Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 1. Episodes 4 et 5.

28 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Man in the High Castle

Critiques Séries : The Man in the High Castle. Saison 1. Episodes 4 et 5.

The Man in the High Castle // Saison 1. Episodes 4 et 5. Revelations / The New Normal.


The Man in the High Castle continue donc de faire un portrait assez réaliste de cette uchronie. Et si… Sauf que ce et si… n’est clairement pas le genre de choses que l’on aurait pu souhaiter au monde. Quoi qu’il en soit, la façon dont tout est dépeint et dont The Man in the High Castle cherche à nous plonger dans les émotions de ses personnages est vraiment intéressant et surtout très intelligent. Frank Spotnitz a laissé tombé tout ce qu’il a pu faire de très médiocre ces dernières années afin de se concentrer sur une série riche, très riche, qui n’a pas encore raconté une once de ce dont elle est réellement capable. Au fil de ces deux épisodes, nous allons suivre l’évolution de Joe et Juliana mais pas seulement car se prépare forcément du côté japonais comme du côté nazi une envie de conquérir l’autre. Cette tension, à ressentir comme une guerre froide entre deux alliés (c’est une représentation très intelligente de l’état de la Russie et des Etats-Unis quand ils ont gagné la Seconde Guerre Mondiale). C’est donc une guerre un peu idéologique qui se joue entre les deux sauf que les actions sont prises dans « The New Normal ». Avec « Revelations », la série prépare le terrain de façon intelligente car il est intéressant de voir comment une série dans le registre de l’uchronie peut réellement évoluer. C’est la première fois que j’ai l’impression de voir une telle série (peut-être Reign est à mettre dans cette catégorie mais alors uniquement pour le cas Francis).

Quoi qu’il en soit, c’est un terrain visqueux qui est relevé haut la main. Je n’ai même pas fini de vous parler de ces deux épisodes que j’ai déjà envie d’enchaîner les deux suivants. Mais quoi qu’il en soit, c’est aussi une histoire de rébellion, de révolution qui est en train de se mettre petit à petit en place, tout cela en se basant sur une croyance, une idéologique : une autre réalité est possible (celle que l’on connait tous puisque l’autre réalité du fameux film c’est la notre). L’histoire entre Joe et Juliana est vraiment importante pour la suite et c’est probablement pour cela que l’épisode 1.04 se concentre énormément sur ce personnage. Toute l’histoire autour de l’assassinat est importante mais elle est presque trop sous-jacente et la menace n’est donc peut-être pas aussi forte que l’on ne pourrait probablement le souhaiter. J’y vais peut-être un peu fort, je sais car tout dans cet épisode parvient à conserver un rythme élégant, suivant un chemin de révélations vraiment pertinent. On veut nous en dire un peu plus sur les agissements des japonais et la paranoïa ambiante dans laquelle ils sont en train de vivre. C’est assez drôle car justement, les nazis ne sont pas forcément plus forts que les japonais mais l’idéologie incarnée reste vraiment différente de ce que j’avais imaginé au départ.

The Man in the High Castle porte aussi toute son attention aux détails, histoire que l’on n’ait pas l’impression d’être devant une vaste fumisterie. La série encapsule donc à merveille toute la tension d’une époque (comme si c’était la Russie et les Etats-Unis sur le territoire allemand à ce moment là). En effet, Deutschland 83 par exemple dépeint à merveille l’état qu’il y a entre les deux camps idéologiques et la façon dont l’un tente de voler l’autre (et donc de gagner cette Guerre Froide). L’histoire des japonais et des nazis est beaucoup moins consensuelle que ça dans le sens où l’action, cela ne fait pas peur aux nazis, aux japonais ou aux rebelles. Enfin, en apparence uniquement. Par ailleurs, en faisant quelques recherches au sujet de la série, j’ai découvert que dans cet épisode le microfilm est en fait une formule qui se rapproche de la bombe H. C’est intéressant de voir comment tout cela va se jouer car c’est encore une fois un détail très intéressant que peu de gens peuvent voir mais l’analyse de tous permet de comprendre tous ces détails. Je ne vais pas trop développer cet aspect là étant donné que tout ce que j’ai lu sur le sujet (par rapport à l’épisode) n’est pas quelque chose de facile à comprendre pour moi.

C’est aussi les détails qui font l’intérêt de The Man in the High Castle et l’enveloppe à la fin de l’épisode 4 lors de la tentative d’assassinat est vraiment intéressante là aussi, car c’est quelque chose qui donne envie de voir comment cela va évoluer par la suite. « The New Normal » est légèrement différent. Si le Crown Prince n’est pas (encore) mort, c’est forcément important là aussi pour la suite de la saison. Et en plus de ça, ce n’est pas Frank qui a tiré sur le Prince mais il a laissé derrière lui le collier qu’il a fait pour Juliana et l’ambassadeur l’a retrouvé. J’aime bien le fait que Frank soit un peu plus impliqué dans l’histoire alors que The Man in the High Castle semble donner un peu trop de place à Joe et Juliana par moment. A New York, le ton est légèrement différent. Alors que la série prend ici un peu plus de la température nazi, l’Obergrubbenführer ou Ogruf (qui est un grade général dans la SS et dans sa branche militaire, la Waffen-SS) semble se méfier de Joe. D’un côté, il a bien raison mais justement, tout au long de The Man in the High Castle pour le moment on a l’impression que la série veut absolument nous faire peur, nous laisser pénétrer ce climat de paranoïa ambiante (et cela fonctionne d’ailleurs en grande partie).

En parallèle, The Man in the High Castle s’intéresse aussi à la vie personnelle de chacun (notamment Joe et Juliana alors que la mère de cette dernière est présente, ou encore que Joe se voit invité à bruncher). Alors que la série continue de se mettre petit à petit en place et que le réalisme est toujours appuyé, Joe et Juliana ne vont pas chercher à avoir des réponses tout de suite non plus. Plutôt que d’aller voir dans la zone neutre et d’apprendre des choses sur The Man in the High Castle, ils vont plutôt rentrer à la maison. Bon, dans cet épisode il ne se passe donc rien de bien passionnant en termes d’intrigues et de révélations. L’épisode précédent était suffisamment riche de ce point de vue là. Du coup, « The New Normal » préfère se concentrer sur la façon dont les personnages gèrent l’émotion, les rencontres et peut-être même les gens auxquels ils tiennent. Par ailleurs, The Man in the High Castle continue de me surprendre d’un point de vue visuel. Le directeur de la photographie est vraiment top, sans compter que certains effets de style sont les bienvenus. Cela change de tout ce que l’on a l’impression de voir actuellement dans le monde des séries. Ce que je me demande maintenant c’est si les nazis prévoient de lâcher une bombe atomique chez les japonais ?

Note : 8.5/10 et 6.5/10. En bref, deux épisodes très intéressants même si le second pèche par son contenu.

Commenter cet article