Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crazy Ex-Girlfriend. Saison 1. Episode 3.

5 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crazy Ex Girlfriend

Critiques Séries : Crazy Ex-Girlfriend. Saison 1. Episode 3.

Crazy Ex-Girlfriend // Saison 1. Episode 3. I Hope Josh Comes to My Party !.


Faire une comédie musicale ce n’est pas toujours facile en restant original. Surtout que la mode est plus ou moins passée (Glee, Smash, etc.). Il y a cependant énormément de choses surprenantes dans cette série et cela vient en grande partie de ses moments musicaux qui nous permettent de voir à quel point la série. Les titres de cet épisode sont donc encore une fois les meilleurs moments car ce sont ceux qui sortent du lot et permettent à Crazy Ex-Girlfriend de nous démontrer que son écrit créatif n’est pas mort. Car la série en parallèle développe des intrigues très classiques. Le but n’est pas de faire des choses qui flirtent toujours avec l’absurde. Il y a donc énormément de chose qui dans cette série sont surprenantes et les bonnes répliques sont balancées par moment là où l’on ne s’y attend pas du tout. Cet épisode continue d’utiliser des thématiques universelles (ici sur les relations sociales, un sujet fort avec lequel notre héroïne a énormément de problèmes). C’est une série qui a tellement d’idées inventives que dès qu’elle développe des intrigues plus classiques en parallèle, ces dernières ne seraient probablement pas aussi intéressantes et originales dans des séries plus classiques, sans toute la couche qu’il y a par dessus en termes d’originalité.

C’est un peu comme ces gâteaux à la génoise nature mais au glaçage où tout est permis. C’est un peu ce que je vis avec Crazy Ex-Girlfriend. C’est une série qui est bonne mais avant tout pour les conneries qu’elle met en place et pas toujours pour le reste qui manque peut-être d’originalité. Les intrigues évoluent donc de façon très classiques. La série montre à quel point Rebecca a des problèmes mentaux de toutes sortes (car oui, on n’a pas l’impression qu’elle n’a qu’un seul problème mental). Mais c’est logique qu’un épisode comme celui-ci cherche justement à la réconforter au sujet de ses peurs (et accessoirement à faire face à ses peurs). L’épisode ne cherche cependant pas à capitaliser totalement non plus sur les idées qu’il tente de développer. Crazy Ex-Girlfriend est donc avant tout une série où tout ce qui se passe n’est pas à prendre pièce par pièce mais comme un tout, particulièrement fun. Faire un épisode avec une intrigue aussi prévisible que cet épisode n’est pas forcément un problème, surtout quand à côté de ça nous avons toutes les originalités qui font aussi le succès de cette série.

Crazy Ex-Girlfriend n’est donc pas la série la plus originale du monde mais une comédie qui sait très bien utiliser certaines choses et notamment la musique pour parvenir à maintenant le téléspectateur dans le cerveau de l’héroïne. Elle est dérangée à souhait mais c’est justement ce que l’on aime chez elle, son côté dérangé. Les personnages secondaires de la série sont parfois même plus drôles que l’héroïne (ce qui pourrait être un comble mais qui est très logique, surtout dans un épisode comme celui-ci qui cherche presque à traiter d’un sujet de façon classique et surtout sérieuse). Cela ne veut pas dire que Rebecca n’a pas ses moments non plus. Dès qu’elle prend une autre voix, grimace ou réplique un truc qui sort du commun, nous avons forcément quelque chose de plaisant face à lui. Sans compter que l’on ne peut que trouver drôle un trip boys band avec 4 Josh. Le moment est peut-être un peu ridicule au premier abord mais quand on a du second degré et que l’on aime bien les séries amusantes comme celle-ci, on ne peut qu’être satisfaits du résultat. C’est aussi un épisode qui nous permet de comprendre que Josh est un personnage important dans l’univers de Crazy Ex-Girlfriend. On a besoin de l’apprécier lui aussi et cet épisode permet de faire cela.

Note : 6/10. En bref, parfois un peu prévisible et classique, mais les fioritures aident la pilule à passer comme une lettre à la poste.

Commenter cet article