Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : The Ridiculous 6 (2015)

25 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : The Ridiculous 6 (2015)

The Ridiculous 6 // De Frank Coraci. Avec Adam Sandler, Jorge Garcia et Terry Crews.


Tentons d’imaginer Adam Sandler chez Netflix présentant l’idée de The Ridiculous 6. Je pense que cela ne doit pas être beaucoup plus long que le synopsis déjà bien maigre. Mais que peut-on raconter sur un homme, orphelin, qui a grandi au milieu d’une tribu indienne ? Telle est la question à laquelle The Ridiculous 6 tente de répondre à sa façon. Happy Madison, la société de production d’Adam Sandler est connue pour accumuler les succès au box office. Les films avec Adam Sandler donnent bien souvent l’impression de rapporter plus d’argent que des films de bien meilleure qualité sur le sol américain. Je n’ai aucune animosité envers Adam Sandler. En effet, je dois être l’un des rares à avoir trouvé Click drôle (surtout pour la scène du pet avec David Hasselhoff) mais malheureusement encore une fois ici, c’est un échec sur tous les plans. Le problème de The Ridiculous 6 c’est qu’en plus de ne pas être drôle, le film utilise tous les poncifs possibles et imaginables du western. Parfois je me demande comment on peut oser écrire des scénaristes de ce genre là mais pour ce faire, Adam Sandler s’est associé à une équipe du tonnerre : Tim Herlihy (à qui l’on doit le scénario du nanar Pixels) et puis à la mise en scène un réalisateur fétiche de Sandler : Frank Coraci (Click, Famille recomposée, etc.).

Un homme, orphelin, a grandi au milieu d'une tribu indienne.

Si seulement ce combo mortel pouvait donner un bon film… Sauf que ce n’est malheureusement pas du tout le cas. Le résultat est même particulièrement dérangeant alors qu’un parterre de stars de seconde zone s’enchaînent au milieu d’une mixture qui n’a pas vraiment de sens. Les intrigues sont écrits avec les pieds et afin de distraire le spectateur des problèmes du film, The Ridiculous 6 entrepose une petite blague bien vaseuse comme le running gag de l’âne qui aime faire des pets bien foireux. Ce genre de blague qui fera probablement rire un enfant de 8 ans (et encore !) n’est pas la bienvenue ici. Peut-être que je suis devenu aigri de ce genre de cinéma mais malheureusement ce que ce film démontre c’est aussi à quel point des gens qui aiment travailler ensemble (car oui, il y a pas mal de têtes qui se retrouvent assez souvent dans les mêmes films) cela aurait pu donner un film au moins un poil divertissant mais non… C’est probablement ici l’un des pires films avec Adam Sandler que j’ai pu voir. Je préfère quand ce dernier nous offre des comédies plus familiales comme Le Mytho ou encore Click. Ce sont des comédies très américaines dans le fond et dans la forme. Mais c’est un divertissement qui laisse au spectateur l’occasion de s’en souvenir.

Pour The Ridiculous 6, je vais tenter d’oublier tout ce que je viens de voir mais ce sera difficilement. Quand je vois le nombre de gens qui ont trouvé ce film hilarant et excellent, je me demande ce qu’ils ont dans les yeux par moment. Avec un casting aussi large et toutes les cartes en main pour faire un film drôle : The Ridiculous 6 échoue lamentablement à justement être ce pourquoi il a été créé : être drôle. Je sais que l’humour est quelque chose de très personnel, que chacun ne peut pas forcément partager, mais Netflix est clairement en train de se fourvoyer dans ce genre de productions minables. Netflix a passé plusieurs années à se faire une image de service avec des programmes de qualité, The Ridiculous 6 est probablement l’une des pires idées qu’ils aient pu avoir. Et dire que je suis certain que The Ridiculous 6 aurait cartonné au box office si jamais il était sorti au cinéma… Je pense donc que l’on va surtout retenir le jeu de mots foireux (et le mot et de mise) que l’on pourrait faire avec le titre du film… car oui, il est bien porté par un film tout aussi ridicule que ses 6 héros. Pour tout vous dire, même au 3ème degré ce n’est pas drôle…

Note : 0/10. En bref, le pire film avec Adam Sandler. De très loin. Et le pire film de l’année 2015 aussi par la même occasion.

Date de sortie : 11 décembre 2015 - Directement sur Netflix

Commenter cet article