Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crazy Ex-Girlfriend. Saison 1. Episodes 7 et 8.

16 Décembre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crazy Ex Girlfriend

Critiques Séries : Crazy Ex-Girlfriend. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Crazy Ex-Girlfriend // Saison 1. Episodes 7 et 8. I’m So Happy that Josh is so Happy! / My Mom, Greg’s Mom and Josh’s Sweet Dance Moves.


Ce qui est merveilleux avec cette série c’est sa capacité à être parfaite dès qu’elle peut vraiment l’être. « I’m So Happy that Josh is so Happy ! » délivre encore une fois un moment musical en noir et blanc alors que l’on retrouve Rebecca sur un pont parisien et un accent français forcé dès qu’elle délivre les paroles d’un titre fabuleux. Cet épisode est aussi étrange que passionnant car justement il sait être drôle, enchanteur et puis presque touchant. Crazy Ex-Girlfriend a beau avoir l’héroïne la plus folle du monde, c’est aussi ce qui fait tout l’intérêt du personnage et de cette série. Cela fait maintenant sept épisodes à ce moment là que la série nous montre qui Paula est, de son mariage qui bat de l’aile qu’elle tente d’éviter en se concentrant sur la vie amoureuse de son amie Rebecca, ou encore le fait qu’elle a besoin d’être traitée avec respect par quelqu’un. Elle a besoin d’attention alors quand un client potentiel lui fait du rentre dedans, elle se lance à bras le corps dans cette aventure que Rebecca doit gérer … à sa façon. Jusqu’à présent, la relation de Paula avec Rebecca a toujours été dans un sens. C’est Paula qui aide Rebecca et puis c’est tout. Sauf que cette semaine c’est l’inverse que la série tente de nous offrir et c’est un choix judicieux afin de nous donner l’impression que Rebecca n’est finalement peut-être pas quelqu’un de mauvais, juste quelqu’un qui a besoin d’avoir des amies à aider.

Bon, Rebecca n’a peut-être pas les meilleurs conseils qu’il soit mais elle est là pour son amie et c’est déjà pas mal. D’autant plus que Crazy Ex-Girlfriend délivre ici quelque chose de vraiment étonnant, drôle et même de très mignon. L’histoire de Paula est peut-être un peu too-much mais c’est aussi pour cela que j’ai apprécié cet épisode. Donna Lynne Champlin délivre d’ailleurs à un moment de l’épisode, dans un bar, une performance musicale assez cocasse. C’est étrange car par moment Crazy Ex-Girlfriend donne l’impression qu’elle est une série musicale différente des autres, inspirée de multiples influences et puis de l’autre. Cet épisode est très nuancé, délivrant des émotions et de l’humour par petite dose tout en gardant aussi la folie de la série. Les scènes entre Paula et Calvin Young sont vraiment très drôles. Ce qui est d’autant plus étonnant que c’est même que certaines scènes sont beaucoup plus drôles au fil de l’épisode alors que l’on a l’impression que Crazy Ex-Girlfriend parvient à surprendre à chaque nouvelle scène qui passe. Je crois cependant que c’est la scène dans la chambre d’hôtel avec Rebecca qui est la plus réussie. C’est un moment intéressant qui sort un peu Crazy Ex-Girlfriend de sa folie afin de raconter quelque chose. Parfois, la série peut donc être honnête et est capable de raconter des tas de choses intelligentes (à sa façon).

Cet épisode a quelque chose d’assez étonnant dans le sens où l’on a l’impression pour la première fois que Crazy Ex-Girlfriend se concentre énormément sur les problèmes mentaux de son héroïne. En tout cas beaucoup plus qu’auparavant. « My Mom, Greg’s Mom and Josh’s Sweet Dance Moves! » est peut-être l’un de mes épisodes préférés de Crazy Ex-Girlfriend. Si le précédent était surtout celui de Paula et accessoirement des problèmes mentaux de l’héroïne, cet épisode est aussi celui de l’introduction de la mère de Rebecca Bunch. Et Tovah Feldshuh est juste merveilleuse. Elle va même délivrer l’une de mes séquences musicales préférées. « Where’s the Bathroom » a un vrai sens du rythme qui change de ce que l’on a pour habitude de voir et c’est vraiment pour ce genre de choses que j’ai trouvé l’épisode réussi. Car il y a un vrai sens du rythme et une vraie façon de raconter l’histoire qui sort un peu du lot. La relation entre Rebecca et sa mère est très importante, pas seulement par rapport à l’humour, mais aussi car il y a plein de moments de tendresse. Notamment la scène des cadeaux, ou encore celle à la fin où elle comprend pourquoi sa fille a décidé d’emménager ici (seulement pour retrouver Josh et espérer que ce dernier lui tombe dans les bras). En guise de dernier épisode de l’année avant de retrouver Crazy Ex-Girlfriend l’année prochaine, je dois avouer que la série surprendre.

Surtout car le ton y est et que l’humour est toujours dosé de façon à ce que l’on n’ait pas l’impression que la série veut en faire des caisses. Après tout, ce n’est certainement pas le but. L’introduction de Mrs. Bunch est l’occasion de parler des problèmes de sa fille, de ce qu’elle est en train de vivre et de donner peut-être une raison à sa folie. Tout cela en s’achevant sur « California Christmas Time » en duo avec Josh. En voilà encore un numéro musical catchy (même si c’est loin d’être l’un de mes préférés de la série). En seulement un épisode, nous avons tout de même deux numéros musicaux, deux numéros de danse, deux intrigues secondaires (de qualité peut-être discutable pour l’une d’entre elle mais peu importe) et puis aussi suffisamment de place pour les personnages, que cela soit Greg ou même Josh. L’intrigue la plus étrange de cet épisode c’est celle de Greg et de sa mère. J’ai eu l’impression que cette intrigue n’était pas forcément faite pour être appréciée ou en tout cas, elle n’entre pas vraiment dans le moule. On a l’impression de suivre une série complètement différentes. Finalement, excellents épisodes de Crazy Ex-Girlfriend.

Note : 7.5/10 et 8.5/10. En bref, excellent.

Commenter cet article

Fatou 20/12/2015 15:02

Toujours aussi excellente pépite!