Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 9.

30 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 7. Episode 9.

The Good Wife // Saison 7. Episode 9. Discovery.


Cet épisode est assez étrange dans le sens où même s’il prend pas mal de choses importantes de l’univers de The Good Wife (notamment ChumHum, le Google de la série) ou encore Louis Canning, il n’est pas toujours à la hauteur des attentes. Lucca, Alicia et Louis travaillent ensemble afin de défendre ChumHum dans une affaire de profiling racial contre un petit patron représenté par Cary et Diane à Lockhart, Agos & Lee. La relation entre Alicia et Canning a souvent été intéressante, notamment car cela a souvent été un ressort comique. Le problème c’est qu’au delà, cet épisode ne fonctionne peut-être pas aussi bien que prévu. Le problème c’est que l’impact n’est pas aussi grand et pourtant, le petit voyage dans les locaux de Chicago de ChumHum était assez intéressant. Pour en revenir à Alicia et Canning, dans cet épisode The Good Wife n’utilise jamais la dynamique que la série avait créée jusqu’à présent et l’on a l’impression que finalement Canning n’est là que pour faire acte de présence, rien de plus. On a connu faire des choses complètement différentes. Ensuite nous avons le sujet qui est traité, celui selon lequel un moteur de recherches (et pas que) fait le profil des gens selon leur race.

C’est quelque chose de terrible tout de même non ? Mais cela pourrait bien exister chez Google aussi. C’est un scandale que The Good Wife pourrait mettre à la lumière mais tout est traité de façon assez étrange car le traitement est presque trop terre à terre. Avec la présence de Canning comme une sorte de plante verte et un cas de la semaine traité de façon assez étrange, je dois avouer que j’aurais adoré que The Good Wife garde le niveau de l’épisode précédent. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas aimé cet épisode, juste qu’il y avait énormément de choses décevantes au milieu de quelques bonnes choses. L’un des éléments les plus intéressants c’est étrangement Eli. Ce personnage qui a toujours été plus ou moins secondaire cette année se retrouve enfin à une place beaucoup plus intéressante ici, surtout dans son face à face avec Eli. La campagne de Peter aurait pu être un élément beaucoup plus secondaire dans l’histoire de The Good Wife sauf que cette année les choses font d’autres choses complètement différentes. La série abandonne dans cet épisode ce qui a toujours fait son charme et ce sont ses personnages. En mettant en avant l’affaire de la semaine sans chercher à travailler avec les personnages, leur personnalité, The Good Wife tombe ici dans la série judiciaire procédurale.

Et c’est pour cela que j’ai aimé Eli dans cet épisode car justement c’est l’un des rares personnages qui semble avoir des choses à raconter qui n’ont pas de lien avec l’affaire de la semaine. Mais même du point de vue d’Eli je pourrais faire des reproches, notamment celui que la saison a énormément de mal à faire de la campagne de Peter quelque chastement de vraiment sexy que l’on a envie de suivre chaque semaine. J’ai conscience que parler de racisme et de race ce n’est pas ce qu’il y a de plus simpliste et pourtant, The Good Wife est une série qui peut le faire sans problème. Le retour de Monica (vue dans « Lies ») est assez mal justifié, comme si le tout était uniquement fait pour gagner une affaire de racisme. L’intrigue de Monica aurait été intéressante si cela avait été une suite à « Lies » et pas du tout quelque chose de très mal justifié dans son ensemble. Finalement, ce nouvel épisode de The Good Wife n’était pas totalement raté mais il donne l’impression d’être face à un épisode de série judiciaire classique pas la série que j’aime beaucoup avec son héroïne capable de débarquer telle une tornade dans une cour de justice et gagner un procès. Heureusement que les visites dans les locaux de ChumHum apportent un peu de fun à tout ça (mais est-ce les mêmes locaux que ceux que l’on avait pu voir dans la saison 5 ? Je ne sais pas du tout…) : comme le fait qu’ils fabriquent leur propre lait d’amandes ou encore Chummy Maps (le Google Maps de The Good Wife) qui est un nom vraiment drôle (et ridicule).

Note : 5.5/10. En bref, en parlant d’un sujet aussi fort que le racisme et le profiling des visiteurs de sites Internet, The Good Wife a du mal à briller.

Commenter cet article