Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 8.

2 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Castle

Critiques Séries : Castle. Saison 8. Episode 8.

Castle // Saison 8. Episode 8. Mr. & Mrs. Castle.


Quand Castle et Beckett jouent l’un contre l’autre, cela comme « Mr. & Mrs. Castle ». La référence n’est pas vaine t je dois avouer que j’aime bien le fait que la série ait réussi à donner à Castle cette casquette de détective privée. C’est une occasion en or pour donner un vrai coup de sang neuf à une série qui était largement en train de prendre la poussière ces dernières années. Au début, la saison faisait d’ailleurs les mêmes erreurs poussiéreuses que l’an dernier puis petit à petit, Castle a renoué avec ce qui faisait son charme au début : son humour. En développant l’histoire de détective privée de Castle, la série a pu nous permettre de voir de nouvelles facettes du héros, de créer de nouvelles dynamiques entre les personnages (notamment avec Alexis, sa fille, souvent sous exploitée et maintenant enfin utilisée à sa juste valeur) sans parler du fait que les cas de la semaine, bien que traité selon une méthode développée depuis le début de la série, sont réglés un peu différemment dans le déroulement des faits. Car quand Castle intervient par exemple, ce n’est pas toujours de la même façon que cela ne pouvait être fait auparavant. Cet épisode est un peu une sorte de pot pourri de ce que la série tente de faire cette année entre le détective privée, la vie de couple, la série policière et puis l’histoire personnelle de Beckett.

C’est beaucoup de choses pour un épisode qui ne nous dit finalement que très peu de choses. Et pourtant, le tout reste suffisamment agréable à suivre pour ne pas avoir l’impression de s’ennuyer. Pire, on a même de quoi rire, de quoi passer un agréable moment sans se poser de questions. Je me demande aussi en parallèle ce qui se passe avec Martha cette année. Je ne sais pas trop ce que la série voulait vraiment faire avec Hayley mais ce n’est pas ce qu’ils ont fait de plus passionnant et/ou de plus fluide. Le développement de l’histoire de détective permet aussi de rappeler que la place de Castle à la NYPD n’a jamais été assurée depuis le début. En effet, au départ c’était juste une faveur du Maire et puis ensuite la série a tenté d’étirer le tout jusqu’à plus soif avant de lâcher enfin prise. Castle a toujours adoré les histoires policières et c’est pour cela qu’il est devenu auteur de romans policiers. Sauf que cette partie de lui a maintenant un peu disparu. Il est vieux le temps où Beckett se délectait du dernier livre de Rick dans un bon bain chaud un verre de rouge à la main. Je me souviens de cette scène comme si c’était hier et je la regrette encore aujourd’hui car cela veut aussi dire que Castle a perdu l’un des éléments qui faisait à la fois son originalité mais aussi son intérêt. Les conseils de Martha à Castle au sujet de Kate ne sont pas forcément les meilleurs choix possibles mais la série tente.

On ne peut pas non plus trop en vouloir de la part d’une série qui ne devrait plus rien avoir à prouver et qui a volontairement mis ses personnages dans une certaine de panade bien à elle. Côté cas de la semaine, rien de bien transcendant mais ce que j’ai aussi apprécié c’est la façon dont Castle et Beckett peuvent devenir les gestes de l’autre alors qu’ils jouent chacun à chat. Beckett sait que Castle est en train de chercher où est-ce qu’elle est et ce qu’elle est en train de faire, sauf que Castle sait que Beckett sait. C’est un micmac un peu facile et surtout pas toujours très fluide mais il fonctionne très bien et c’est peut-être ce qu’il y a justement de plus intéressant là dedans. Finalement, ce nouvel épisode de Castle ne décroche peut-être pas les étoiles mais il a eu le mérite de me faire passer un agréable moment, jouant avec une certaine forme de nostalgie qui semble aérer toute la saison de certaines intrigues moribondes comme l’histoire personne de Beckett qui était au début de la saison un peu ennuyeuse, voire même gonflante. J’apprécie donc de voir que Castle n’a pas oublié qu’elle avait des téléspectateurs à séduire et elle le fait de façon assez sympathique dans son ensemble alors pourquoi bouder mon plaisir ?

Note : 6/10. En bref, un léger divertissement sans prise de tête.

Commenter cet article