Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 5.

18 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Supergirl

Critiques Séries : Supergirl. Saison 1. Episode 5.

Supergirl // Saison 1. Episode 5. Livewire.


C’est donc avec une semaine d’avance que Supergirl nous propose son épisode de Thanksgiving. A cause des évènements survenu à Paris, CBS a décidé de purement et simplement sauter l’épisode 4 qui devait être diffusé et qui avait pour thème une attaque terroriste afin de se concentrer sur quelque chose de beaucoup plus gai : Thanksgiving. Et l’épisode était très mignon, très touchant. C’était très propre par rapport à ce que l’on aurait probablement pu voir dans The Flash ou encore Arrow. C’est d’ailleurs un sentiment étrange que j’ai eu face à cet épisode dans le sens où c’était assez exemplaire du début à la fin. Supergirl veut nous démontrer qu’elle n’est pas qu’une série avec une héroïne. C’est aussi une série qui cherche à nous raconter ce que c’est que d’être une femme en 2015, ce que c’est que d’être une femme super-héros, ce que cela implique aussi pour sa famille (notamment dans sa relation avec sa mère), ses amis etc. Au delà de son « habit » de Supergirl, Kara doit gérer tout un tas de choses dans cet épisode et elles sont familiales. Sincèrement je ne m’attendais pas du tout à ce que Supergirl traite le sujet de façon aussi intelligent. Au travers des diverses reprises qu’elle peut entretenir depuis le début de la série, cette dernière cherche à nous surprendre et à nous offrir une vision passionnante de ce que c’est justement d’être Kara et accessoirement Supergirl.

Surtout quand en face nous avons aussi une fête importante comme Thanksgiving. C’est un évènement dans la vie des américains, une tradition familiale qui se perpétue depuis des générations et qui est aujourd’hui aussi un grand classique dans les séries. Je ne m’attendais pas forcément à un épisode de Thanksgiving dans Supergirl mais le résultat va bien au delà de mes attentes. Je dirais même que cet épisode est le meilleur que la série nous ait proposé depuis le début. Ce sentiment étrange est en grande partie dû au fait que cet épisode se concentre sur les personnages eux-mêmes et pas sur l’action. L’action est présente mais elle est sous jacente alors que la série insiste justement sur le reste et sur les bons sentiments dont elle peut faire preuve, de même que le côté très attachant de Kara. « Livewire » nous introduit aussi deux personnages féminins alors que la série tente d’exploiter encore une fois un peu plus son côté féministe et même un peu plus encore. En effet, car c’est aussi les femmes qui les ont élevées qui sont au coeur de cet épisode. J’aime bien la façon dont les femmes de Supergirl évoluent, notamment le personnage de Calista Flockhart qui ressemble à quelque chose d’autre qu’à une caricature de Meryl Streep version Diable s’habille en Prada pour la première fois. Je crois que c’est aussi assez rare de voir une série adaptée de comics développer une histoire entre une mère et une fille.

C’est tellement fort car généralement ce sont des hommes avec leurs mères (comme Clark avec Martha Kent ou encore sa mère sur Krypton - même si cette partie de l’histoire de Kal-El a souvent été exploitée de façon trouble. Je crois aussi que Supergirl est clairement en train de s’émanciper un peu plus de ses modèles (ou bien des séries à laquelle on veut bien la comparer). Supergirl n’a rien à envier à The Flash par exemple. Cette dernière avait même mis du mal à démarrer au début de sa première saison. Supergirl n’a pas le même mal à démarrer. Je dirais même qu’elle est beaucoup plus intéressante et beaucoup plus folle. Livewire (incarnée par Brit Morgan de True Blood) est un autre bon exemple de ce que Supergirl peut faire de son côté le plus féministe. D’ailleurs, Livewire, en plus d’être un bon personnage, fun et bien présenté, c’est important vis-à-vis de Supergirl. Mine de rien, la série est clairement en train de surprendre son téléspectateur et de nous offrir des tas de belles choses que l’on n’attendait probablement pas. J’apprécie de voir que Supergirl est une série qui peut surprendre, qui peut aller au delà de ce qu’elle était probablement faite pour être au départ. Leslie Willis est donc peut-être aussi l’un des éléments dont la série avait besoin afin de pouvoir aller plus loin dans sa narration, pour plonger un peu plus le téléspectateur au coeur de ce qui fait le succès de ces personnages.

Note : 9/10. En bref, le meilleur épisode de Supergirl jusqu’à présent. Un exemple de ce que la série peut faire pour s’émanciper des séries à laquelle on pourrait la comparer et qui démontre aussi par un bel exercice ce dont elle est capable.

Commenter cet article

4evaheroesf 19/11/2015 01:59

Point positif
En bien ou en mal, on "approfondit" Cat, c'est déjà ça.

Points négatifs
- Thanksgiving ou l'épisode des réconciliations.
- La méchante de la semaine assez fade.

Bilan : ennuyant.