Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 5.

3 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Leftovers

Critiques Séries : The Leftovers. Saison 2. Episode 5.

The Leftovers // Saison 2. Episode 5. No Room at the Inn.


Miracle est tout de même un endroit de toutes les convoitises avec ceux qui ne peuvent pas y aller (car ils n’ont pas le bracelets nécessaire) et ceux qui vivent là bas comme s’ils vivaient dans un eldorado. Miracle n’est pas du tout la ville de rêve qui a été présentée au départ, c’est même presque aussi une sorte d’enfer à petit feu et Matt va le vivre avec sa femme Mary tout au long de cet épisode. Cet épisode est d’ailleurs l’un des plus palpitants que The Leftovers nous ait offert depuis ses débuts. A chaque scène tout peut arriver. La vie de Matt a été bouleversée quand, lors de sa première soirée à Miracle, Mary a émergée de son état catatonique. Ils ont pu rire, parler et crier, et même faire l’amour. Puis Mary est retournée dans sa coquille, dans son état ce qui a laissé Matt encore plus perplexe que jamais. Sauf que Mary est tombée enceinte et maintenant, Matt doit prendre soin de sa femme. Un jour il va aller faire des tests à l’hôpital le plus proche et sur le chemin du retour, il va se faire agresser et se faire voler son pass pour entrer à Miracle, le laissant seul avec elle et une seule envie : retourner à Miracle. Si j’ai adoré cet épisode c’est en grande partie car l’on retrouve les scénaristes et leur énergie, leur folie et leur amour de ces personnages.

J’ai adoré le moment où Nora arrive dans ce campement de fortune afin de venir chercher Matt et Mary et les faire revenir à Miracle. L’une des choses les plus terribles dans cet épisode c’est peut-être le message qu’il porte : Miracle ne veut pas des gens qui ont volé pour y arriver. Seulement des gens qui sont aller là bas sainement. Et c’est assez complexe dans son ensemble car le message est tout de même sacrément fort. Ce n’est pas la première fois que The Leftovers laisse apparaître de tels messages mais j’aime cette série pour ça. Christopher Eccleston était juste bouleversant du début à la fin. Au départ, c’est un épisode assez heureux (même si l’état catatonique de Mary reste dramatique). On enchaîne les jours, toujours avec cette même morosité. Mais Mary ne se réveille pas de son état comme le premier jour où elle est arrivé à Miracle. Et c’est justement pour cela que j’ai apprécié la façon dont The Leftovers déroule tout cet épisode. Il y a tout un tas d’assez bonnes surprises dans son ensemble, permettant de rappeler aussi ce que chacun des personnages signifie à Miracle. L’état de Mary n’est pas ce qu’il y a de plus important ici mais plutôt ce dont Matt est capable pour aider celle qu’il aime. Cet épisode m’a bouleversé et pas seulement pour le message qu’il veut induire, mais aussi pour sa façon de développer l’histoire du rêve au cauchemar dont on ne peut sortir.

Le fait que Matt se transforme ensuite en martyr à la fin de l’épisode, du genre de ceux qui sont attachés et que l’on lapide à longueur de journée c’est assez fort comme message. Ce qui est étonnant aussi c’est que The Leftovers ne cherche pas à raconter ce qui s’est passé entre Matt et Mary au travers d’un flashback. Si l’on a envie de croire Matt par rapport à l’attachement que l’on a créé autour du personnage, on n’a aucun moyen de vérifier les dire de Matt, comme si The Leftovers voulait confirmer l’incapacité du héros à prouver qu’elle s’est réveillée, qu’elle a parlé, qu’ils ont ri, etc. C’est une série assez complexe tout de même car il y a énormément d’intrigues différentes. Le seul truc c’est peut-être le fait que cet épisode est le premier depuis le début de la saison qui m’a vraiment donné l’impression que la série tente quelque chose afin de rassembler l’histoire de plusieurs personnages. Les chemins vont donc se croiser tout au long de cet épisode, presque Biblique. Les références ne manquent pas (le bébé miraculeux, l’homme sur la croix à la fin de l’épisode, le chemin de croix - Matt portant le poids de sa femme depuis qu’il s’est fait voler son bracelet -, etc.). Cette façon que The Leftovers a de mettre en scène le malheur qui me fascine. Finalement, après cet épisode j’ai encore plus hâte de voir la suite (même si je ne doutais pas de la capacité de la série à me surprendre encore plus).

Note : 10/10. En bref, un épisode fort en symboles.

Commenter cet article

madced 10/11/2015 01:27

Un chef d oeuvre cette serie!!!

Ben 06/11/2015 13:37

Entièrement d accord avec toi...
Juste magnifique