Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 8.

4 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 8.

Arrow // Saison 4. Episode 8. Legends of Yesterday.


Après la première partie dans l’univers de Flash, nous avons une seconde partie dans l’univers d’Arrow. C’est un peu moins bon mais pas mauvais pour autant. Les meilleures choses étaient dans la première partie, dans l’épisode de The Flash. Disons que cet épisode d’Arrow n’a pas autant d’intrigues à gérer et du coup, on se retrouve avec quelque chose d’un peu plus classique. Mais le classique n’est pas forcément mauvais. A Central City, Vandal Savage a un échange à proposer. En échange de Kendra et Carter, il promet de ne tuer personne. C’est là que Oliver accompagné de Barry et cie vont se mettre à concocter un plan afin d’arrêter cet ennemi qui semble impossible à arrêter. La série créée alors des moments d’émotion plus forts, comme avec Felicity et Oliver par exemple alors qu’elle n’est pas d’accord avec le fait qu’il puisse faire des choses aussi dangereuses. Cependant, l’un des moments les plus intéressants dans cet épisode c’est celui où Barry a vu le futur (et accessoirement, le fait que tout le monde allait mourir à Central City). Sans compter sur la mort de Hawkgirl et Hawkman. Le twist est le bienvenu et arrive au milieu de l’épisode comme une bonne idée. Cela permet de changer complètement la dynamique d’un épisode qui avait besoin d’être secoué.

L’intrigue était assez classique et développée de façon très classique. Du coup, ce retournement de situation permet de changer complètement la direction et de donner à cet épisode un angle beaucoup plus intéressant. En parallèle (car il faut bien aussi développer les autres intrigues), Oliver prend le temps de gérer la situation du fils caché. Et puis Kendra est capable de se souvenir de l’une de ses vies précédentes (à l’Egypte ancienne et sincèrement, le moment est un peu plus drôle que véritablement pertinent mais peu importe). C’est à ce moment là que la série va comprendre comment vaincre Savage. Quand Savage a été introduit dans Flash, je dois avouer que c’était une belle opportunité afin de créer un vilain beaucoup plus important que tous ceux que l’on avait pu voir jusqu’à présent. Cependant, ce serait un peu trop facile si Savage était vraiment mort car le but de ce double épisode était aussi d’introduction Legends of Tomorrow, le spin off. Je suppose que Savage va revenir dans un futur épisode toujours avec son histoire de vengeance (mais cette fois-ci plus uniquement contre Kendra, mais aussi contre tous les autres qui ont voulu le tuer). Enfin, je suppose peut-être mal mais ce serait un choix judicieux qui pourrait même connecter un peu mieux les univers d’Arrow et Flash.

Les discussions entre Oliver et Barry dans cet épisode sont parmi les moments que je préfère car ce sont des moments de franche camaraderie. Ce qui est un problème dans cet épisode de Arrow c’est le fait que cette série soit un peu plus bordélique que The Flash ne peut l’être à sa façon. Savage était un vilain intéressant, qui changeait un peu de ce que l’on avait pour habitude de voir. Surtout que le cliffangher est plutôt pas mal et qui laisse imaginer un retour de John Barrowman de façon beaucoup plus importante dans la suite de la saison. Finalement, Arrow continue de nous offrir des tas de choses sympathiques ici dans un cross-over avec sa petite soeur. On sent aussi qu’il y a eu des changements opérés avec les personnages et leurs relations (notamment entre Oliver et Felicity ce qui donne une scène mignonne comme tout à la fin de l’épisode, ou encore Barry qui a peur de la suite et des conséquences que toute cette histoire pourrait avoir sur les autres). L’un des problèmes d’Arrow et de Flash qui se rencontrent cela a toujours été d’équilibrer les intrigues et les épisodes afin que l’on ait l’impression de voir un bloc, pas nécessairement plus. Dommage tout de même qu’il ne soit pas à la hauteur ici d’une première partie étonnante.

Note : 7/10. En bref, un agréable petit épisode d’Arrow.

Commenter cet article