Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 9.

20 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Scandal

Critiques Séries : Scandal. Saison 5. Episode 9.

Scandal // Saison 5. Episode 9. Baby, It’s Cold Outside.


Noël est toujours une belle période de l’année et afin de conclure au mieux la première partie de la saison (et avant de retrouver la suite dès février 2016), Scandal revient donc ici avec un épisode assez étrange, mélangeant les intrigues développées cette année sans véritablement chercher à en faire grand chose. Il faut attendre les dix dernières minutes pour avoir quelque chose de véritablement passionnant et l’ensemble a énormément de mal à surprendre. Je pense par exemple à Liz North, David Rosen et Susan Ross. Cette histoire n’a pas grand intérêt ou du moins, Scandal ne sait pas quoi en faire. Elle tente de donner de quoi manger à ces personnages sans qu’ils n’en fassent grand chose. On se retrouve donc avec tout un tas de choses qui manquent cruellement de surprises. Moi qui m’attendais à ce que cela soit un peu plus pertinent, j’aurais apprécié que cela soit le cas tout de même. Heureusement qu’il y a des petits moments dialogues sympathiques entre deux personnages ici et là mais ce n’est pas suffisant pour donner à cet épisode le ton que l’on aurait probablement pu souhaiter. Noël aurait dû être une période de communion, peut-être afin de délier un peu plus les langues et d’en faire quelque chose de passionnant derrière. Sauf que c’est un peu le contraire qui se passe et je trouve ça sacrément dommage.

L’épisode a énormément de mal à surprendre, il a énormément de mal à donner le « la », ce truc qui va faire que l’on aura peut-être envie de voir la seconde partie de la saison. Certes, les dix dernières minutes sont suffisantes pour donner envie de revenir, mais l’ensemble de l’épisode est très mal équilibré. Les bons sentiments manquent cruellement, Noël est un bon point de départ jamais bien exploité et l’ensemble donne surtout l’impression d’être là uniquement car il fallait faire une pause entre deux parties de saison et que Shonda Rhimes et ses équipes ne savaient pas trop quoi faire. Quinn est seule et triste pour Noël, ce qui aurait pu apporter un peu de baume à Scandal mais là aussi la série n’arrive pas à faire grand chose de notable, peut-être car le scénario manque d’entrain ou qu’il ne sait pas vraiment dans quelle direction aller. Ensuite il y a des choses que j’ai un peu de mal à cerner comme Huck qui kidnappe Eli Pope dans le but de le garder hors de la ligne de mire. Jake a tué Russell car Russell veut parler de Lazarus One et maintenant Jake ne veut pas que Lazarus One ne gagne de pouvoirs. Il y a des tas de choses que j’ai du mal à cerner car les choix ne sont pas toujours très fluides et/ou intéressants.

J’ai eu l’impression d’avoir déjà vu ça plusieurs fois précédemment dans la saison 4 par exemple quand Scandal tentait au début de la saison de faire du remplissage avec tout un tas d’intrigues qui ne servaient pas à rand chose. On peut cependant reconnaitre à Joe Morton et Guillermo Diaz de savoir ce que le mot face à face signifie. C’était assez hypnotique mais bon, au delà de la performance des deux acteurs, l’ensemble reste ultra creux. Peut-être bien que la seule chose vraiment intéressante dans cet épisode c’est Mellie. Cette dernière a une toute nouvelle place dans la série et elle doit démontrer qu’elle sert aussi encore à quelque chose. Elle le fait de façon brillante et intelligente. Ce qu’Olivia est aussi en train de comprendre c’est qu’elle n’a pas envie d’être celle que l’on prend à son bras droit, mais quelqu’un d’égal. C’est d’ailleurs très intéressant car cela permet aussi de voir que contrairement à Mellie qui restait à sa place, Olivia fait beaucoup plus de choses. Elle a envie d’empiéter sur des terrains où elle ne devrait pas aller. Olivia est une louve, une femme forte qui n’a pas envie qu’on lui dicte quoi que ce soit. Elle n’a pas envie d’être dans l’ombre, elle veut être la star. C’est au fond ce que l’on ressent au travers de ce que la série fait du personnage. Et cela ne me dérange pas.

Quand Olivia balance à Fitz « There is no us, There is no this, There is no Vermont, There is no jam, There’s no future. Not anymore », je crois que l’on est aussi en train de comprendre que le but de Scandal n’a jamais vraiment été de mettre Olivia et Fitz ensemble ou bien uniquement dans le but de faire comprendre à Olivia que ce n’est peut-être pas la solution à son bonheur. La rupture entre les deux personnages est l’une des plus belles scènes de la saison. Elle est forte et chargée d’une certaine amertume qui colle parfaitement au moment. Si Fitz et Olivia se séparent pour de bon, cela ne peut que laisser la porte grande ouverte à Jake. Mais est-ce que l’on a encore envie de jouer aux chaises musicales ? Personnellement je n’en ai strictement pas envie. Ils ont besoin de toute façon de l’un et de l’autre, ce qui fait que Fitz et Olivia ne peuvent pas achever leur relation de cette façon. Je me demande si ce n’est pas le début de quelque chose d’autre, surtout qu’Olivia a avorté de l’enfant de Fitz et Fitz veut toujours le père d’Olivia mort. Mais l’histoire de l’avortement pourrait bien être l’épée qui tuerait à jamais ce couple. Je me demande donc quand est-ce que cette information va ressortir car c’est un secret qui ne peut pas rester secret… ce serait bien trop bête. Surtout dans une série comme Scandal, très construite comme un soap.

Note : 4.5/10. En bref, si la fin donne envie de voir la suite, l’épisode est assez laborieux.

Commenter cet article

sahla 01/01/2016 03:53

Ce vremen raté j'aimais cet série mais l'avortement ma tellement déçu. Comment a t'elle pu faire ça le producteur a échoué a 100%

anonyme 01/01/2016 03:56

J'aurais voulu voir le bébé d'amour de Olivia et fitz. Cet série ma vremen dégoûté. Ce choquant