Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ash vs. Evil Dead. Saison 1. Episodes 6 et 7.

12 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Ash vs Evil Dead

Critiques Séries : Ash vs. Evil Dead. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Ash vs. Evil Dead // Saison 1. Episodes 6 et 7. The Killer of Killers / Fire in the Hole.


C’est facile d’oublier les racines gores de cette série alors qu’elle est inspirée d’un univers des années 80 qui justement était particulièrement bon dans sa façon de parler de certains sujets (ou en tout cas de certaines intrigues). Sa façon, Ash vs. Evil Dead continue avec ces deux épisodes à développer un peu plus son univers et l’ensemble des choses fonctionne très bien. Bon, cette série n’est peut-être pas aussi osée que Evil Dead a pu l’être dans sa façon d’exposer le gore au coeur de son histoire mais ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus important non plus. En quelques minutes, tout est rapidement mis en place afin de ne pas perdre trop de temps. C’est un choix judicieux qui sied assez bien à la série. Si pour le moment Ash vs. Evil Dead continue de tenter des choses, il y a énormément de choses qui sont développés dans « The Killer of Killers ». Surtout par rapport à ce qui est arrivé à Ruby Knowby. Après un cold-open du tonnerre, la série parvient à tenir le rythme à sa façon. C’est aussi un épisode qui permet à Lucy Lawless de revenir sur le devant de la scène sauf par rapport à ce qui lui arrive aussi. Je me demande pourquoi avoir voulu faire de ce personnage quelqu’un d’aussi intéressant et de conclure le tout de façon presque décevante. Enfin, ce n’est que mon point de vue pour le moment.

Accessoirement, ce que je comprends aussi avec cette série, c’est sa capacité à se renouveler et à apprécier certains éléments visuels. Comme ce squelette de feu qui est vraiment réussi. Cela permet de ne pas trop nous donner l’impression que l’on est dans une série (et que donc il y a moins de moyens). Car les moyens doivent être aussi importants maintenant que lorsque Sam Raimi a créé cet univers dans les années 80. J’aime bien le personnage de Lucy Lawless par rapport à ce qu’elle incarne dans cette série. On ne sait pas forcément à quoi s’attendre avec elle mais le tout fonctionne toujours très bien. J’ai d’ailleurs hâte de voir la suite de la saison, d’autant plus que Ash vs. Evil Dead est capable de surprendre. Il y a encore des tas de questions qui se posent, mais petit à petit l’univers se construit ses révélations à sa façon. Quoi qu’il en soit, les intrigues sont petit à petit en train de se retrouver, ce qui permet aussi de voir les liens qu’il y avait entre chacune des intrigues. J’ai aussi trouvé cet épisode intéressant par rapport à ce qu’il incarne pour la mise en scène de Ash vs. Evil Dead. Visuellement, Michael Hurst sait manier sa caméra avec un oeil suranné, old-school comme il se doit. Celui qui a mis en scène des épisodes de Hercule ou encore de Xena s’y connait bien.

Et cela se voit. Si parfois je trouve que Ash vs. Evil Dead a encore des efforts à faire, surtout d’un point de vue de la narration, l’ensemble sait rester assez entrainant pour que l’on ait envie d’aller beaucoup plus loin (et ce n’est pas plus mal). « Fire in the Hole », le second épisode est dans la même lignée. Dans cet épisode, Ash, Pablo et Kelly sont rejoints par Fisher et arrivent dans un camp complètement bordélique. Avec ces fous, ils doivent tenter de se sortir du chaos et faire des choix afin de s’en sortir indemne. Car oui, l’avantage de cet épisode c’est de ne jamais s’ennuyer une seule seconde et c’est justement pour ça que j’aime bien l’entrain dont Ash vs. Evil Dead fait preuve ces derniers temps. Au début de la saison, la série avait connu un gros coup de mou mais elle est en train de se reprendre et nous proposer donc des choses beaucoup plus sympathiques maintenant qu’il y a quelques temps. Si Ruby est un personnage très important dans l’univers de la série, cet épisode nous en apprend un peu plus sur sa mission. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit fait de cette façon mais le résultat est de toute façon un divertissement poilant et efficace qui reste une belle référence aux années 80 et à ce que Sam Raimi a pu faire avec l’univers d’Evil Dead à cette époque.

Note : 6.5/10. En bref, Ash vs. Evil Dead est plus une sorte d’hommage qu’une vraie suite réussie. Mais le résultat est plus entrainant et divertissant maintenant.

Commenter cet article

4evaheroesf 12/12/2015 18:40

Vu le format de la série et le schéma répétitif des épisodes (un lieu, un démon, des morts), je pense qu'une seule saison est préférable.

Heureusement, j'aime toujours l'humour et l'action.^^

delromainzika 25/12/2015 23:58

Oui je suis bien d'accord même si une saison 2 est déjà commandée depuis belle lurette ^^