Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life. Saison 1. Pilot.

29 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Cooper Barrett

Critiques Séries : Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life. Saison 1. Pilot.

Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Jay Jacopo (The Third Wheel), le créateur de Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life est inconnu au bataillon et il vient de créer une comédie charmante qui se rapproche légèrement de ces comédies américaines un peu indépendantes et qui savent sortir du lot. Si depuis la rentrée les comédies lancées ne brillent pas forcément par leur originalité, Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life pourrait bien apporter un vent de fraîcheur bienvenu. Cette série délivre tout un tas de choses qui changent de ce que l’on peut voir actuellement dans le monde des comédies. Nous suivons alors les aventures de garçons de 20 ans qui tentent de se faire à leur nouvelle vie post-diplôme. Ils sont perdu dans ce monde et Cooper trouve alors compagnie après de ses deux meilleurs amis, Barry et Neal et accessoirement sa nouvelle voisine, Kelly. Malheureusement pour le jeune adulte, tout se passe forcément très mal alors que dans ce premier épisode ils vont se faire voler leur télé et vont tenter de la récupérer. Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life c’est un peu Very Bad Trip (sans le black-out) avec une bande de potes qui n’arrivent pas vraiment à rester calmes et qui vont se retrouver dans tout un tas d’histoires.

Alors qu’il ne sait toujours pas ce qu’il veut faire de sa vie, Cooper Barrett tombe accidentellement amoureux de sa voisine, Kelly Bishop. L’un de ses colocataires, Neal, ne semble, quant à lui, pas capable de larguer sa copine bodybuildeuse tandis que l’autre, Barry, ne peut s’empêcher de s’attirer les ennuis. Et son grand frère de 40 ans, marié et près de deux enfants, vient constamment trainer avec eux. Cooper va alors faire un guide pour survivre aux aléas de l’existence.

Tout au long de ce premier épisode, Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life parvient à devenir de plus en plus drôle. Je m’attendais vraiment à ce que cela soit une comédie qui tente d’être drôle sans parvenir à l’être complètement. Après tout, lancée en pleine mi saison, FOX n’a pas forcément donné les plus grandes chances de réussite à Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life. Par ailleurs, si ce premier épisode est plutôt bon dans son ensemble, je me demande si au fond ce n’est pas un peu maigre comme idée de départ pour que l’on ait envie de regarder cela chaque semaine. On retrouve par ailleurs une référence intéressante à Very Bad Trip avec la présence de Justin Bartha (The New Normal) dans le rôle du frère qui se retrouve au milieu des sales situations créées par les autres (un peu comme quand il s’était retrouvé enfermé sur le toit du Ceasar Palace dans le premier volet de Very Bad Trip si mes souvenirs sont bons). Je ne sais donc pas si l’on a besoin d’une leçon au Guide pour Survivre à la Vie de Cooper chaque semaine mais je suis sûr d’avoir envie de revenir, au moins car l’expérience a été bonne dans ce premier épisode.

C’est suffisamment drôle et barré pour être efficace. Il y a des moments peut-être un peu offensifs par moment mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose non plus. Cela permet de changer un peu de l’humour que l’on a pour habitude de voir dans le monde des séries de network. Les comédies lancées en cette rentrée étaient trop lisses (Grandfathered, The Grinder) et ce même si elles ont aussi chacune d’entre elle un intérêt différent. Finalement, si Cooper Barrett’s Guide to Surviving Life semble être de plus en plus drôle au fil de ces 20 minutes de pilote, cela reste prévisible à souhait avec une vraie morale à la fin de l’épisode qui vient presque tout gâcher. Car oui, je pense que le problème de cette série c’est justement de ne pas trop savoir comment faire pour rester impertinente du début à la fin. Il y a énormément de potentiel et je crois que c’est surtout ce que j’ai envie de retenir, il faut juste maintenant que ce sympathique jeune casting d’acteurs plus ou moins connus (en tout cas, il y en a certains que je ne connaissais pas du tout auparavant) sache apporter de la vie à l’ensemble.

Note : 5/10. En bref, un premier épisode qui sait être de plus en plus drôle et proche des comédies indépendantes américaines. Je suis curieux de voir comment quelque chose d’aussi formulaïque va pouvoir évoluer au fil des épisodes.

Commenter cet article