Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episode 4. Robots.

13 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Scorpion

Critiques Séries : Scorpion. Saison 2. Episode 4. Robots.

Scorpion // Saison 2. Episode 4. Robots.


Les courses contre la montre, cela connaît bien l’équipe de Scorpion. Dans ce nouvel épisode, l’équipe est dispensées et c’est une assez bonne idée dans son ensemble. Cela aurait peut-être pu être un peu plus créatif malgré tout mais globalement cela fonctionne assez bien alors que l’équipe, séparée, peut raconter des histoires différentes et créer des dynamiques que Scorpion n’avait probablement pas encore exploité jusqu’à présent. Walter et Happy sont toujours drôles à suivre dans leurs aventures. C’est donc assez bon de les voir ensemble dans cette aventure. Ils vont tous les deux réaliser qu’ils ne sont peut-être pas si robotique que ça dans leur façon de penser. C’était une bonne façon d’imposer à la série un moment d’auto-réflexion. Ce n’est pas quelqu’un qui était là pour leur dire combien ils ont changé, ils ne sont venu à cette conclusion d’eux-mêmeS. Walter réalise comment sa décision de sauver les neufs marins est bien plus importante qu’une histoire de science. C’était son moment à lui et il ne nous a pas trompé de ce point de vue là. On se retrouve avec un marin incarné par celui qui joue le Lieutenant Danny Green dans The Last Ship. Je me demande s’il n’y a pas une petite référence là dedans. Pas besoin de se souvenir de son prénom (et de toute façon il ne m’a pas marqué ici) car ce n’est pas ce qu’il y a de plus important.

J’ai juste trouvé assez drôle de voir cet acteur dans un rôle presque similaire. Encore plus car Danny est un marins alors forcément un suit les ordres. La Team Scorpion va le mettre à l’épreuve à chaque moment important de cet épisode. Les différences de protocoles pour la Team Scorpion et les marins, le manque de connaissance de la Team Scorpion et tout un tas d’autres choses font partie de ces trucs assez funs que j’ai apprécié suivre dans cet épisode sans que je ne m’y attende nécessairement. Walter sait pertinemment qu’il n’est pas un militaire, qu’il n’y connait rien de ce point de vue là et que sa seule force c’est son cerveau et son Q.I. plus élevé que la plupart des hommes sur cette Terre. Walter a raison quand il dit qu’il prend ses ordres non pas de quelqu’un mais des maths et de la science. C’est ce qui lui a permis de survivre jusqu’à présent et de réaliser des exploits que seul lui semble pouvoir réaliser. A chaque fois que l’équipe utilise des méthodes moins conventionnelles afin de venir à bout de quelque chose c’est souvent amusant et divertissant. Je pense que c’est tout ce que cet épisode représente, Scorpion à son zénith (même si l’épisode n’est pas non plus suffisamment fort pour toujours être efficace).

Ce qui m’a cependant déçu avec cet épisode c’est le manque de réponses. On ne sait pas trop pourquoi Scorpion ne cherche pas à répondre à tous les problèmes énoncés dans cet épisode mais globalement, cela fonctionne bien car les scénaristes savent s’y prendre et nous amuser avec leurs bêtises. Heureusement aussi que Happy était là. C’est le genre de personnage que j’aime dans cette série car il y a toujours quelque chose de drôle (au delà de son prénom). Le fait que le père d’Happy soit présent sur ce cas était une occasion de développer encore un peu plus les personnages et leur histoire personnelle. Je ne sais pas si j’ai par ailleurs plus envie que ça de voir Ray dans les prochains épisodes. Disons que Scorpion a besoin de se concentrer sur son lot de personnage actuel et pas s’éparpiller au travers d’intrigues en tout genre. Toute la partie sur Ray et Paige était vraiment ennuyeuse. Cela tire un épisode comme celui-ci vers le bas alors qu’il aurait clairement pu être beaucoup plus intéressant dans toute cette esbroufe qui semble être uniquement là pour nous rappeler que Paige est là et qu’elle a besoin d’exister dans la série. Sauf qu’elle existe déjà très bien dans cette série. On n’a pas besoin de beaucoup plus. Ray n’apportant donc rien à l’équipe, je ne suis pas pour son retour prochain dans la série. Et vous ?

Note : 6.5/10. En bref, dommage que certaines intrigues affadissent un épisode qui avait le pouvoir d’être plus sympathique.

Commenter cet article