Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : W/ Bob and David. Saison 1. BILAN.

20 Novembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #W- Bob and David

Critiques Séries : W/ Bob and David. Saison 1. BILAN.

W/ Bob and David // Saison 1. 5 épisodes.
BILAN


David Cross et Bob Odenkirk se sont associés afin de faire un remake de leur propre série datant de 1995. Si l’on peut probablement voir W/ Bob and David comme une suite de Mr. Show with Bob and David, c’est vendu comme un remake et le résultat est assez détonnant. A mi chemin entre l’émission de comédie à sketch comme le Saturday Night Live et la comédie à sketch pure (comme ce que IFC peut produire et Bob Odenkirk connait bien pour avoir joué dans la très médiocre The Birthday Boys). La réussite de cette petite saison tient avant tout dans la récurrence comique de certains gags, comme celui de David qui se retrouve à tester les forces de l’ordre dans l’épisode 3. C’est probablement l’un de mes gags préférés se moquant d’une émission de caméras cachés afin de montrer qui sont les flics américains et les droits que l’on a face à eux. C’est assez bien fichu et globalement très très drôle. Netflix a produit ces 5 épisodes et je dois avouer que j’ai déjà envie d’en voir encore plus. 5 épisodes c’est très peu, surtout quand on a une série aussi riche que celle-ci en moments potaches et en gags souvent très drôles. Les intrigues sont souvent très différentes et parfois suivies sur plusieurs épisodes. Cela me fait un peu penser à ce que Fred Armisen et Carrie Brownstein, anciens du Saturday Night Live, ont pu créer avec Portlandia.

Après avoir été renvoyés des Navy Seal, Bob et David retournent à la vie civile et décident de faire des sketchs.

La référence à Portlandia est importante car la première saison (6 épisodes seulement) de cette comédie de IFC était un sans faute, bourré de références. Ce n’est pas rare voir des séries faire des références culturelles et Bob Odenkirk et David Cross ont une alchimie qu’ils développent depuis des années. Ce sont de vrais amis dans la vie et c’est peut-être aussi pour cela que l’on ressent pleinement ce qu’ils tentent de nous raconter ici. Sans nécessairement être ce qu’il y a de plus original non plus, W/ Bob and David apparaît donc comme une comédie très amusante, qui peut se taper tous les délires possibles et imaginables sans se soucier de quoi que ce soit. Je pense aussi que l’humour de ces deux là n’est pas fait pour tout le monde. Il y a forcément des gags que l’on va plus apprécier que d’autres car j’ai aussi été déçu par certains qui vont peut-être un peu trop loin dans le potache. Mais c’est une série qui sait être sarcastique au bon moment, être une satire à un autre moment et à enchaîner avec les répliques plus futiles à d’autres. C’est en gros tout ce que je peux attendre de la part d’une comédie, surtout une comédie à sketchs.

J’ai souvent tendance à être déçu par le genre et Portlandia a énormément de mal à se renouveler depuis quelques années. Du coup, de voir débarquer une telle réussite me fait chaud au coeur. Je suis un très grand adepte du Saturday Night Live par exemple que j’ai découvert il y a un peu plus de cinq ans et qui ne me lâche plus. Si l’émission est moins emblématique qu’auparavant (oui, malheureusement elle l’est pour moi), W/ Bob and David vient apporter un vent de fraîcheur dans le genre. Je pense que c’est tout ce que j’attendais aussi de la part de ces acteurs qui sont souvent sous exploités. Je pense à David Cross qui se retrouve avec des seconds rôles comiques pas toujours très bons alors qu’il a un fort potentiel (il l’avait même démontré dans Running Wilde dont l’annulation résonne encore chez moi comme une trahison de la part de FOX alors que le potentiel de cette comédie était exponentiel dans la connerie). Bob Odendirk est bien utilisé dans Better Call Saul mais son côté le plus comique n’est pas forcément ce qu’il y a de plus intéressant dans la série de AMC. Du coup, c’est une bonne chose pour ces deux acteurs d’avoir un endroit où exorcisés leur besoin de jouer la comédie et de faire rire un public.

W/ Bob and David n’est pas une comédie classique à proprement parler non plus mais quelque chose de beaucoup plus hybride entre la comédie à sketchs et l’émission à proprement parler. C’est très écrit, et c’est aussi pour cela que W/ Bob and David se rapproche énormément du Saturday Night Live. Je pense que cette série me laisse espérer que d’autres comédies de ce genre là vont voir le jour prochainement, qu’il y ait plus de comédies qui osent la satire, le registre du sarcastique et l’humour noir. Car là aussi W/ Bob and David ose un peu tous les registres comiques, des plus faibles aux plus difficiles. Si Netflix doit probablement espérer que ce soit les téléspectateurs de Better Call Saul (qui est disponible sur le service aux US comme en France) qui vont aller jeter un oeil à W/ Bob and David… je pense que c’est une mauvaise façon de penser car ce ne sont pas eux qui vont être les plus séduits (à moins d’être déjà sensibilisé à la comédie à sketchs et d’en apprécier la construction). Finalement, W/ Bob and David est donc une série étrange mais drôle qui jongle entre les pastilles délirantes capables de tout. Derrière une série profonde, absurde et parfois même un peu bête se cache quelque chose de véritablement bon et provoquant dans le bon sens du terme.

Note : 7/10. En bref, une bonne petite comédie à sketchs qui donne foi en un genre qui s’est perdu ces dernières années.

Commenter cet article