Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 9.

12 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Arrow

Critiques Séries : Arrow. Saison 4. Episode 9.

Arrow // Saison 4. Episode 9. Dark Waters.


Alors que notre héros tente une percée en politique, on ne peut pas dire que cela soit totalement réussi pour le moment. Disons que Damien Darhk est là pour mettre des battons dans les roues de notre héros. C’est en tout cas le vilain parfait pour Arrow. Certes, on doit beaucoup à la prestation sans faille de Neal McDonough mais il y a quelque chose de vraiment fun chez ce personnage (et même plus encore). L’acteur semble s’amuser avec ce rôle et cela se voit. C’est très important pour que l’on puisse passer un bon moment et je pense que Neal McDonough le sait parfaitement, d’autant plus que ce n’est pas le premier méchant qu’il incarne dans une série. Quoi qu’il en soit, Arrow continue de surprendre avec cette saison 4 alors qu’au départ j’avais peur qu’elle ne soit pas forcément à la hauteur des attentes. L’avantage avec Damien c’est qu’il est à la hauteur du vilain de la saison 1, Malcolm Merlyn. Les deux se ressemblent d’ailleurs énormément et la présence de John Barrowman dans cet épisode ne fait que renforcer ce sentiment. Ensuite, ce que j’apprécie avec ce vilain c’est qu’il n’est pas prévisible comme beaucoup d’autres ce qui change vraiment de ce que l’on a pour habitude de voir. Ce qui est presque difficile pour Arrow c’est d’arriver à nous donner l’impression que le méchant est intéressant alors qu’il est sensé se concentrer sur Green Arrow.

Cela a très bien fonctionné pour Slade Wilson en saison 2 mais pas vraiment avec Ra’s Al Ghul l’an dernier. C’est pour cela que Damien était forcément un personnage pour qui les attentes étaient décuplées. Tout au long de cet épisode les choix que la série fait sont véritablement intéressants et permettent de nous lancer petit à petit dans la seconde partie de la saison. Mais si cet épisode fonctionne c’est dans un premier temps car c’est un épisode qui sort un peu notre héros préféré de son intrigue, mais aussi car justement l’ensemble fonctionne très bien. Cela permet de donner à Oliver des possibilités légèrement différentes et de parvenir à créer une sorte de mécanique qui change de ce que l’on avait pour habitude de voir. Ensuite, tout est très lié au héros. Les personnages qu’il va toucher et presque tuer sont ceux qu’Oliver Queen aime alors qu’il est candidat pour devenir Maire de Starling City. Arrow démontre donc encore une fois sa capacité à se renouveler et à proposer des choses complètement différentes. Cet épisode est cependant étrange dans le sens où ce n’est pas l’épisode le plus rythmé que l’on ait pu connaître. Pourtant, Arrow cherche à nous démontrer le contraire avec une scène d’ouverture qui nous maintient dans une ambiance assez folle. Mais rapidement, l’épisode plonge dans d’autres recoins de la série.

Tout est fait bien évidemment pour faire évoluer les personnages et l’histoire de la saison alors que Felicity, Thea et Diggle se font presque tuer dans cette chambre à gaz. Mais l’épisode parvient surtout à démontrer à quel point Arrow est une série qui aime faire des choses qui se ressemblent. Ce que je me demande aussi c’est ce que la tentative de meurtre va créer comme conséquences. Pour Oliver mais aussi pour Felicity et les autres. Surtout que la demande en mariage d’Oliver à Felicity (que cette dernière accepte) est déjà un signe que cette saison nous réserve probablement un mariage mouvementé. J’aime bien car les séries ont souvent le chic pour créer des intrigues de mariage au bon moment. « Dark Waters » est donc peut-être un épisode étrange au premier abord, c’est surtout un épisode intelligent qui permet de voir que Arrow a conscience de ses faiblesses. Cela permet de raconter d’autres choses complètement différentes. Arrow est aussi clairement en train de redevenir la série dont je suis tombé sous le charme lors de sa première (et surtout de sa seconde) saison. C’est rassurant et j’ai déjà hâte de retrouver la série l’année prochaine afin de sauver la seconde partie de la saison qui est pleine de promesses.

Note : 8/10. En bref, encore un solide épisode pourtant reposant sur certaines bases assez classiques de Arrow.

Commenter cet article