Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Frankenstein Chronicles. Saison 1. Pilot (UK).

15 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Frankenstein Chronicles

Critiques Séries : The Frankenstein Chronicles. Saison 1. Pilot (UK).

The Frankenstein Chronicles // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Sean Bean a une classe forcément intéressante. Son charisme transforme souvent la plus mauvaise des idées ou le plus médiocre des Direct to DVD en quelque chose qui donne envie d’aller au bout. Si Sean Bean a été souvent l’homme sacrifié dans les séries, cette fois-ci il est héros de The Frankenstein Chronicles (un peu comme a pu être épisode des deux saisons de la série Legends pour TNT). Mais le problème avec The Frankenstein Chronicles c’est que j’ai l’impression que ITV, la chaîne britannique, n’a pas été cherché très loin. Ce n’est pas que je n’aime pas l’histoire de Frankenstein mais ce premier épisode est particulièrement sobre, lavé de tout ce qui aurait pu en faire un excellent épisode. Par exemple, Penny Dreadful a su développer ce personnage dans un univers qui lui sied bien. Ici, les choses sont peut-être un peu plus étrange mais l’idée qu’il y a derrière cette série est de nous concentrer sur une histoire policière dans le Londres de 1827. Une série de crimes, un inspecteur charismatique et hop, nous avons une série. Si Second Chance, la série qui arrive à la mi saison sur FOX développe une idée assez proche (mais au temps de nos jours), celle-ci choisi de garder l’atmosphère des années du roman des aventures de Frankenstein.

Londres, 1827. Alors que la police fluviale de la Tamise vient d’appréhender des trafiquants d’opium, le cadavre d’un enfant est découvert. L’inspecteur John Marlott est horrifié quand il découvre qu’il s’agit en fait d’un grotesque assemblage de différents corps. Son enquête à la poursuite du tueur va le mener dans les bas-fonds du Londres du 19ème siècle, un monde fait de prostitution, trafic de drogue, kidnapping, meurtres…mais aussi dans les hautes sphères médicales et politiques à l’heure où le progrès scientifique est en marche.  Une chose est sûre : un pouvoir diabolique est à l’œuvre dans la ville, et apparemment il tente de réanimer les morts dans une curieuse parodie du roman Frankenstein.

Créée par Benjamin Ross (RKO 281, The Young Poisoner’s Handbook), ce premier épisode a déjà le désavantage d’être assez ennuyeux dans son ensemble. On se retrouve avec tout un tas de scènes en tout genre, pas forcément très palpitantes. L’idée qu’il y a derrière The Frankenstein Chronicles est donc de nous offrir une série policière d’époque. Sauf que c’est déjà arrivé sur d’autres chaînes avec des époques assez proches. Ce n’est pas que je suis contre les séries policières étant donné que j’en reste un grand fan, c’est juste qu’il n’y aucune surprise là dedans et la déception reste donc de mise. Je m’attendais à ce que The Frankenstein Chronicles mise un peu plus sur le charismatique Sean Bean. Le problème c’est que même si ce dernier est superbe dans le rôle de Marlott, je trouve que le scénario ne sait pas du tout le mettre en avant. C’est assez dramatique car du coup, les légendes que la série tente de disséquer à sa façon, n’ont peut-être pas l’impact que l’on aurait probablement souhaiter. La relecture de l’histoire de Frankenstein pourrait être intéressante si The Frankenstein Chronicles ne nous donnait pas l’impression d’avoir déjà vu ça, notamment avec la légende de Jack l’Eventreur dans Ripper Street. Cette dernière était très sympathique lors de sa première saison mais elle n’a jamais montré qu’elle était fascinante pour autant.

La formule devenait même à la longue envahissant et problématique. Dans ce premier épisode on sent que la formule s’installe déjà que les prochains épisodes vont donc suivre une mécanique un peu usée et classique. C’est d’autant plus dommage que The Frankenstein Chronicles aurait pu justement incarner une certaine notion de nouveauté, quelque chose de totalement différent de ce que l’on avait pour habitude de voir avec les séries de ce genre s’appuyant sur des légendes connues pour développer derrière toute une intrigue policière. Beaucoup de séries américaines l’ont déjà fait par le passé et même les anglais notamment avec Ripper Street. Mais une série policière formulée et très classique ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Au contraire, je dirais même qu’il y a de très bonnes idées pour que les prochains épisodes soient plus palpitants sauf qu’une fois passé le pilote, il est rare de trouver des épisodes aussi solides et intelligents que l’on ne pourrait probablement s’y attendre. C’est justement pour cela que je suis terriblement déçu du résultat et que je m’attendais à quelque chose de complètement différent.

Note : 4.5/10. En bref, déçu par une série qui malgré un héros charismatique ne trouve jamais le même charme dans sa narration classique.

Commenter cet article