de la scène. C’est aussi une série qui parle de questions de liberté au travers de ce que vivent les gens dans ce pays, de la façon dont ils sont exploités par le gouvernement avec lequel Fitz est en train de négocier. Cependant, ce que je ne comprends pas du tout c’est comment Rowan peut avoir une place aussi importante dans la série alors que tout le monde déteste ce personnage et le trouve inintéressant. En tout cas, je trouve que Rowan n’a plus aucun intérêt dans Scandal. Surtout que c’est pour de nouveau donner une place à Jake, preuve que ce dernier ne sert plus à rien non plus.

En effet, Jake pourrait faire d’autres choses, intégrer les rangs de Pope & Associates et peut-être devenir un nouveau membre de la société de gestion de scandales de celle qu’il aime. Mais non, Scandal continue de l’embarquer dans des intrigues secondaires sensées êtres passionnantes. Jake recherche le père d’Olivia et cela peut se comprendre dans le sens où Rowan a tué la femme de Jake. Mais les scènes de Jake ont beau être rythmées, elles me rappellent un peu trop les intrigues de B6-13 qui n’ont jamais su décoller véritablement. La scène entre Olivia et Rowan est une fois de plus une occasion de rappeler que Scandal fonctionnerait bien mieux dans Rowan dans les parages. C’est ce sentiment de répétition, comme si la série n’avait plus d’idées alors que son cas de la semaine nous prouve que finalement elle a encore énormément d’idées en stock et qu’elle peut même plonger ses personnages dans des univers politiques différents. La géopolitique est un axe que la série se doit de développer, d’autant plus que maintenant Olivia devient la Première Dame des Etats-Unis. J’aimerais bien la voir entrer en fonction et nous démontrer ainsi qu’elle a des choses à faire de ce point de vue là. Car pour le moment, Scandal traine un peu du pied. Si je suis convaincu par certaines belles avancées, la série piétine par moment encore un peu trop à mon goût.

Note : 7/10. En bref, du bon Scandal entaché par la présence de Rowan.

Commenter cet article

vts 15/11/2015 21:10

De plus en plus désolant comme cette si belle série tourne au cauchemar..