Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 3.

10 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supergirl

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 3.

Supergirl // Saison 1. Episode 3. Fight or Flight.


Le second épisode, dans sa façon bien à lui de répéter le premier épisode était légèrement décevant mais il nous démontrait un certain potentiel que l’on retrouve par chance dans ce tout nouvel épisode. Supergirl n’a pas envie d’être comparée à Superman. C’est quelque chose que notre héroïne n’a de cesse de répéter. Elle passe énormément de temps à parler de Superman alors qu’elle a envie d’être complètement détachée de lui. Je me demande si Greg Berlanti développera un jour une série appelée Superman (étant donné que de toute façon l’univers DC développé en télévision n’aura aucun lien avec ce qui est fait au cinéma) car je ne serais pas contre cette idée. Quoi qu’il en soit, Supergirl délivre ici un solide épisode qui n’avait pas besoin de parler autant de Superman pour être réussi ou en tout cas pour se justifier. Car la série n’est peut-être pas le Man of Steel au féminin mais elle n’a pas à rougir pour autant de ce qui est fait ailleurs car cette vision du personnage qu’est Supergirl me plaît. Si l’idée d’intégrer Superman dans l’univers de Supergirl est un peu complexe, j’ai adoré cette apparition. On ne voit pas le visage de Superman mais son intégration est jouissive car justement elle permet à la fois de rappeler que Supergirl n’est pas encore totalement libérée de l’influence de son cousin mais aussi que Superman existe aussi ici.

Maintenant, une apparition de face est plus qu’envisageable mais qui pourrait incarner Superman ? Telle est la question. Ce serait assez fun de retrouver Tom Welling qui a incarné Superman pendant plusieurs années mais bon, peu importe. Ensuite, nous avons le vilain de la semaine qui est lié à Superman à sa façon : Reactron. Alors qu’il en veut à Superman, dès qu’il découvre que Supergirl a un lien avec lui, il décide de s’en prendre à elle tout simplement. Kara est alors déterminée de son côté à faire ce que son cousin n’a jamais réussi à faire : arrêter Reactron une bonne fois pour toute. Et c’est ce qu’elle va faire (après que Superman soit passé pour le héros de l’histoire). Il va aussi kidnapper Maxwell Lord (incarné par un Peter Facinelli assez convaincant) qui déteste Supergirl. Je pense donc que cet épisode est clairement là pour écarter Superman une bonne fois pour toute de l’univers de Supergirl (pour le moment). La série ne veut pas vivre dans l’ombre de son héros le plus connu. Si la série est un peu lourde sur les mots qu’elle emploie : notamment quand Clark dit qu’il n’aurait jamais pu arrêter Reactron et que c’était donc un boulot apparemment fait pour elle. C’est une manoeuvre féministe qui reste un clin d’oeil sympa mais qui n’a pas l’impact voulu via iChat. De plus, iChat existe encore ? C’est un peu surprenant de toute façon.

Si l’idée de se concentrer sur Superman cette semaine est peut-être une mauvaise idée sur la forme, le fond reste intéressant par rapport à ce que cela apporte à notre héroïne. Son envie d’indépendance alors qu’elle était sensée être là pour protéger son cousin est intéressante. Le vilain de la semaine est là pour justifier la partie la plus procédurale de la série mais également rappeler quelle place a Supergirl dans son propre univers et ce qu’elle peut véritablement faire pour sauver tout le monde dès que le monde a besoin d’elle. J’apprécie aussi le fait que Supergirl ne fasse pas les mêmes erreurs que Agents of S.H.I.E.L.D. au départ ou encore qu’elle ne soit pas une pâle copie de The Flash (le dernier succès du créateur de Supergirl). La série démarre en tout cas sur les chapeaux de roues, enchaînant la semaine dernière une révélation sur Astra et cette semaine un cameo surprise de Superman. Comme quoi… Supergirl a des choses en réserve pour nous. Reste à savoir si cela va pouvoir tenir ses promesses sur 22 épisodes car cela reste ambitieux tout de même. Finalement, je pense que le potentiel de Supergirl n’a pas encore été totalement exploité et que la série a encore des choses en réserve pour nous. J’ai envie de faire confiance, d’autant plus que les personnages ont tous quelque chose d’attachant. L’héroïne la première.

Note : 7.5/10. En bref, les erreurs de l’épisode précédent sont vites oubliées.

Commenter cet article

4evaheroesf 10/11/2015 21:54

Un probable trio amoureux, une Cat toujours aussi fade, des combats et des effets spéciaux moches, et un Reactron si fort qu'il fuit devant Superman...
Bref, faut faire avec le faible niveau de la série, ça se laisse regarder, c'est déjà ça...